ideal investisseur
Le magazine en ligne qui décrypte les placements et l'économie


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

L'évènement BFM Patrimoine crée des tensions entre les chambres de conseillers en gestion de patrimoine

| Publié le 08-06-2018 12:12 | Mise à jour le 05-03-2019 08:50
L'évènement BFM Patrimoine crée des tensions entre les chambres de conseillers en gestion de patrimoine
Crédit photo : (c)Lionel Guericolas / VISUAL Press Agency - Rédaction BFM Business à Paris  

Le métier de conseiller en gestion de patrimoine est en pleine mutation : cadre règlementaire, digitalisation, évolution du rendement des placements... Face à ces nouveaux défis, une des quatre organisations professionnelles co-organise le salon BFM Patrimoine avec la chaîne BFM Business. Un évènement qui va mettre en lumière la profession auprès du grand public, mais qui suscite des tensions entre les organisations professionnelles.

Conseiller en gestion de patrimoine : un métier face à de nouveaux défis

L'activité de conseiller en gestion de patrimoine est en pleine transition. D'un côté, son cadre juridique est de plus en plus contraignant et restrictif. De l'autre, les épargnants changent leurs habitudes et favorisent de plus en plus Internet et le numérique pour chercher dans quoi investir. La profession a donc plus que jamais besoin de se faire connaître auprès du grand public et de s'adapter aux mutations du secteur.

Les conseillers indépendants ont donc besoin des médias pour porter leur voix et trouver leur place dans l'esprit du grand public, à côté des réseaux bancaires et d'assureurs. D'autant que le recours à un conseiller en gestion de patrimoine a tout son sens pour les épargnants qui souhaitent obtenir un conseil global sur leur patrimoine, une relation de long terme avec leur interlocuteur et une approche très personnalisée.

Leur profession étant règlementée, les 4000 conseillers sous statuts de Conseillers en Investissement Financier (CIF) sont dans l'obligation d'adhérer à l'une des quatre chambres professionnelles. Chargées de réguler le secteur aux côtés de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF), celles-ci travaillent également à faire connaître la profession.

C'est ainsi que l'une d'entre elles, la CNCGP (Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine), organise aux côtés de la chaîne BFM Business l'évènement BFM Patrimoine. Programmé le 6 décembre prochain, cette manifestation adossée à un grand média devrait contribuer à mettre en lumière la profession auprès du public. La chaîne a ainsi prévu de délocaliser son antenne au salon afin de mettre la gestion de patrimoine au cœur de l’actualité.

BFM Patrimoine : un évènement source de tensions

Le sommet BFM Patrimoine a pour objectif de regrouper l'ensemble des experts du secteur patrimonial autour de deux thèmes : l'éducation financière au service de tous et l'orientation de l'épargne des français vers l'économie réelle. Des débats, des ateliers et la présence de 60 exposants sont au programme.

Mais bien qu'ouverte et gratuite pour tous les CGP, l'organisation de cette première édition par une seule des chambres provoque la colère des trois autres associations professionnelles. Celles-ci se sentent mises à l'écart : "ce nouvel évènement est le premier de l’histoire des CGP clairement déclaré comme au nom de toute la profession, en n’associant pas plusieurs associations", déclare dans un communiqué David Charlet, président de l'ANACOFI. Celui-ci considère la manifestation comme "un acte d'agression, jamais vu au sein de la profession", ajoutant que l'évènement "est volontairement placé à 6 jours de notre Grand Débat historique de fin d‘année [..] et en pleine période de préadhésion de nos associations".

Une guerre de légitimité pour représenter la profession

Le sous-jacent du conflit pourrait donc reposer sur le nombre d'adhérents à chacune des chambres, précieux sésame pour donner une légitimité à représenter la profession. L'évènement BFM Patrimoine, qui bénéficiera d'une portée médiatique ciblée vers une clientèle potentielle, va en effet probablement attirer de nouveaux conseillers vers la CNCGP.

Il semble donc qu'une guerre s'amorce entre les différentes chambres. L'ANACOFI appelle ses adhérents, ainsi que les membres des deux autres associations professionnelles, à ne pas s'associer à l'évènement et à mettre en commun leurs actions pour représenter la profession. Philippe Feuille, président de la Compagnie des CGPI, déclare que l'évènement "ressemble plus à une prise d'assaut de l'image de la profession qu'à un regroupement de l'ensemble des experts patrimoniaux". Pour Stéphane Fantuz, président de la CNCIF, cette action en solo ressort d'une "volonté de diviser la profession", "au moment où de nombreuses contraintes réglementaires et des chantiers législatifs ouverts par le gouvernement demandent une cohésion et une unité pour défendre et faire entendre la voix des professionnels".

La chambre attaquée balaie ces critiques d'un revers de main : "ce qui compte pour nos adhérents, c'est que nous agissions pour la profession et pas nos querelles internes", explique Benoist Lombard, président de la CNCGP.


Article noté  5/5 (3 avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site






Newsletter ideal-investisseur.fr


Brèves

  • Épargne • Linxea adopte la souscription 100% en ligne Linxea annonce avoir adopté la signature électronique CertEurope et avoir doublé les souscriptions d'assurance vie en ligne. Le passage par un dossier papier n'étant plus nécessaire, la société indique avoir augmenté son taux de transformation de 30%. 09/04
  • Entreprises • Nouvelle acquisition pour une SCPI de PAREF Paref Gestion annonce avoir signé l'acquisition d'un nouvel actif de bureaux à Marseille pour le compte de la SCPI Interpierre France. Acquis pour un montant de 4,6 M?, cet immeuble de 1 856 m2 comprend 39 places de parking. 04/04
  • Finance numérique • Koregraf annonce un nouveau succès Le spécialiste du crowdfunding immobilier déclare avoir remboursé 699 627 euros aux investisseurs ayant participé au financement des programmes immobiliers My Park (Loiret) et Le Titan (Var), avec un rendement annuel brut de 8% après 12 et 15 mois d'investissement. La société a finalisé 42 projets depuis 2014. 02/04
  • Placements • Swiss Life AM - Real Estate France achète 5 commerces en Espagne et en Allemagne. Ils seront alloués au fonds luxembourgeois Swiss Life REF (LUX) European Retail SCS, SICAV-SIF. 11/03
  • Art • Le Groupe Arcange crée Art'ange pour soutenir la création artistique émergente, signant la charte « 1 immeuble, 1 ?uvre » du Ministère de la Culture. L'objectif est d'intégrer l'oeuvre d'un artiste vivant dans chaque futur projet immobilier. 08/03
Rechercher un article