Appelez nos conseillers en immobilier - 01 85 09 81 30

Les tendances 2016 pour les taux de crédit immobilier

Publié le 05-02-2016 -
Rubrique : MARCHE - Crédit photo : (c)Fotolia

Article noté  0/5 (0 avis)    
Evaluez cet article  


 


L’année 2015 s’est terminée avec de bons résultats pour le marché immobilier et de belles promesses pour l’avenir. Les taux d’emprunt historiquement bas ont favorisé une reprise des ventes et donné l’opportunité aux acquéreurs potentiels d’édifier de nouveau des projets d’achat. Ces promesses seront-elles confirmées en 2016 ? Quelles seront les tendances pour les taux de crédit immobilier cette année ?

Le taux de crédit immobilier : état des lieux

En décembre 2014, le taux de crédit immobilier moyen atteignait un plus bas historique, augurant d’une excellente année 2015 et d’une reprise du marché immobilier sur les chapeaux de roues. Mais en matière de taux d’emprunt, la réalité dépassa la fiction. Après les premiers mois de 2015 qui voyaient se succéder les records, le point le plus bas fut atteint en juin avec une moyenne à 1,99%.
Bien qu’il n’ait pas retrouvé ses couleurs d’avant la crise des subprimes de 2008, le marché immobilier a néanmoins profité de ces taux d’emprunt historiquement bas.
Qu’en est-il pour la nouvelle année après les records de 2015 ? Si l’on en croit les chiffres disponibles pour le mois de janvier, il semblerait que les taux en 2016 bénéficient du bon élan impulsé en 2015 :
• 1,7% sur 10 ans (et jusqu’à 1,4%)
• 2,1% sur 15 ans (et jusqu’à 1,75%)
• 2,5% sur 20 ans (et jusqu’à 2%)
Faut-il se fier aux bons taux affichés en janvier ? En réalité, deux tendances possibles se dégagent quant à l’avenir du taux d’emprunt en 2016 : la stabilisation ou la remontée.

Une stabilisation à prévoir du taux d’emprunt

Dopés par une inflation quasiment nulle et par une politique avantageuse de la BCE (taux bas et liquidités abondantes), les taux de crédit immobilier ne devraient pas grimper en 2016.
Les bons taux de 2015 ont permis un léger rebond du marché immobilier, sans ouvrir la voie à une reprise franche. De sorte que la Banque centrale devrait tout faire pour continuer de stimuler l’économie via des crédits bons marchés, pousser à la hausse des volumes de ventes, et ainsi ne pas handicaper le peu de croissance qui s’est fait jour dans ce secteur l’année passée.

Un projet d'achat immobilier ?
Nous recherchons votre futur logement pour vous

Une remontée inévitable du taux de crédit immobilier

Tout le monde ne se montre pas aussi enthousiaste. Pour d’autres experts du crédit immobilier, le plus bas historique atteint par les taux d’emprunt en 2015 ne peut mener qu’à une seule chose : une remontée. La légère embellie dont a bénéficié le marché aurait ainsi un effet direct sur les taux d’emprunt, avec une tendance progressive à la hausse.
En conséquence, deux autres tendances se dégageront, ayant trait au comportement des acquéreurs potentiels :
• Soit ils estimeront qu’il est opportun de profiter des taux actuels très bas et investiront avant qu’ils ne remontent davantage, causant une mini-explosion du marché et poussant les banques à relever légèrement les taux ;
• Soit ils adopteront une position attentiste pour voir ce qu’il va se passer dans les mois à venir, espérant une poursuite de la baisse des taux et craignant une forte hausse. Ce qui aura pour corollaire un tassement des ventes, notamment dans l’ancien.

Une tendance plutôt attirée vers la baisse

La perspective d’une stabilisation des taux de crédit immobilier s’appuie essentiellement sur l’optimisme des courtiers, qui ne voient pas la BCE briser dans son élan la fragile courbe d’augmentation des ventes. Ils estiment même qu’un nouveau record pourrait être battu avec des taux d’emprunt à mi-année situés sous les 2% en moyenne.
Certains experts imaginent alors que le second semestre 2016 pourrait être le théâtre de légères hausses progressives des taux. Ces risques, néanmoins, restent très faibles. En conclusion, 2016 devrait voir ses taux de crédit immobilier rester historiquement bas. De quoi pousser les nouveaux emprunteurs à profiter de bonnes conditions de financement de leur projet immobilier, et encourager les autres, encore endettés, à s’appuyer sur la baisse des taux pour renégocier leur prêt.

Où souhaitez-vous investir ?

Autres articles

- Patrimoine immobilier : déléguer la gestion locative ?
- 1,8% de hausse pour les prix des logements anciens
- Two Lyon : nouveau gratte-ciel de 170 mètres
- Achat immobilier : location-accession ou location-vente ?
- 2016 : une année pour acheter dans l'immobilier locatif
- Usufruit : mode d'emploi d'un investissement rare