ideal investisseur

Le magazine qui donne du sens à votre argent

twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Voix

L'investissement à impact au coeur des nouvelles priorités pour les familles fortunées



Par Marie Fréville, Private Equity & Sustainability Analyst chez Kimpa.
La pandémie a eu des conséquences majeures sur beaucoup d'aspects de la vie et a fait changer les priorités des individus et des investisseurs. De nouvelles préoccupations sont apparues dans le quotidien, et le rapport au travail a beaucoup évolué ; ainsi en est-il aux États-Unis, avec une vague de démissions surnommée The Great Resignation.

Au mois de Septembre 2021, 4,4 millions de personnes ont quitté leur emploi - un chiffre record qui suit une tendance croissante depuis le début d'année avec d'une part des jeunes qui recherchent du sens dans leur vie professionnelle et se reconvertissent ou reprennent des études, d'autre part des baby-boomers qui partent à la retraite anticipée.

Temps de lecture : 3 minute(s) - | Mis à jour le 30-11-2021 12:39 | Publié le 29-11-2021 09:18
Photo : Shutterstock  

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur

Des préoccupations changeantes

Annonce

Pour les familles fortunées, les priorités changent également. C'est ce que montre l'étude du Baromètre des familles de la banque Julius Bär, qui rassemble les réponses de 800 experts du secteur pour mettre en lumière les sujets dont les familles discutent actuellement.

Selon l'analyse, les sujets qui sont les plus importants aux yeux des familles fortunées sont les suivantes :
- les sujets liés à la richesse, principalement la structuration patrimoniale et la planification de la succession,
- la gouvernance familiale
- la santé

Lorsqu'il y a une grande richesse à gérer et à manipuler, cela demande un temps considérable, car la complexité est d'autant plus accrue que les parties prenantes, avec des vues potentiellement différentes, se multiplient. En effet, s'assurer que l'ensemble des membres est sur la même longueur d'onde et aligné sur la façon de gérer l'argent est un problème difficile à résoudre. C'est pourquoi la gouvernance familiale a une place primordiale au sein de la famille. Elle permet de fédérer tous les membres autour d'un projet commun, de structurer les rôles et responsabilités de chacun, et de développer l'orientation entrepreneuriale de la famille.

Nous vivons une ère de création de richesse mondiale comme jamais auparavant et cette richesse s'accompagne d'opportunités accrues, ainsi que de la possibilité de vivre dans plusieurs endroits, d'envoyer les enfants dans des écoles à l'étranger et de gérer des entreprises à l'échelle internationale. Tout cela signifie que chaque nouvelle opportunité ajoute un niveau supplémentaire de complexité. Et la meilleure façon de contrer cela est de définir clairement le cadre dans lequel chaque famille gère son patrimoine.

Selon l'étude de Julius Bär, seule une famille fortunée sur dix a professionnalisé la gestion de son patrimoine. La gouvernance familiale est donc essentielle pour assurer le bonheur financier et personnel de chacun. Et les questions liées au patrimoine comprennent également la philanthropie, la planification de la succession et la structuration du patrimoine.

>> A LIRE : Exil fiscal à Dubaï : le fisc pourrait rattraper des influenceurs expatriés



Une demande croissante pour l'intégration de critères extra-financiers

L'intérêt pour l'ESG, la durabilité et l'impact n'est pas une tendance nouvelle, mais c'est une tendance relativement récente qui s'est accélérée avec la pandémie. Comme le montre le Baromètre, il s'agit de l'un des sujets les plus abordés par les familles fortunées et celui qui a suscité le plus d'intérêt au cours des cinq dernières années. L'intérêt s'est certainement accru en raison de l'attention portée à l'environnement et aux pratiques conscientes depuis le début de la pandémie, mais les jeunes générations d'investisseurs sont à l'origine de cette tendance depuis déjà plusieurs années et elle continuera de croître bien après que la situation actuelle se soit stabilisée.

