ideal investisseur
ideal-investisseur.fr  

Les royalties : un nouveau placement qui se consolide en France

Publié le 11-09-2018 14:15 - Mise à jour le 11-09-2018 15:59 -
Rubrique : placements - Crédit photo : Shutterstock

Article noté  5/5 (5 avis)    
Evaluez cet article  


Depuis quelques années, le crowdfunding ou financement participatif s’est développé et fait désormais partie du parcours de financement de nombreuses start-up. Pour les investisseurs, il représente un moyen simple et original de diversification de leurs placements tout en soutenant l’innovation des entreprises. C’est un investissement qui peut d’ailleurs prendre plusieurs formes, les plus intéressantes étant le prêt rémunéré, les obligations, le capital ou equity et les royalties. Aujourd’hui, nous avons choisi de faire un zoom sur ce dernier modèle, un mode d’investissement novateur qui présente beaucoup d’avantages pour les entreprises comme pour les investisseurs.

L’investissement contre royalties, c’est quoi ?

Comme dans les autres modes de financement participatif, le porteur de projet qui souhaite lever des fonds va faire appel à ses réseaux personnels et professionnels pour les faire investir dans son projet via une plateforme. En échange d’un investissement, l’investisseur a droit à des royalties : un pourcentage du chiffre d’affaires de l’entreprise, versé tous les 3 mois pendant 5 ans. En France, WE DO GOOD est pionnière de ce modèle et près d’une cinquantaine d’entreprises (start-up et PME) ont déjà été propulsées sur cette plateforme rassemblant plus de 3 000 investisseurs uniques.




Pourquoi investir en échange de royalties ?

Il s’agit d’un moyen moins risqué que le capital de soutenir une entreprise innovante en amorçage, potentiellement en vue d’un investissement en capital plus tard. Si l’entreprise cartonne, l’investisseur peut tripler son investissement. Par ailleurs, WE DO GOOD a mis en place un filet de sécurité pour que l’entrepreneur continue de verser des royalties si l’investisseur n’a pas récupéré son investissement initial à l’issue du contrat. Ainsi, si l’entreprise est toujours en activité au bout des 5 ans, dans le pire des cas l’investisseur aura à minima récupéré son investissement. C’est aussi un financement qui permet aux entrepreneurs d’avoir une relation saine et transparente avec leurs investisseurs en leur versant des royalties régulièrement et en les tenant au courant des avancées de leur projet.

La comparaison avec le prêt et l’investissement en capital

L’investissement dans une entreprise peut prendre différentes formes et suivre différentes modalités. Généralement, on trouve comme solutions récurrentes le prêt et l’investissement en capital. L’investissement en échange de royalties est une alternative innovante qui respecte équitablement les intérêts de l’investisseur et l’entrepreneur.

En comparaison avec l’investissement en capital, celui en royalties est plus accessible et moins risqué. Au fur et à mesure des versements de royalties, le risque est atténué tandis que le montant investi en capital peut être perdu intégralement. Les investisseurs sortent automatiquement de leur contrat de royalties, généralement au bout de 5 ans, avec une plus-value plus ou moins importante en fonction du chiffre d’affaires de l’entreprise. En capital, la revente d’une action nécessite du temps et est parfois complexe du fait de la valorisation de l’entreprise et des négociations nécessaires.

Dans le cas du prêt, la relation investisseurs/entrepreneur est plus équilibré car il s’agit d’un remboursement flexible, qui s’adapte à l’activité de l’entreprise. L’ensemble des parties prenantes sont intéressées à la croissance du chiffre d’affaires, ce qui peut permettre de générer une dynamique positive pour l’entreprise. Par ailleurs, si l’entreprise cartonne, la plus-value sera plus importante que dans un prêt.

En investissant en royalties, chaque investisseur peut directement impacter le chiffre d’affaires de l’entreprise en lui trouvant un nouveau client ou un nouveau partenaire. Il s’agit d’un investissement à risque modéré et à retour sur investissement variable qui permet de soutenir des projets en ayant un lien fort avec les entrepreneurs.


En résumé, chacun peut utiliser les royalties comme une solution d’investissement pour diverses raisons : rentabilité, épargne positive et transparente ou encore soutien à l’innovation.


A propos de l'auteur
Diplômé d’Audencia Business School et après des expériences professionnelles dans le marketing & la RSE, les politiques d’achats responsables et les énergies renouvelables, Jean-David Bar, directeur et co-fondateur, a initié WE DO GOOD en 2013. Passionné par l’entrepreneuriat social, investi en tant que gangster chez MakeSense, il est convaincu qu’il est possible de changer le monde par la finance.


Dans quoi investir
en 2018 ?





Rechercher un article

Moral positif pour les professionnels de l'immobilier


Réussir la mise en location de son logement : les conseils de Fabrice Houlé


Mission Stéphane Bern : sauvons le patrimoine en péril


Travaux de rénovation : comment éviter pièges et arnaques ?