Spécial expatriés : pourquoi investir en France?

Publié le 05-12-2017 11:27 -
Rubrique : INVESTISSEMENT - Crédit photo : (c)Shutterstock

Article noté  4/5 (2 avis)    
Evaluez cet article  

 

Parce que la vie d’expatrié n’est pas un long fleuve tranquille, il peut être intéressant de s’assurer un patrimoine solide en favorisant un investissement locatif en France. Au cours de votre expatriation vous devez songer, comme 52% des expatriés interrogés, à constituer ou consolider un patrimoine déjà existant en France. Garantissant un placement à long terme avec une possible plus-value à terme, l’investissement locatif est la solution idéale à votre situation d’expatrié français. Votre bien sera loué tout au long de votre expatriation et vous rapportera un complément de revenus. Dans l’éventualité où vous revenez vivre en France, vous pourrez alors l’occuper, conserver vos compléments financiers ou le revendre.

Investir pour louer

Aujourd’hui, près de 6 millions de particuliers sont propriétaires bailleurs. S’ils ont pris la décision de faire un investissement locatif, c’est pour plusieurs raisons distinctes : bénéficier d’un rendement intéressant (jusqu’à 5/6% par an), s’assurer une éventuelle plus-value à la revente ou encore enrichir leur patrimoine familial. Investir dans l’immobilier c’est aussi se constituer une excellente résidence principale pour sa retraite ou une future donation aux enfants. Ou encore, profiter d’un complément de revenus régulier en louant ce bien.

Il est tout à fait possible d’investir dans plusieurs biens immobiliers. Il faut simplement garder à l’esprit, lors de la mise en place de votre plan de financement, que le loyer ne couvre pas forcément l’intégralité de l’échéance de remboursement du crédit immobilier.

En effet, il faut prendre en compte l’assurance du bien, les charges locatives non récupérables ou en partie seulement sur le locataire ainsi que les impositions.

Quelle fiscalité pour les expatriés français ?

La notion d’expatriation n’est pas prise en compte par l’état français concernant les impôts locaux, la taxe foncière et la taxe d’habitation. Ainsi, comme tout propriétaire d’un logement en France, vous paierez chaque année la taxe foncière tandis que votre locataire paiera la taxe d’habitation annuelle.

Une imposition sera également faite sur la revente de votre bien en cas de plus-value, sauf si vous avez détenu ce bien pendant au moins trente années. Il existe néanmoins une exonération « spécial non-résident fiscal », sous conditions, qui s’applique uniquement à la plus-value réalisée sur la résidence principale du vendeur.

Ainsi, si vous avez la qualité de non-résident fiscal, les loyers et revenus fonciers seront vos seuls revenus imposables en France.
Il est toutefois possible de diminuer ou d’effacer, en toute légalité, le revenu foncier imposable en effectuant des travaux de rénovation dans votre bien qui vont alors créer un déficit foncier.

Intéressé par l'investissement immobilier ?
Contactez-nous !

Bien choisir son investissement locatif

Lorsque l’on a un projet d’investissement immobilier, il faut réfléchir à 2 aspects primordiaux à la réussite de ce projet : son emplacement et la demande locative.

Meilleur est l’emplacement, plus forte est la demande locative.

Misez alors sur un lieu attractif, proche d’un bassin d’emplois, d’une zone touristique, d’une zone étudiante.

Il faut se mettre à la place de votre futur locataire et chercher un bien qui sera susceptible de plaire. Privilégiez un environnement calme, la proximité des transports en commun et des commerces, la proximité des établissements scolaires, etc.

Veillez à choisir un logement bénéficiant de qualités qui le rendent facile à vivre : bon agencement, surface confortable, luminosité, qualité de la salle d’eau/salle de bain, etc. Certains « petits plus » sont très appréciés par les locataires : placards, balcons, terrasses, jardins et place de stationnement.

Quel type de bien choisir ?

Acquérir un logement neuf ou un bien ancien est avant tout une affaire de goût mais également de budget.

Le neuf attire par sa modernité, son confort de vie et sa luminosité. D’autant plus que les logements neufs répondent aux normes en vigueur. Ces nouvelles normes apportent une bonne isolation thermique et phonique ainsi qu’une place de stationnement. Cependant le coût du bien est en principe plus élevé.

Acheter un bien ancien c’est être séduit par son charme, son cachet et également son emplacement qui peut être stratégique. Des travaux de rénovation ou de rafraichissement sont cependant parfois nécessaire pour garantir un confort optimal.

Lorsque l’on achète sa résidence principale on est plus attiré par l’indépendance, le calme et la présence d’un espace vert. D’où le choix de la maison qui se veut individuelle ou mitoyenne. On aime son loyer qui peut être intéressant et sa qualité de vie bien qu’elle nécessite des travaux d’entretien. Dans le cadre d’un investissement locatif, la maison est cependant moins facile à louer qu’un appartement.

L’appartement comporte des qualités et des défauts mais s’il est lumineux, confortable, bien insonorisé et que les parties communes sont bien entretenues c’est une acquisition judicieuse.

Alors appartement ou maison ? Neuf ou ancien ?

Tout dépend de vos attentes, du temps que vous avez à consacrer à ce bien et de l’argent que vous souhaitez investir dedans. Quand on ne vit pas en France, il est compliqué de revenir pour effectuer des travaux d’entretien, de rénovation ou de rafraichissement par exemple. Un appartement peut être la solution car tous l’entretien des extérieurs est géré par la copropriété.

Nous vous conseillons plutôt d’opter pour un bien clé en main donc pour du neuf.

Pour finir, il est important de bien choisir le professionnel de l’immobilier qui vous accompagnera dans vos démarches et qui saura dénicher le bien qui correspondra à vos attentes. Nos experts en gestion de patrimoine seront ravis de vous aider à atteindre vos objectifs.

Optez pour la location meublée

La location meublée est un investissement très intéressant pour les expatriés d’autant plus quand c’est un logement géré par une résidence de services. Que ce soit une résidence étudiante, une résidence sénior ou d’affaires, votre location meublée sera entre de bonnes mains si vous sélectionnez votre exploitant avec soin.

En effet, cette solution assortie d’un bail commercial a de nombreux avantages, notamment fiscaux.

En plus de bénéficier d’un complément de revenus, il vous est possible d’être exonéré de la TVA, sous conditions, et donc d’acheter votre bien moins cher. En passant par une résidence gérée vous pouvez également réduire vos impôts en bénéficiant de la loi Censi-bouvard. Soit 11% du prix hors taxes étalé sur 9 ans, dans la limite de 300 000€.
Plus d’infos ICI

En résumé, votre bien est totalement géré par une société qui se charge de toute la partie locative, administrative et financière : recherche de locataire, mise en place du bail, récupération des loyers, déclaration fiscale… En outre, vous diminuez considérablement vos risques d’impayés car même si l’exploitant ne trouve pas de locataire, en qualité de locataire qui sous-loue votre meublé, il a pour obligation de vous verser un loyer. Concernant ce loyer, vous le définissez au départ avec l’exploitant et il peut générer jusqu’à 5/6% de rentabilité à l’année.

Vous souhaitez investir ?

Autres articles

- Déficit foncier : comment l'appliquer dans sa déclaration d'impôt ?
- Crowdfunding immobilier : révolution de l'investissement ou effet de mode ?
- Retraite : pourquoi l`immobilier est un des meilleurs placements
- Investissement locatif : comment éviter les pièges ?
- L'encadrement des loyers est mis en oeuvre à Paris
- Evitez les erreurs lors d'achat immobilier entre particuliers