Elle souligne également l'intérêt pour les investissements privés directs, suivant la tendance de ces dernières années. Cet essor est dû, note le rapport, au fait qu'ils offrent l'exclusivité et qu'en période de volatilité du marché, comme celle qu'a connue cette pandémie, ils semblent être plus stables, car les investisseurs ne voient pas les fluctuations de prix comme ils le feraient sur des marchés liquides.

Les investissements privés directs (Private Equity) sont certes une classe d'actifs risquée, mais permettent d'avoir un impact tangible et de contribuer aux solutions des enjeux sociétaux et environnementaux globaux, contrairement aux autres classes d'actifs qui excluent seulement les secteurs nocifs ou limitent les externalités négatives en prenant en compte des critères ESG. La définition d'une thèse d'investissement, la recherche d'opportunités, l'analyse et le processus d'investissement en Private Equity sont donc des services de plus en plus recherchés par les familles fortunées.

L'investissement durable devient de plus en plus populaire et continuera de l'être lorsque le transfert de richesse passera de la génération X aux milléniaux, puis à la génération Z, soucieux d'agir selon une approche écologique et socialement responsable. Les entreprises familiales multigénérationnelles nécessitent une bonne gouvernance familiale pour aligner les intérêts de toutes les parties prenantes. Le soutien de conseillers indépendants peut également être utile lors de la définition d'une charte familiale et d'une stratégie d'investissement qui prennent en compte les objectifs personnels et professionnels de chaque membre.

Par ailleurs, une étude de l'UNICEF réalisée dans 21 pays avec plus de 22,000 jeunes, démontre que la jeune génération est plus positive et plus ouverte sur le monde que ses aînés. Nés dans une réalité plus numérique, interconnectée et diverse, les jeunes voient un monde qui est largement meilleur pour les enfants que celui dans lequel leurs parents ont grandi - un monde plus sûr et plus abondant, qui offre aux enfants une meilleure éducation, des opportunités et de l'espoir pour l'avenir.

Les experts conseillent d'inclure les jeunes générations dans les discussions sur la gestion de l'argent familial, car une participation plus active au processus de décision pourrait aider les familles à assurer un transfert de patrimoine plus harmonieux entre les générations le moment venu. Pour les entreprises familiales, l'intégration de la “next-gen” et des critères sociaux-environnementaux dans les processus décisionnels permettent une transition plus sereine et la pérennité de l'orientation entrepreneuriale de la famille.

>> A LIRE : Mode écoresponsable : un secteur où investir, selon UBP




Annonce


Partagez sur les réseaux sociaux !


merci magazine ideal investisseur


Mieux comprendre l’article
Les mots marqués d'un * ou soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

Critères ESG :
Les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) permettent d'analyser le risque d'un investissement, à côté des risques purement financiers. Il s'agit d'examiner les risques de l'activité d'une entreprise au regard de son impact sur le climat, sur les aspects sociaux (dans l'ensemble de la société ou sur ses salariés), ainsi que les risques liés à la manière dont elle est gérée et contrôlée.

ISR :
L'Investissement Socialement Responsable est un mode d'investissement, qui prend en compte des critères purement financiers ainsi que des critères extra-financiers. Les qualités de l'entreprise étudiée sont examinées sous l'angle de critères environnementaux (impact sur le climat notamment, pollution liée...), sociaux (impact dans la société ou sur les salariés) et de gouvernance (méthode de gestion). Ces critères sont souvent désignés par le sigle "ESG". Ces données extra-financières sont désormais reconnues comme exprimant un risque pour les entreprises, qui peut impacter leur rentabilité financière.
Certains produits d'investissement qui sélectionnent des entreprises par le prisme de ces critères peuvent demander à obtenir le label ISR. Ce label est destiné à ce que le produit financier soit identifiable par le public, et son obtention n'est pas obligatoire.



Envie de donner votre avis, de poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !




Corum