Appelez nos conseillers en immobilier - 01 85 09 81 30

Demander un crédit immobilier quand on est entrepreneur

Publié le 25-11-2016 -
Rubrique : FINANCEMENT - ASSURANCE - Crédit photo : (c)

Article noté  5/5 (1 avis)    
Evaluez cet article  

 

Peut-on contracter un crédit immobilier pour investir en loi Pinel lorsque l’on est auto entrepreneur ? Bien que les banques soient plus exigeantes avec les entrepreneurs qu’avec les salariés en CDI, cela n’a rien d’impossible. Il est néanmoins nécessaire de bien préparer son dossier, en apportant notamment des garanties.

Rassurer la banque sur sa solidité financière

Bien que le contexte soit très favorable aux emprunteurs notamment grâce aux taux d’intérêt bas, les banques sont très regardantes quant au profil des emprunteurs. Avant d’octroyer un crédit immobilier, elles veulent se prémunir contre un éventuel défaut de paiement. L’auto-entrepreneur a par définition des revenus plus aléatoires qu’un salarié en CDI. Il doit donc rassurer le banquier sur leur pérennité.
L’ancienneté de l'activité va donc être un premier filtre. Sans patrimoine conséquent, un auto-entrepreneur débutant aura des difficultés à emprunter. A partir de 2 ou 3 ans d’exercice, les revenus deviennent plus stables. C’est à ce moment que le crédit a plus de chances d'être obtenu.

Présenter ses bilans financiers et des garanties

L’autoentrepreneur ne dispose pas de bulletins de salaire. Il doit donc présenter à la banque un bilan financier positif, avec une progression constante du chiffre d’affaires sur au minimum les 2 années antérieures. La gestion globale est également regardée : dépenses exceptionnelles, découverts bancaires… sont autant de points négatifs que peuvent venir contrebalancer une épargne ou un apport personnel.
La banque s’enquerra également des deux derniers avis d’imposition et des relevés de comptes bancaires de son client. Enfin, le bien immobilier que souhaite acheter l’auto-entrepreneur sera également analysé.

Intéressé par l'investissement immobilier ?
Contactez-nous !

Investir en loi Pinel

L’investissement locatif, a fortiori en loi Pinel, présente un avantage certain pour le financement bancaire. Investir en défiscalisation, c’est prévoir de réduire son impôt sur le revenu. Un cas de figure intéressant puisqu’il laisse présumer que les revenus du futur propriétaire sont suffisants.
D’autre part, l’achat locatif va générer des revenus stables pendant au moins 6 ans (durée minimum de conservation du bien pour obtenir l’avantage fiscal). Ces futurs revenus fonciers sont généralement pris en compte dans le plan de financement. Enfin, la banque va pouvoir prendre des garanties sur le bien : hypothèque ou crédit logement.

Dans tous les cas, il est important de faire le point avec son banquier sur sa capacité d'emprunt avant d'entamer sa recherche de logement neuf.

Où souhaitez-vous investir ?

Autres articles

- Acheter un immeuble en bloc : où investir ?
- Colocation : quel type de bail choisir ?
- Le crowdfunding immobilier incompatible avec les SCI et SCCV
- Location meublée : un potentiel toujours intéressant
- Défiscalisation en nue-propriété : réduction d'ISF et déficit foncier
- Investissement locatif : comment investir ?