ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Colère des agents immobiliers suite à une lettre du Maire de Toulouse

| Publié le 25-03-2019 16:28 | Mise à jour le 22-05-2019 10:48
Colère des agents immobiliers suite à une lettre du Maire de Toulouse
Crédit photo : © Compte Instagram Toulouse  

Un courrier du Maire de Toulouse publié le 19 mars sur Linkedin fait polémique parmi les professionnels de l'immobilier : en félicitant la création d'un site de vente de particulier à particulier, l'élu pointe du doigt les frais des agences immobilières.

Un courrier de félicitations qui met le feu aux poudres sur Linkedin

C'est d'un message sur Linkedin que la fronde est partie. Le 19 mars, Caroline David, responsable du développement de Monaideimmobilière sur Toulouse, poste sur le réseau social professionnel un courrier que lui a fait parvenir le Maire de la ville. Jean-Luc Moudenc lui adresse ses « plus vives félicitations » pour le lancement d'un site de vente immobilière de particulier à particulier, permettant « d'échapper aux frais de commission d'agence ».

« Toulouse est fière d'être mise à l'honneur grâce à votre concept novateur ayant une volonté d'aider les gens dans leurs transactions immobilières sans qu'ils n'aient à perdre des sommes en frais d'agence », écrit l'élu avant de signer de sa main.

Des agents immobiliers qui se sentent insultés

Il n'en fallait pas moins pour que les agents immobiliers, notamment Toulousains, se sentent attaqués. Portée à la connaissance des agents immobiliers, la formule du Maire de Toulouse paraît en effet maladroite. Le post de Caroline David, qui explique avoir reçu ce courrier suite à un article paru dans la Dépêche, a ainsi suscité près de 100 commentaires mitigés. Si certains félicitent l'initiative, d'autres se disent choqués d'être déconsidérés par le Maire d'une grande ville telle que Toulouse.

« Je ne peux pas croire que ce soit vrai ! », écrit un Internaute. « Les bras m'en tombent », répond un deuxième. « Les honoraires moyens pour une agence traditionnelle de 3 à 5 personnes en zone tendue sont d'environs 6000 à 8000 euros HT par transaction ; pour 5 mois d'actions en moyenne, de la prospection à l'acte authentique. Soit 1600 bruts avant impôts. Le net différera du statut fiscal, à titre d'exemple un travailleur indépendant hors micro-social reversera environ 45 % toutes taxations confondues, soit un net de 880 euros », explique un troisième Internaute.

Alain Duffoux, Président du Syndicat National des Professionnels de l'Immobilier est lui aussi monté au créneau, en publiant la lettre qu'il a envoyée le jour même au Maire de de la ville rose. Il y exprime sa « stupeur », avouant « ne pas comprendre le message adressé à toute une profession ». S'il indique pouvoir entendre qu'un élu puisse soutenir une entreprise, il ne comprend pas l'utilisation d'une « petite phrase où [il] insulte les professionnels immobiliers ».

Le maire de Toulouse s'explique sur Facebook

Du côté de la mairie, on plaide plutôt pour un malentendu. Jean-Luc Moudenc a publié dès le lendemain un long message sur Facebook, dans lequel il exprime son point de vue sur la nécessité pour la ville d'avoir « un secteur immobilier fort » et « bien sûr des intermédiaires indispensables pour faire le lien entre [une offre solide et une demande forte] ».

Selon le Maire, les deux systèmes peuvent cohabiter. « Le savoir-faire [des agences immobilières] apporte un service de proximité, personnalisé, adapté et clé en main [...] et [les] sites internet innovants mettent en rapport les particuliers entre eux. L'un ne s'oppose pas à l'autre car, face à l'enjeu de la croissance de Toulouse, nous avons besoin de toute la force du collectif. »

Jean-Luc Moudenc précise par ailleurs que « toutes celles et ceux qui accompagnent les Toulousains dans l'achat ou location d'un nouveau logement – une des étapes indispensables de la vie – ont mon soutien plein et entier ! ».

Deux modèles qui coexistent depuis longtemps

En réalité, les agences immobilières et les sites de vente entre particuliers existent depuis le début d'Internet. Ces deux services reposent sur une réponse différente en fonction des demandes des vendeurs.

S'adresser à une agence permet en effet aux particuliers de se décharger entièrement de la vente de leur bien : évaluation du prix, annonces, visites, négociations... Le service a néanmoins un coût, qui peut aller selon les professionnels entre 3 et 7% hors taxes du bien.

Pour ceux qui souhaitent se passer d'agence, les sites Internet spécialisés comme PAP mettent en relation les vendeurs et les acheteurs. Si elle permet d'économiser les frais d'agence, la vente en directe nécessite cependant une implication plus forte pour réaliser soi-même le travail que l'agence effectue lorsqu'on lui donne mandat.

Le modèle original de Monaideimmobiliere.fr

L'originalité de Monaideimmobiliere.fr est d'être à mi-chemin entre la délégation à une agence et la vente en autonomie. Le site Internet met les vendeurs en relation avec des acheteurs, notamment par le biais de leur diffusion sur une trentaine de sites partenaires. Ce service classique est couplé avec une série de services d'accompagnant vers la bonne réalisation de la vente.

« Notre service existe depuis 2013, notamment à Bordeaux [...]. Aujourd'hui nous avons 35 conseillers à travers la France », explique Caroline David. « Il s'agit d'un contrat de prestation de services. Nous proposons l'estimation du prix de vente, la création et diffusion des annonces, la réception des appels des personnes intéressées et la vérification de la solvabilité de l'acheteur potentiel. Nous avons également des services à la carte, comme la création de visites virtuelles, les plans 3D, le home staging virtuel, ou le coaching des vendeurs ».

La prestation de base est facturée 3000 € pour les biens allant jusqu'à 300.000 € et 4000 € au-delà, mais uniquement si la vente a bien lieu entre particuliers. Aucun frais n'est facturé si le bien est vendu en parallèle par une agence.

Article noté  0/5 ( avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site