ideal investisseur
ideal-investisseur.fr  
Menu ideal-investisseur.fr

Rachat de crédit : le décompte de remboursement anticipé est-il payant ?

Publié le 28-07-2018 14:56 - Mise à jour le 28-07-2018 15:13 -
- Crédit photo : Fotolia
Article noté  5/5 (2 avis)    
Evaluez cet article  


Rachat de crédit : le décompte de remboursement anticipé est-il payant ?

Les taux très bas étant propices au rachat de votre crédit immobilier par une banque tierce, vous avez décidé de sauter le pas. Dans le cadre de la constitution de votre dossier, votre futur établissement prêteur vous demande de vous procurer le décompte de remboursement anticipé auprès de votre banque actuelle. Surprise ! Celle-ci vous facture 40 € pour vous envoyer le document. Est-ce normal ?

Le décompte de remboursement anticipé doit être envoyé gratuitement et sans tarder d'après la loi

Rachat de crédit : le décompte de remboursement anticipé est-il payant ?

En matière de rachat de crédit, la loi est très claire. L'article L313-47 du code de la consommation indique que si l'emprunter souhaite rembourser par anticipation un crédit immobilier, "le prêteur fournit gratuitement sans tarder à l'emprunteur, après réception de la demande de remboursement par anticipation, sur support papier ou sur un autre support durable, les informations nécessaires à l'examen de cette faculté."

Pas question non plus pour l'établissement de crédit de laisser traîner la demande pour tenter de vous freiner dans votre projet immobilier. Cette manœuvre qui peut s'avérer déloyale, est également formellement interdite aujourd'hui par ce même article. Des situations connues jusqu'à récemment, dans lesquels des emprunteurs devaient attendre plusieurs mois pour obtenir ce document et faire pression sur leur banque (lettres recommandées, rendez-vous en agence...), ne devraient plus exister.

Bien que la loi soit nettement du côté de l'emprunteur, la fourniture du décompte de remboursement anticipé est souvent facturée par les établissements bancaires. Dans certains cas, la somme est même prélevée d'office sur votre compte bancaire. En effet, les contrats de prêt émis avant l'entrée en vigueur de cette loi, soit au 1er octobre 2016, peuvent toujours être soumis à l'ancienne législation. Ainsi, si une clause explicite de votre contrat mentionne que le document est payant, la banque est en droit de vous facturer. Vous devez donc vérifier l'existence d'une clause précisant ce point dans votre contrat. S'il n'est au contraire pas fait mention d'une quelconque facturation, le prélèvement d'une somme pour vous envoyer le document n'a pas lieu d'être.

Puis-je protester si ma banque me facture ?

Dans tous les cas, il vous est possible de protester. Si votre contrat de prêt est antérieur au 1er octobre 2016 mais qu'il ne mentionne pas explicitement la facturation du document, ou si votre prêt est postérieur à cette date, votre banque n'a aucune raison de vous facturer. Les établissements bancaires ne peuvent passer outre cette loi, et doivent donc la gratuité du document, comme le fait de le transmettre dans des délais rapides.

Si vous êtes facturé, n'hésitez pas à citer l'article 313-47 du code de la consommation par mail ou par courrier en demandant le remboursement des sommes prélevées à tort. Si vous restez sans réponse, vous pouvez également envoyer un courrier de réclamation en recommandé avec accusé de réception à votre agence. Si aucune solution n'a été trouvée ou si l'établissement reste muet, vous pouvez ensuite saisir le médiateur de votre banque.

A l'inverse, si votre contrat de prêt mentionne bien la facturation du décompte de remboursement anticipé, la banque est en droit de vous le faire payer. Vous pouvez alors tenter de demander un geste commercial à votre banque. Mais la demande de ce document étant un aveu que vous allez cesser d'être leur client, cette méthode a peu de chance d'aboutir...

Article 313-47 du code de la consommation, chapitre III relatif aux crédits immobiliers :
"L'emprunteur peut toujours, à son initiative, rembourser par anticipation, en partie ou en totalité, les prêts régis par les sections 1 à 5 du présent chapitre. Le contrat de prêt peut interdire les remboursements égaux ou inférieurs à 10 % du montant initial du prêt, sauf s'il s'agit de son solde.
Si le contrat de prêt comporte une clause aux termes de laquelle, en cas de remboursement par anticipation, le prêteur est en droit d'exiger une indemnité au titre des intérêts non encore échus, celle-ci ne peut, sans préjudice de l'application de l'article 1231-5 code civil, excéder un montant qui, dépendant de la durée restant à courir du contrat, est fixé suivant un barème déterminé par décret.

Le prêteur fournit gratuitement sans tarder à l'emprunteur, après réception de la demande de remboursement par anticipation, sur support papier ou sur un autre support durable, les informations nécessaires à l'examen de cette faculté. Ces informations chiffrent au moins les conséquences qui s'imposeront à l'emprunteur s'il s'acquitte de ses obligations avant l'expiration du contrat de crédit et formule clairement les hypothèses utilisées."


Découvrir les placements

Vous débutez dans en matière de placements ou souhaitez suivre les évolutions des différents supports ? Cette rubrique vous donne accès aux informations nécessaires à une compréhension des bases de chaque placement ou produit d'investissement.

Livrets et comptes d'épargne


Livret A
LDDS
épargne logement - PEL

La pierre-papier


SCPI



L'épargne retraite


PEE
PERP




Dictionnaire
de l'épargne
et des placements