Disponible sur Google Play
Download on the App Store 
ideal investisseur
ideal investisseur
Annonce




🏠 Accueil   ➤    Immobilier


Immobilier : Paris est repassé sous les 10.000 € / m2



Les prix de la capitale continuent de plonger, mais les loyers explosent.

Temps de lecture : 1 minute(s) - | Mis à jour le 23-01-2024 17:55 | Publié le 23-01-2024 10:00 
Immobilier : Paris est repassé sous les 10.000 € / m2

30.000 € de moins en moyenne pour un 50m2

En été 2019, les prix de l'immobilier à Paris avaient atteint un sommet historique, dépassant les 10 000 euros le mètre carré. D'après les données récentes du baromètre de la FNAIM et Clameur en janvier 2024, cette tendance s'est inversée. On observe maintenant une baisse significative, avec un prix moyen des appartements s'établissant à 9 966 euros le mètre carré, soit une diminution de 2,10% en trois derniers mois.

Cette tendance baissière s'accélère : sur une année, la baisse atteint -5,7% dans la capitale, et depuis septembre 2020, elle est même de 9%. Pour mettre ces chiffres en perspective, considérons l'exemple d'un appartement de 50 mètres carrés : sa valeur a diminué de 30.000 euros en un an, passant d'environ 528 000 euros à 498 000 euros. Près de la moitié de cette baisse a été enregistrée sur ces trois derniers mois.

La chute des prix est plus rapide à Paris que dans le reste de l'Île-de-France, où l'on note une baisse annuelle de 4,1% (1,5% sur les trois derniers mois). Toutefois, cette tendance se retrouve dans d'autres grandes villes, comme Lyon (-6,3%), Nantes (-5,7%), Bordeaux (-5,3%) et Strasbourg (-4,8%).
Annonce
Assurance Vie

Un marché locatif très tendu qui pousse les loyers vers des sommets

Sur le marché locatif, la tendance est opposée. Le loyer moyen au mètre carré s'établit à 27,6 €, soit une hausse significative de 1,7% sur un an. Cette tendance s'explique en partie par la hausse des taux d'emprunt, qui pousse de plus en plus de ménages à rester locataires plutôt qu'à acheter. Mais surtout, la raréfaction des biens à louer crée un marché locatif ultra-tendu, dans lequel certains agents immobiliers renoncent même à diffuser les offres tant les candidatures sont nombreuses.

D'après le baromètre, le rendement brut théorique à Paris est aujourd'hui de 3,3%.






La rédaction vous suggère :

-> Prix immobiliers : baisse des grandes villes et stabilisation des villes moyennes

-> Argent : les Français veulent être conseillés mais sont méfiants envers les professionnels


Annonce Trading

Votre avis, vos débats, vos questions

* Information obligatoire
10000

Commentaires (6)

D'un côté, le prix des appartements qui dégringole... De l'autre les loyers qui montent en flèche. On se demande où va cet équilibre précaire. Faut pouvoir acheter au lieu de louer, sinon c'est la galère assurée avec ces loyers qui ne cessent d'augmenter ! On est où là, dans une logique économique ou dans un jeu roulette de casino ?

Et voilà, encore une fois les locataires sont les dindons de la farce. Les prix des appartements baissent mais les loyers, eux, ils s'envolent vers Mars. C'est vraiment une honte cette situation, on devrait plutôt viser à l'équilibre, non ? Quand est-ce que les pouvoirs publics vont finalement réagir à cette absurdité ?

C'est une excellente nouvelle de voir le prix de l'immobilier à Paris redescendre ! En revanche, cette hausse des loyers est inquiétante. Faut-il se féliciter de la baisse des prix d'achat quand la location devient de plus en plus chère ? La question est pertinente...

Ah, c'est pas une bonne nouvelle ça pour nous les locataires ! On dirait que le marché locatif ne nous laisse pas de répit, même quand les prix de l'immobilier chutent. C'est ironique, non ? Y a-t-il une solution pour faire baisser les loyers ou au moins pour les stabiliser ?

Sacré Paris, on ne sait plus sur quel pied danser ! Les prix d'achat chutent, mais les loyers s'envolent... Vous croyez que la situation va se stabiliser bientôt ou ça va continuer à faire les montagnes russes ? Un petit conseil serait le bienvenu, merci !