Comment financer une acquisition en nue-propriété ?

Publié le 25-06-2014 -
Rubrique : FINANCEMENT - ASSURANCE - Crédit photo : (c)Fotolia

Article noté  4/5 (2 avis)    
Evaluez cet article  

 

Les banques ne considèrent pas l’acquisition en nue-propriété comme courante. Ainsi, il peut se révéler difficile de trouver le financement adéquat : le bien ne produit pas de revenus, vous n’êtes pas plein propriétaire du bien ce qui empêche la banque de prendre une hypothèque pour se garantir… Mais il existe d’autres solutions :

- L'hypothèque sur un autre de vos biens: il vous faut néanmoins d’ores et déjà détenir un bien d’une valeur équivalente, et non hypothéqué.

- Le nantissement d’un contrat d’assurance-vie : si vous détenez un contrat pour une valeur équivalente à celle de votre acquisition, la banque peut également se garantir en le prenant en « hypothèque », que l’on appelle « nantissement » pour les produits financiers. Néanmoins, cela signifie que vous devez disposer dans votre patrimoine de fonds conséquents. Vous pourrez alors par exemple souscrire un crédit « in fine » : vous ne payerez que les intérêts pendant toute la durée du crédit et rembourserez le capital à échéance. Peu d’établissements bancaires financent ce type d’acquisition. Néanmoins, on peut citer par exemple le CM-CIC.

Intéressé par l'investissement immobilier ?
Contactez-nous !

Où souhaitez-vous investir ?

Autres articles

- La banque LCL condamnée sur le calcul des intérêts des prêts personnels
- Réussir son investissement locatif : conseils d'experts
- Primaire de la droite et du centre : quels projets pour l’immobilier ?
- Des innovations immobilières face à la pénurie de logements
- Loi Pinel : une opportunité pour investir dans l'immobilier
- Investissement locatif : du potentiel pour la location aux étudiants