ideal-investisseur.fr  

Immobilier au Pays basque : l’accession sociale pour se constituer un patrimoine

Publié le 07-02-2018 10:51 - Mise à jour le 07-02-2018 -
Rubrique : placements - Crédit photo : (a)Côte Ouest

Article noté  4.7/5 (3 avis)    
Evaluez cet article  


Différentes options sont possibles pour faire l’acquisition d’un patrimoine immobilier. Parmi elles, l’accession sociale, un dispositif permettant d’obtenir une maison ou un appartement à un prix attractif défiant toute concurrence. Dans le domaine de l’immobilier Pays basque, en particulier, des centaines de logements sont cédés toute l’année grâce à cette option de transaction. Anglet, Saint-Pierre d’Irube et Saint-Jean-de-Luz, entre autres, répondent suffisamment à la demande. Il en est de même pour la ville de Bayonne où l’office public de l’habitat privilégie l’accession sociale. De même, dans l’agglomération Sud, les bailleurs sociaux ont mis en place, dans l’une des communes membres, un système de prime visant à motiver les candidats à l’accession. Ce coup de pouce est constitué d’une aide de 1 700 euros aux familles primo-accédants pour qu'ils puissent faire face à l'amortissement des dépenses induites par l’achat de leur bien labellisé. À titre d’information, dans les communes du Sud, le prix de vente maximum est fixé par les bailleurs ainsi que la collectivité.

Le marché de l’accession sociale dans la région basque

Un bien immobilier Pays basque vendu en accession sociale est souvent proposé à un prix nettement bas que celui du marché. Les plafonds définis chaque année par décret doivent être, cependant, respectés. Ils varient, généralement, en fonction de la commune et les caractéristiques du logement. Ils tiennent, également, compte de la composition du ménage, de l’emplacement du logement et des revenus. Dans les communes basques, le prix du mètre carré est inférieur à 2 120 euros en zone C, à 2 426 euros en zone B2 et à 2 780 euros en zone B1.

Outre le prix d’acquisition attractif, l’accession sociale offre d’autres avantages. En effet, ce dispositif donne des garanties particulières, notamment, un système de sécurisation en cas, par exemple de perte d’emploi ou d’une séparation. À cela s’ajoutent une garantie de relogement et de rachat ainsi qu’une assurance revente. Cependant, il faut noter qu’en contrepartie, l’acquéreur doit s’en tenir à certaines obligations, comme l’interdiction de revendre son bien avant dix ans.

Les aides pour financer une accession sociale

Dans le cadre d’une accession sociale, il existe des aides spécifiques pour le compte des primo-accédants. Ces financements sont le prêt à l’accession sociale ou PAS, le prêt à taux zéro plus ou PTZ et le prêt social location-accession ou PSLA.

Le PAS peut financer jusqu’à 100 % l’achat du logement. Il présente un taux relativement proche de celui d’un prêt immobilier classique. La différence est qu’une acquisition de bien immobilier Pays basque financé par un PAS fera bénéficier au candidat à l’Allocation Personnalisée au logement (APL). Celle-ci sera versée par la caisse d’allocations familiales. Sa valeur se fixe en fonction des occupants et des revenus. Par ailleurs, le PSLA donne aux foyers sans apport personnel d’obtenir et d’occuper un logement tout en gardant le statut de locataire. Ces ménages auront une TVA à 7 % et bénéficieront d’une réduction en matière de taxe foncière.