ideal investisseur
Magazine économie et finances personnelles accessible à tous
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Immobilier

Placements : 56% des Français convaincus par l'investissement locatif

L'investissement immobilier est globalement considéré comme un placement rentable et sûr. Mais des freins et craintes subsistent.

Temps de lecture : 2 minute(s) - Par | Publié le 13-07-2021 11:36, Mis à jour le 13-07-2021 11:47
Photo : Adobe Stock © Mattcardinal  

Partager

L'immobilier reste plus que jamais une valeur refuge

La pierre reste l'un des placements préférés des Français. Selon une enquête réalisée au printemps par Poll&Roll pour Masteos, société spécialisée dans l'investissement locatif clé en main, l'immobilier conserve la faveur de ceux qui disposent d'un capital à investir.

Dans le paysage des placements, la pierre décroche cette place à part grâce à son caractère tangible. Indétrônable valeur refuge, c'est principalement son aspect « concret » qui séduit (93% des sondés), avant sa rentabilité (87%) ou la sécurité du placement (82%).

Pour 26 % des personnes interrogées, l'acquisition de la résidence principale est prioritaire, suivie à 20% par l'investissement locatif puis la résidence secondaire pour 13%. Ce n'est qu'après que sont cités les placements traditionnels comme le livret d'épargne (11%), l'assurance-vie (9%) ou la bourse (6%). A noter toutefois, 13% des personnes interrogées ne souhaitent pas investir.

Les plus jeunes sont particulièrement intéressés par l'immobilier : les deux-tiers des 18-34 ans envisagent d'acheter un bien immobilier, que ce soit pour l'habiter ou le louer. Les 35-49 ans sont encore près de 60 % à vouloir réaliser un investissement immobilier, comme environ une personne sur deux entre 50 et 55 ans. Le montant qu'ils souhaitent investir se situe globalement en dessous de 200.000 euros (85% des sondés), voire sous les 100.000 euros (46%).

>> A LIRE : L'immobilier de luxe reste une valeur refuge pour les plus fortunés



L'investissement locatif est plébiscité par les Français, mais peu ont franchi le pas

Selon l'étude, 56 % des personnes sondées envisagent d'acheter un bien immobilier pour le mettre en location ou l'ont déjà fait. La constitution d'un patrimoine est leur première motivation (46%), suivie par la création d'un revenu complémentaire (30%). La possibilité de réduire son impôt sur le revenu grâce à une loi de défiscalisation, comme les lois Pinel ou Denormandie, reste minoritaire (11%). Enfin, les trois-quarts préfèrent investir près de chez eux, même si c'est le rendement locatif est moindre.

Pour le moment, un certain nombre de barrières se dressent entre le rêve et la réalité. Ils ne sont que 15% à avoir franchi le pas. 8% des sondés souhaitent concrétiser leur projet d'investissement locatif dans l'année et 33% l'envisage à plus long terme.

Pour Thierry Vignal, fondateur de Masteos, cet écart important provient probablement du processus d'investissement « trop complexe ». C'est d'ailleurs ce qu'ont évoqué 79% des personnes sondées, pour lesquelles les rouages des aspects juridiques, fiscaux ou techniques d'un projet immobilier peuvent être de vrais freins.

Mais selon l'étude, d'autres barrières conséquentes s'imposent dans l'esprit des personnes qui souhaiteraient investir : près de 8 sur 10 craignent les impayés de loyer et 75% redoutent les factures liées aux travaux de rénovation. La question du financement est aussi centrale : plus de 7 personnes interrogées sur 10 craignent de ne pas pouvoir investir sans apport, et 6 sur 10 de ne pas obtenir le feu vert d'une banque pour leur emprunt. Pour près des deux-tiers des personnes interrogées, la période n'est de toutes façons par propice à l'achat.

>> A LIRE : Immobilier : le lent déclin de Paris



Cet article vous a été utile ?

      
  Dîtes-nous en plus dans les commentaires !



Partager


A propos de l'auteur
Caroline Courvoisier est titulaire d’un master de Gestion de patrimoine et a suivi des formations économiques et financières spécialisées dispensées par l’université de New York (Real Estate Finance) et l’INSEAD (spécialisation « blockchain revolution in financial services »). Elle a travaillé 10 ans dans l’univers du financement et de la gestion de projets immobiliers avant de se consacrer au journalisme économique.
Linkedin Caroline Courvoisier



Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !