Le crowdfunding immobilier, industrie en plein boom aux USA

Publié le 25-01-2015 -
Rubrique : IMMOBILIER - Crédit photo : ©Mihai Simonia-Fotolia.com

Article noté  4.4/5 (18 avis)    
Evaluez cet article  

 

Grâce au JOBS Act de 2012, les plateformes de crowdfunding immobilier se sont multipliées aux Etats-Unis. Fin 2014, on pouvait dénombrer 60 sites Internet dédiés à ce type de financement participatif. Leur grand succès auprès des entrepreneurs immobiliers comme des investisseurs particuliers a aujourd'hui confirmé le caractère très crédible de ce nouveau vecteur d'investissement et de collecte de capitaux.

Le business model du crowdfunding immobilier déjà validé aux USA

Plusieurs types de plateformes coexistent. Fundrise, site grand public, propose par exemple de financer des projets à partir de 100 dollars. Ses 40.000 membres ont investi 25 millions de dollars sur différents projets immobiliers en 2014.

Le site lancé par The Carlton Group cible quant à lui une audience d'investisseurs considérés outre-Atlantique comme « hautement qualifiés », puisque l'investissement minimum par personne est de 1 million de dollars.

D'autres plateformes se concentrent sur la collecte auprès d'investisseurs institutionnels. Les jeunes promoteurs peuvent par ce biais lever des fonds auprès de professionnels auxquels ils n'auraient pas eu accès en d'autres cirâconstances.

L'entrée des investisseurs institutionnels a également permis de crédibiliser un peu plus le secteur : leur intérêt pour le crowdfunding immobilier a attiré de nouveaux investisseurs privés réalisant le potentiel du secteur grâce à leur présence.

Intéressé par l'investissement immobilier ?
Contactez-nous !

Les Etats-Unis dessinent déjà le futur modèle du crowdfunding

Le financement participatif de l'immobilier aux Etats-Unis semble déjà dessiner son futur modèle, reposant sur un savant mélange composé du fameux « financement par la foule » et d'investisseurs professionnels. En deux ans d'existence, le crowdfunding est d'ores et déjà devenu, tant pour les investisseurs que pour les entrepreneurs notamment en promotion immobilière, une réelle alternative aux financements habituels en fonds propres issus de sociétés de gestion de fonds et de business angels.

Lire aussi : Le crowdfunding immobilier incompatible avec les SCI et SCCV

Un marâché prometteur pour la France

En France, le crowdfunding immobilier n'en est encore qu'à ses débuts. En janvier 2015, aucune plateforme spécialisée sur l'immobilier n'a encore obtenu le feu vert de l'Autorité des Marchés Financiers pour lancer son activité. Le marché, très prometteur pour investisseurs et entrepreneurs, est cependant déjà en train de s'organiser.
Néanmoins les règles françaises étant beaucoup plus restrictives que les règles américaines (nombre d'investisseurs par projet notamment), le business model "à la française" pourrait très vite limiter l'accès des petits épargnants au financement de l'immobilier du fait de ticket d'entrée élevés.

Vous souhaitez investir ?

Autres articles

- Quelles étapes pour un achat immobilier ?
- Loi Malraux : fiscalité, conditions et précautions à prendre
- L'investissement immobilier à Paris est rentabilisé en 23 ans en moyenne
- Immobilier hôtelier : un investissement à la mode ?
- 6 innovations qui vont révolutionner l'immobilier
- Comment revendre un bien immobilier d'investissement ?