ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Salaire : les Français aimeraient gagner 375 € de plus par mois

| Publié le 26-04-2019 11:41 | Mise à jour le 26-04-2019 15:35
🏠 Accueil   ➤    Économie
Salaire : les Français aimeraient gagner 375 € de plus par mois
Crédit photo : © Shutterstock  

Plus de 1 Français sur 2 se dit insatisfait de son salaire, selon une étude de l'IFOP. Une augmentation de 375 € net par mois serait nécessaire pour en contenter la plupart. Ce qui porterait le SMIC à un peu plus de 1550 € et le salaire médian à environ 2000 € net.

• 55% des Français sont insatisfaits de leur salaire.
• Les personnes interrogées seraient en moyenne satisfaites avec une augmentation mensuelle de 375 € net.
• Malgré la "prime Macron", peu de Français ont vu leur salaire augmenter début 2019.

Des Français majoritairement insatisfaits de leur rémunération

Plus qu'une revendication des Gilets Jaunes, l'augmentation du pouvoir d'achat est une question centrale pour les responsables politiques. Or, une étude de l'IFOP (Institut Français d'Opinion Publique) intitulée « les salariés français et leur salaire », réalisée pour le site salaire-brut-en-net.fr, dévoile que 55% des Français estiment leur rémunération trop faible.

Bien sûr, ceux qui touchent les rémunérations les moins élevées sont les plus nombreux à être insatisfaits. Un fait qui se retrouve dans les catégories sociaux-professionnelles, puisque 67% des ouvriers déclarent leur salaire insuffisant, contre 36% des cadres. A l'opposé, les salariés touchant plus de 3000 € par mois sont 22% à considérer qu'ils devraient gagner plus.

L'entrée en vigueur du prélèvement à la source n'est pas sans conséquence sur la perception d'un salaire dit « satisfaisant ». L'IFOP souligne que la plupart des Français perçoivent le salaire net comme étant celui inscrit en bas de leur fiche de paie. Ainsi, avant son entrée en vigueur, la plupart des Français percevait le salaire net comme étant celui avant impôt, alors qu'aujourd'hui ils le considèrent après impôt.

Entre 20 et 30% d'augmentation du salaire net serait nécessaire pour satisfaire le plus grand nombre

Selon le panel interrogé par l'institut d'études, pour bien gagner sa vie il faut percevoir un salaire net de 2351 €. Mais ce niveau de rémunération reste loin de ce à quoi prétendent la plupart des Français pour considérer leur salaire comme « satisfaisant ».

Selon l'IFOP, les Français seraient majoritairement satisfaits avec augmentation du salaire de 375 € net par mois. Le salaire médian devrait donc passer de 1650 € actuellement à 2025 € net. Ce qui représente une augmentation de 22%.

Les répondants percevant une rémunération mensuelle comprise entre 1000 € et 1500 € souhaiteraient une hausse de salaire mensuel de 358 €. Un chiffre qui porterait le SMIC, actuellement à 1201 € net, à 1559 € par mois. Soit une augmentation de près de 30%.

Du côté des plus aisés, les personnes insatisfaites dont le salaire dépasse 3000 € net par mois parlent en moyenne d'une augmentation de 735 € net pour être satisfaits (25% d'augmentation).

A lire également : Salaire moyen, salaire médian : une différence fondamentale

Peu d'augmentation de salaire début 2019

Seule une minorité de Français a vu ses revenus progresser début 2019. Ils ne sont en effet que 29% à avoir perçu la « prime Macron », dont notamment les salariés de grandes entreprises. Par ailleurs, seul 1 Français sur 4 déclare avoir été augmenté cette année.

D'après un récent rapport de l'OFCE, le pouvoir d'achat des Français devrait toutefois augmenter de 850 € en moyenne sur l'année. Un chiffre qui, ramené au mois, ne représente toutefois que 70 € de plus par Français, et qui ne devrait pas bénéficier à tous.

L'étude de l'IFOP a rapproché les niveaux de salaire net avec le vote au premier tour de l'élection présidentielle. L'électorat de Marine Le Pen est composé de 65% de personnes insatisfaites de leur salaire, celui de Jean-Luc Mélenchon de 60% de mécontents. A l'exact opposé, 60% des personnes ayant voté pour Emmanuel Macron estiment leur rémunération satisfaisante.
L'augmentation du pouvoir d'achat pourrait donc constituer un des enjeux électoraux pour le parti présidentiel (les satisfaits sur ce point étant apparemment plus susceptibles de voter pour LaREM, plus il y a de satisfaits, plus le potentiel électoral peut augmenter).


Article noté  4.6/5 (7 avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site