Investir dans l'immobilier locatif en misant sur le dispositif Pinel

Publié le 29-09-2015 -
Rubrique : ACHETER - Crédit photo : (c)Fotolia

Article noté  4.5/5 (11 avis)    
Evaluez cet article  

 

Depuis l'entrée en vigueur du dispositif Pinel, les investisseurs ont repris confiance dans la pierre et sont de retour sur le marché immobilier. Avec de bons résultats depuis sa mise en application, ce dispositif ayant pour but de relancer l'investissement des particuliers dans l'immobilier locatif neuf restera en vigueur jusqu’à la fin de 2016 a souligné Sylvie Pinel, Ministre du logement. Cette loi rencontre davantage de succès que la précédente loi Duflot, mais pour quelles raisons ?

Une Défiscalisation importante

La loi Pinel offre aux investisseurs une réduction d'impôt à condition qu’ils mettent le bien en location pendant 6 ans, 9 ans ou 12 ans. Ils pourront ainsi bénéficier respectivement d’une réduction de 12%, 18% et 21%.
Dans les faits l'achat d'un logement neuf à 300.000 euros permettra de bénéficier d'une réduction d'impôt de 6.000 euros par an ! On comprend mieux l’attrait que peut susciter cette loi. En plus de bénéficier d’une défiscalisation intéressante, ce dispositif permet de se créer un patrimoine immobilier. Avec les loyers perçus et la défiscalisation obtenue, la mensualité de crédit est en grande partie remboursée. L’acquéreur devant compléter la différence par un effort mensuel raisonnable, chose qu’il n’aurait pas pu faire dans l’immobilier ancien par exemple. Enfin un autre point important de cette loi la possibilité de louer à un membre de sa famille. Ainsi beaucoup de contribuables avec des enfants en âge d’étudier peuvent investir dans villes étudiantes. Par exemple, ils pourront acquérir un appartement neuf à Toulouse et le louer à leur enfant étudiant dans cette ville.

Mais quelles sont les contreparties ?

Cette loi présente donc de nombreux avantages, mais pour en bénéficier il faudra respecter certaines conditions.
- Il faudra investir uniquement dans les villes qui sont éligibles à ce dispositif. La France est ainsi découpée en plusieurs zones (zones A et A bis, B1 et B2),
- Il ne faudra pas dépasser un prix au m² de 5500 €,
- Il faudra respecter un plafond de ressources pour les locataires, ceci ayant pour but de favoriser les personnes avec des salaires modestes,
- Enfin il faudra respecter un plafond de loyer. Le gouvernent a mis en place une formule de calcul (Surface X loyer/m² X ( 0,7 + 19/Surface).
Mais pour ceux qui ne sont pas adeptes des mathématiques, vous pouvez également utiliser notre calculette spécial loyer Pinel.
Profitez de cette opportunité d’investissement, prenez contact avec des professionnels près de chez vous afin qu’ils puissent vous accompagner dans votre démarche d’investissement.

Intéressé par l'investissement immobilier ?
Contactez-nous !

Vous souhaitez investir ?

Autres articles

- Le logement reste la valeur refuge par excellence
- SCPI bureaux et commerces : quel rendement attendre ?
- PTZ 2016 : quel changement pour le prêt à taux zéro ?
- 5 secrets des professionnels pour réussir un investissement locatif
- Loi Duflot : des limites à l'investissement immobilier
- Quelles solutions pour financer sa création d'entreprise ?