ideal investisseur
Le magazine en ligne qui décrypte les placements et l'économie


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

AXA : les nouvelles technologies au service de l’investissement en SCPI

| Publié le 26-03-2018 22:40 | Mise à jour le 25-02-2019 11:46
AXA : les nouvelles technologies au service de l’investissement en SCPI
Crédit photo : © Axa France  

Le digital n'en finit plus de faire muter le monde de l'immobilier et des placements vers l'ère du numérique. Après la digitalisation de l'achat immobilier via la signature électronique chez un promoteur, c'est au tour d'AXA France de se lancer dans le e-investissement. La société vient en effet d'ouvrir aux investisseurs MyShareSCPI, une SCPI intégrant les nouvelles technologies depuis la sélection des biens immobiliers jusqu'à la souscription, en passant par la gestion locative. La société a obtenu son agrément AMF le 16 février 2018 (n°18-02).

MyShareSCPI s’entoure de l’expertise d’acteurs de la Prop Tech pour constituer son patrimoine

Sur un fonds de SCPI classique (une société créée pour acheter et gérer un patrimoine immobilier, dans laquelle les particuliers peuvent investir), MyShareSCPI s'appuie sur des acteurs et des outils d'aide à la décision, annonciateurs de la transformation digitale de l'industrie immobilière.

"Dans cet esprit, nous nous sommes entourés de sociétés innovantes, notamment de la Prop Tech, spécialisées dans l'analyse, la valorisation et la prévision des actifs immobiliers. Il était aussi important que ce placement soit résolument orienté client", déclare Sophie Sosamrith, Directeur d'AXA Drouot Estate, filiale d'AXA France en charge de la conception, la sélection et la distribution des offres immobilières pour ses réseaux. En effet, le véhicule compte s'appuyer sur de nouveaux acteurs de l'immobilier (startups fournissant de solutions technologiques innovantes pour le marché immobilier), afin de fonder ses choix d'investissements sur de nouveaux modèles prédictifs d'aide à la décision.

La nouvelle SCPI a pour ambition d'acquérir des actifs neufs et anciens dans divers secteurs : bureaux, commerces, résidences gérées... Les zones géographiques concernées par les investissements seront la France, mais également l'Europe. Le communiqué précise que la société "vise à détenir des biens sur des territoires dynamiques ou en devenir avec un fort potentiel de revalorisation et cela en prenant en considération les signaux forts ou faibles, macro ou micro-économiques. "

Autre innovation intégrée à l'offre, celle de la politique des frais. Si les frais de souscription et la rémunération annuelle de gestion sont comparables à ce qui est pratiqué sur le marché, les frais de cession d'immeubles et de gestion des travaux se veulent compétitifs : "MyShareSCPI s'inscrit dans une volonté de partager une information transparente à tous les niveaux et développe notamment une approche nouvelle de la prise de frais, en ne les retenant sur les cessions d'immeubles que lorsque celles-ci sont en plus-value, et sur les travaux, lorsque ceux-ci dépassent 250 000 euros et nécessitent le dépôt d'un permis », précise la dirigeante.

A LIRE également : SCPI, mode d'emploi

De la digitalisation à tous les étages

AXA France souhaite, notamment par la naissance de ce nouveau support d'investissement, intégrer les nouvelles technologies dans sa démarche. Au niveau de l'expérience des clients et distributeurs d'une part, en facilitant les souscriptions par la mise en place d'une dématérialisation et l'utilisation de la signature électronique. La société ambitionne également de réaliser ses assemblées générales et ses reportings par voie électronique. Ensuite, dans le processus d'acquisition des actifs, par le développement d'un outil associé à un modèle prédictif permettant l'exploitation de données passées et de projections. Enfin, la digitalisation passe aussi par la gestion du patrimoine de la SCPI, grâce au développement progressif de maquettes numériques des immeubles détenus et au développement de services digitaux pour les locataires.

A noter : Il est possible d'investir dans MyShareSCPI depuis le 16 mars 2018. Toutefois le ticket d'entrée est assez élevé, à 50 040 € : le prix de souscription est fixé à 180 € par part (dont 30 euros de prime d'émission), et le minimum de souscription est de 278 parts.

Rappel : L'investissement dans des SCPI est un placement dont ni le montant d'investissement, ni le rendement ne sont garantis. La durée de détention minimale conseillée est de 10 ans.



Article noté  5/5 (5 avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souaihtez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site






Newsletter ideal-investisseur.fr


Brèves

  • Épargne • Linxea adopte la souscription 100% en ligne Linxea annonce avoir adopté la signature électronique CertEurope et avoir doublé les souscriptions d'assurance vie en ligne. Le passage par un dossier papier n'étant plus nécessaire, la société indique avoir augmenté son taux de transformation de 30%. 09/04
  • Entreprises • Nouvelle acquisition pour une SCPI de PAREF Paref Gestion annonce avoir signé l'acquisition d'un nouvel actif de bureaux à Marseille pour le compte de la SCPI Interpierre France. Acquis pour un montant de 4,6 M?, cet immeuble de 1 856 m2 comprend 39 places de parking. 04/04
  • Finance numérique • Koregraf annonce un nouveau succès Le spécialiste du crowdfunding immobilier déclare avoir remboursé 699 627 euros aux investisseurs ayant participé au financement des programmes immobiliers My Park (Loiret) et Le Titan (Var), avec un rendement annuel brut de 8% après 12 et 15 mois d'investissement. La société a finalisé 42 projets depuis 2014. 02/04
  • Placements • Swiss Life AM - Real Estate France achète 5 commerces en Espagne et en Allemagne. Ils seront alloués au fonds luxembourgeois Swiss Life REF (LUX) European Retail SCS, SICAV-SIF. 11/03
  • Art • Le Groupe Arcange crée Art'ange pour soutenir la création artistique émergente, signant la charte « 1 immeuble, 1 ?uvre » du Ministère de la Culture. L'objectif est d'intégrer l'oeuvre d'un artiste vivant dans chaque futur projet immobilier. 08/03
Rechercher un article