En 2017, rénovez vos fenêtres et profitez d'aides à la transition énergétique

Publié le 15-05-2017 10:01 -
Rubrique : RENOVER - Crédit photo : Fotolia

Article noté  0/5 (0 avis)    
Evaluez cet article  

 

Le retour des beaux jours s’accompagne souvent de bonnes résolutions concernant l’entretien des habitations et la mise en chantier de travaux de rénovation. Parmi les principaux postes de dépenses : la menuiserie, et plus particulièrement la rénovation de fenêtres. Le remplacement des ouvertures est un budget important qui freine la plupart des ménages, il est cependant possible d'investir dans ces travaux de rénovation en limitant les coûts grâce à certaines aides, comme le crédit d'impôt 2017.

Les aides à la transition énergétique disponibles

Le crédit d'impôt 2017, est une disposition fiscale qui permet aux ménages français de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d'amélioration énergétique qui ont été effectué dans une résidence principale. Il est reconduit d'année en année depuis 2005 et évolue en fonction des lois de finance. Le crédit d'impôt 2017 est à un taux de 30% et concerne toutes les dépenses pour travaux d'amélioration de l'efficacité énergétique. Son montant est toutefois plafonné : 8 000 euros pour une personne seule, 16 000 euros pour un couple auxquels s'ajoutent 400 euros par personne à charge.

Pour financer le remplacement de vos anciennes fenêtres, vous pouvez également bénéficier de la prime énergie 2017. Pour y accéder, il faut envoyer votre demande auprès des services compétents, ces derniers vous enverront un chèque avec le montant de votre prime. Il ne faut pas oublier qu'il est préférable d'articuler votre demande avant la signature d'un contrat chez un fournisseur car cette aide ne concerne que les travaux en économie d'énergie.

Par accumulation, vous pouvez aussi faire une demande auprès du même service pour obtenir un bonus à cette prime énergie, c'est ce que l'on appelle la prime énergie solidaire. Elle permet de bénéficier d'une prime jusqu'à 3 fois supérieure au montant de la prime énergie classique, en fonction du palier de revenu du bénéficiaire.

Enfin, ces solutions sont cumulables avec l'Eco-prêt à taux zéro 2017 (valable jusqu'au 31 décembre 2018) qui ouvre une possibilité d'obtention d'un prêt remboursable sans intérêts d'un montant maximal de 30 000€.

Les conditions requises pour l’obtention de ces aides

Dans un premier temps, il est essentiel de noter qu'il est nécessaire d’être fiscalement domicilié en France, et que l’aide concerne indistinctement propriétaires et locataires. Pour profiter du CITE (Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique) et des autres aides citées ci-dessus, ces derniers devront néanmoins faire appel à des professionnels qualifiés RGE. C'est-à-dire qui bénéficient de la mention Reconnu Garant de l'Environnement : il existe un annuaire spécialisé qui regroupe ces derniers dans une liste complète, triée par métiers. Ensuite, il faut que la demande concerne spécifiquement des travaux d'isolation. Le crédit va donc agir sur des dépenses d'équipements et matériaux référés dans une liste spécifique pouvant être fournie par le professionnel avec lequel vous souhaitez travailler. Voici une liste non exhaustive des éléments concernés :

•Isolation des combles
•Isolation des murs par l'extérieur
•Isolation des murs par l'intérieur
•Isolation des sols
•Isolation des toitures terrasses
•Chaudière gaz à condensation

Il ne vous reste désormais plus qu'à regrouper vos projets de rénovation afin de maximiser le bénéfice lié à ces aides, et faire vos demandes auprès des services compétents.
En cas de doutes, il est possible de se tourner vers un conseiller Rénovation Info service au 0808 800 700 (service institutionnel gratuit, accessible au prix d’un appel local).

Intéressé par l'investissement immobilier ?
Contactez-nous !

Vous souhaitez investir ?

Autres articles

- Rédiger une annonce immobilière efficace en 4 étapes
- Achat immobilier : location-accession ou location-vente ?
- Habitat participatif : nouveau mode d'accès à la propriété
- Quelles étapes pour un achat immobilier ?
- 1,8% de hausse pour les prix des logements anciens
- Loi Pinel : mon logement locatif est-il éligible ?