Appelez nos conseillers en immobilier - 01 85 09 81 30

Marché immobilier en 2015 : quelles perspectives ?

Publié le 25-01-2015 -
Rubrique : MARCHE - Crédit photo : ©fanfan-Fotolia.com

Article noté  0/5 (0 avis)    
Evaluez cet article  


 


La dernière note de conjoncture des notaires parue le 22 janvier 2015 laisse à penser que cette année ne sera peut-être pas celle de la reprise. Cependant, le nouveau dispositif d’investissement en loi Pinel, la baisse des prix et des taux pourraient créer des occasions sur le marché.

Immobilier ancien : un certain attentisme de la part des acheteurs comme des vendeurs

Selon l’étude des Notaires de France, la baisse des prix s’est généralisée en 2014. Jusqu'en 2013, celle-ci ne semblait toucher que les secteurs hors grandes agglomérations. En 2014, des villes comme Lyon, Toulouse, Bordeaux et Paris ont vu leurs prix fléchir.
Pour 2015, une poursuite de la baisse des prix est anticipée, bien que moins accentuée.
Le marché semble en effet grippé et en proie à un certain attentisme. Les Notaire de France indiquent que sauf à être dans l’obligation de vendre, les propriétaires hésitent actuellement à céder leurs biens. Les acheteurs restent quant à eux relativement indécis sur les opportunités d’achat. Les négociations sont donc plus difficiles et un certain flou persiste.

Un flou également présent dans de nombreux esprits, puisque des informations pouvant sembler contradictoires émanent de différents organismes. La diversité des conclusions présentées selon les secteurs géographiques, le type et l'âge des biens, les périodes d'analyse et les différents points de vue qui les accompagnent font que ce marché atone est difficile à appréhender globalement.
Pour se faire une idée de l'opportunité de vendre ou d'acheter en ce moment, il faut donc plus que jamais se concentrer sur des données de marché comparables au bien dont on parle.

Un projet d'achat immobilier ?
Nous recherchons votre futur logement pour vous

Immobilier neuf : les nouvelles mesures vont favoriser une certaine embellie

L’étude de conjoncture des notaires cite les prévisions du Crédit Foncier de France, qui estime que les transactions dans le neuf vont augmenter de 9% en 2015. Le dispositif Pinel et l’élargissement du prêt à taux zéro permettent d’anticiper une légère reprise de la demande des investisseurs et primo-accédants.
La baisse des prix et la pénurie de logements neufs induite par la récente baisse d’activité devraient contribuer à relancer la demande. Kaufman & Broad confirmait déjà une hausse des réservations sur le dernier trimestre 2014, et son PDG se déclarait récemment confiant sur l'efficacité à venir des mesures prises.
Cependant la note de conjoncture des notaires pointe l’instabilité fiscale de ces dernières années, qui pourrait pousser les français à attendre fin 2015 voire 2016 pour investir en loi Pinel. Or, pour le moment seuls les logements acquis avant le 31 décembre 2016 seront éligibles. Un nouveau dispositif verra-t-il le jour en 2017, année des élections présidentielles ?

En parallèle, les taux d’intérêt sont toujours au plus bas. D’après le site de meilleursagents.com, la moyenne des taux fixes sur 15 ans est à 2,30%, et peut même atteindre 1,80%. Pour le moment, pas de hausse en vue. La baisse des prix conjuguée à la baisse des taux et aux nouvelles mesures de l'Etat pourrait créer de bonnes opportunités pour acheter en 2015.

Où souhaitez-vous investir ?

Autres articles

- Acheter à plusieurs dans l'immobilier : comment s'y prendre ?
- Avant l'achat d'un appartement neuf, vérifiez ses performances énergétiques
- Déficit foncier : une solution pour les ventes avec travaux
- Comment investir dans l'immobilier à New-York
- Investissement locatif : comment investir ?
- Financer une acquisition en nue-propriété : quelles solutions ?