Quelles solutions pour un bon investissement immobilier ?

Publié le 25-10-2016 -
Rubrique : ACHETER - Crédit photo : (c) Fotolia

Article noté  4.7/5 (40 avis)    
Evaluez cet article  

 

Investir dans l’immobilier permet d’acheter un logement ou tout autre bien à des fins locatives afin de percevoir des revenus complémentaires et se constituer un patrimoine. Quelles sont les étapes à franchir et où trouver conseil ?

Bien définir ses objectifs et son budget

Définir l’objectif de son investissement est une étape préalable cruciale avant de réaliser un investissement immobilier. Les motivations peuvent être très variées : se constituer un complément de revenu, placer une somme importante, réduire son impôt sur le revenu ou son ISF, acheter un bien dans l’optique de l’habiter plus tard ou d’y loger ses enfants… Pour bien choisir, il faut donc cerner dès le départ ce que l’on souhaite afin d’orienter sa recherche vers des biens pouvant correspondre.

De même, la « sortie » de l’investissement est aussi à anticiper : si un des objectifs est d’utiliser le bien à terme pour soi ou pour ses proches, on évitera par exemple d’acheter en résidence gérée (tourisme, sénior ou étudiant). Si l’objectif est de réaliser une plus-value, on s’orientera plutôt vers des biens à rénover. Le second élément à valider est le budget d’acquisition. Outre le niveau de prix, quel niveau d’endettement est envisageable ? En cas d’achat à crédit, il est important de faire le point sur sa capacité d’acquisition avant de lancer sa recherche. Bien souvent, celle-ci déterminera les caractéristiques du bien que l’on peut acheter (surface, lieu).

L’emplacement, critère numéro 1 pour un bon investissement

Si l’investisseur immobilier a une exigence, c’est d’être propriétaire d’un bien qui se loue facilement, rapidement, à des locataires stables. Pour se rapprocher au mieux de cet idéal, un critère est prépondérant : l’emplacement.
L’emplacement est la clé de tout bon investissement dans l’immobilier. Pour avoir un potentiel locatif optimal, le bien doit être situé dans un lieu où la demande locative est adéquate : proximité du centre-ville, des commerces, écoles, transports… Un des meilleurs critères pour choisir l’emplacement est donc… de connaître la ville où l’on investit. On peut alors plus facilement se mettre dans la peau du futur locataire : « est-ce que je louerais ici ? ».

Intéressé par l'investissement immobilier ?
Contactez-nous !

La défiscalisation : cerise sur le gâteau ?

Lorsque l’on investit dans l’immobilier défiscalisant, il y a deux types d’approches :
- Le particulier souhaite profiter d’une défiscalisation et se met en recherche d’un bien éligible au dispositif choisi (par exemple un appartement neuf en loi Pinel)
- Le particulier souhaite investir dans l’immobilier locatif, et bénéficier d’un potentiel avantage fiscal oriente vers un choix particulier.
Quoi qu’il en soit, il ne faut jamais perdre de vue que la fiscalité avantageuse est un « bonus » pour l’achat d’un bien qui, de lui-même, doit réunir les caractéristiques d’un bon investissement immobilier. Ne jamais perdre de vue le potentiel locatif permet d’éviter des déconvenues.

Des agents immobiliers spécialistes de l’investissement

Acheter un bien immobilier d’investissement, qu’il soit défiscalisant ou non, est une démarche qui diffère de l’acquisition d’une résidence principale. Aussi, certains conseillers immobiliers disposant d’un bagage en gestion de patrimoine sont spécialisés sur ce type d’acquisition. Après un bilan des objectifs du client, ces professionnels proposent une sélection de biens en adéquation avec sa recherche et ses objectifs. Faire appel à un chasseur d’immobilier locatif permet également d’obtenir des réponses aux questions relatives à un tel investissement.

Où souhaitez-vous investir ?

Autres articles

- Déficits fonciers locatifs : l'avantage de faire des travaux
- Assurance habitation : quels éléments doit-on fournir ?
- Crédit immobilier : est-il possible d’emprunter après 50 ans ?
- Investir dans les parkings : un bon potentiel de rentabilité
- La location meublée : quel statut pour quelle fiscalité ?
- Patrimoine immobilier : déléguer la gestion locative ?