ideal investisseur
ideal-investisseur.fr  

Portrait-robot d’un investisseur en financement participatif immobilier

Publié le 03-05-2018 15:50 - Mise à jour le 22-06-2018 18:04 -
Rubrique : placements - Crédit photo : (a)Shutterstock

Article noté  0/5 ( avis)    
Evaluez cet article  


Le crowdfunding, ou financement participatif, est un mode d'investissement dans les PME qui tend à se démocratiser. Il permet à des particuliers de financer des projets d'entreprises dans divers domaines. En ce qui concerne le secteur immobilier, les investisseurs sont sollicités pour apporter les fonds nécessaires au lancement d'opérations de promotion ou de réhabilitation. Quel est leur profil et quelles sont leurs motivations ?

Quel est le profil des investisseurs en crowdfunding ?

Avec des tickets d’entrée et des projets assez variables, on retrouve des profils plus ou moins divers. Sur la plateforme Homunity, il est possible d’investir dès 1 000 €. La somme est placée dans des programmes allant de 12 à 24 mois. Un investisseur en crowdfunding immobilier est donc à la recherche d’un placement court terme. En effet, les autres types de placements qu’il est possible d’effectuer ont une durée plus longue, comme les SCPI par exemple, où il est conseillé de sortir de l’investissement au bout de huit ans généralement.


Qui investit dans le crowdfunding immobilier ?

Pour ce qui est de l’âge, la fourchette est large. Certains investissent dès l’âge de 18 ans, quand d’autres utilisent toujours ce biais à leurs 90 ans ; ce qui témoigne de l’aspect très accessible de ce mode de fonctionnement. Pour ce qui concerne les catégories socio professionnelles, elles sont toutes représentées compte tenu du ticket d’investissement relativement bas.


Cet investissement via le crowdfunding est ouvert aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels. Pour un particulier, ce type de placement est intéressant car cela permet de fructifier son capital sur une durée courte. C’est également un bon outil de diversification.

Les professionnels peuvent également investir, quel que soit le type de société, en suivant exactement la même procédure en ligne pour souscrire qu’un particulier. Le but pour ces professionnels étant de placer la trésorerie de leur entreprise sur une solution plus rémunératrice que le compte à terme.

Des motivations diverses

Ce type de placement est relativement intéressant pour toute personne souhaitant investir.
Tout d’abord, la procédure (100% en ligne) est très intuitive et permet d’être autonome tout en étant rigoureux. Il est possible d’effectuer l’intégralité des démarches de chez soi, et en peu de temps.
Les participants à ce type de financement sont attirés par les rendements délivrés ; allant de 8 à 10% net annuel, les intérêts sont conséquents, surtout en comparaison des taux de rentabilités des différents types de placement existants. De plus, le taux de défaut du marché est faible. En effet, une seule opération s’étant mal déroulée sur l’ensemble des plateformes de crowdfunding immobilier, le taux de défaut est de 1,3%. Le rapport risque/rendement est donc optimisé, sans compter qu’aucun frais n’est prélevé aux investisseurs, aspect attirant aussi ces derniers.

Le crowdfunding immobilier permet également d’investir dans l’économie réelle du pays, l’économie dite « productive », concept aussi apprécié par les personnes désireuses de placer leur argent.
La nouvelle fiscalité qui est apparu en Janvier 2018 présente également plusieurs avantages. En effet, la nouvelle imposition pour ces revenus est la Flat Tax, ou Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU). Qui s’élève à 30% alors que celle-ci pouvait s’élever jusqu’à 60% l’année dernière.
La suppression de l’ISF au profit de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) change également la donne dans le paysage des investissements. Les revenus perçus en passant par une plateforme de crowdfunding immobilier sont des revenus mobiliers et non immobiliers, et ne sont donc pas compris dans l’assiette de calcul de l’IFI, ce qui séduit également les investisseurs aux tickets plus conséquents.


A propos de l'auteur
Quentin Romet est Président de Homunity. Il était auparavant en charge du suivi d'ordres d'investissement et placement des clients du fonds pour Trusteam Finance, un fonds d'investissement parisien.


Dans quoi investir
en 2018 ?





Rechercher un article

Mission Stéphane Bern : sauvons le patrimoine en péril


Travaux de rénovation : comment éviter pièges et arnaques ?


Dons aux associations : soutenir une cause permet toujours de réduire ses impôts


ISF-PME et hôtellerie : plaintes d'épargnants contre le groupe Les Hôtels de Paris