ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Suppléments

Le diagnostic immobilier : un métier d'avenir



Pour vendre ou louer, un nombre croissant de diagnostics immobiliers est obligatoire. Ceux-ci sont réalisés par des professionnels certifiés et très demandés.

Temps de lecture : 3 minute(s) - Contenu proposé par | Publié le 11-06-2021 11:08, Mis à jour le 11-06-2021 11:25
Photo : Adobe Stock © Olivier Le Moal  

Partager

Jusqu'à 12 diagnostics immobiliers obligatoires

Les contraintes qui pèsent sur les propriétaires immobiliers sont de plus en plus lourdes. S'il y a quelques années, il était possible de louer ou vendre un bien sans fournir de preuve de son état, les différentes lois qui se sont succédé imposent désormais d'informer les locataires et acheteurs.

Vendeurs et bailleurs sont aujourd'hui dans l'obligation de fournir une série de diagnostics immobiliers, regroupés au sein d'un dossier nommé le « dossier de diagnostic technique » (DDT). Celui-ci doit être réalisé par un professionnel certifié : le diagnostiqueur immobilier. Sa responsabilité est de réaliser des rapports concernant l'état du bien et les risques auxquels il est exposé. Il s'agit :
- Du diagnostic sur la présence ou non d'amiante (obligatoire en cas de vente et à fournir au locataire s'il en fait la demande)
- Du constat des risques d'exposition au plomb (Crep)
- Du diagnostic de performance énergétique (DPE)
- D'un rapport sur l'état de l'installation électrique si celle-ci est âgée de plus de 15 ans
- D'un rapport sur l'état de l'installation de gaz si celle-ci est âgée de plus de 15 ans
- De l'état des risques et pollutions (ERP), qui fait part des risques technologiques ou naturels (zone sismique, mines, présence de radon...)
- De l'état des nuisances sonores et aériennes, qui mentionne l'existence de bruit si le logement est situé dans une zone concernée
- De la mesure de la surface loi Carrez (obligatoire lors d'une vente).

Pour certains logements, d'autres rapports peuvent être obligatoires, comme le diagnostic assainissement non-collectif, le diagnostic mérule (présence d'un champignon envahissant) ou le diagnostic termites (insectes attaquant le bois) si le logement est concerné. Enfin, les terrains constructibles non bâtis doivent présenter une étude de sol (ou "étude géotechnique"). Celle-ci sera réalisée par un bureau d'études technique spécialisé.



Quelle formation pour devenir diagnostiqueur immobilier ?

La fourniture de ces rapports étant obligatoire, les particuliers doivent se tourner vers un diagnostiqueur immobilier pour les établir. Ce métier est réglementé par l'article L271-6 du Code de la Construction et de l'Habitation, qui impose d'être certifié par un organisme accrédité. Les pièces que ce professionnel qualifié va fournir ont en effet une portée légale, puisqu'elles vont être annexées au bail ou à l'acte de vente.

Devenir diagnostiqueur immobilier nécessite donc de passer des certifications officielles. Il s'agit d'un titre professionnel de niveau 5 enregistré au RNCP sous la mention "Diagnostiqueur Technique du Bâtiment". Dans la plupart des cas, le candidat devra justifier de connaissances techniques déjà acquises dans le domaine du bâtiment. Celles-ci peuvent consister soit en un minimum de 3 ans d'expérience préalable en tant que technicien en bâtiment, soit en un diplôme sanctionnant 2 ans de formation initiale post-bac dans le domaine. Dans ce cas, le candidat peut s'inscrire pour passer les certifications et obtenir un diplôme grâce à une Validation des Acquis de l'Expérience (VAE).

Si le candidat ne dispose pas d'un bagage technique ou d'aucune expérience professionnelle, comme par exemple lors d'une reconversion professionnelle, il lui faut suivre une formation de diagnostiqueur immobilier pour pouvoir passer la certification. Celle-ci dure une quarantaine de jours.

Une fois certifié, le diagnostiqueur immobilier peut exercer en profession libérale et se mettre à son compte ou être salarié. Dans tous les cas, il doit être couvert par une assurance responsabilité professionnelle.


Comment passer la certification de diagnostiqueur immobilier ?

Pour exercer le métier de diagnostiqueur immobilier, il est nécessaire de passer les certifications obligatoires qui viendront garantir la compétence du professionnel. Il s'agit d'examens théoriques et pratiques sur les différents thèmes d'exercice du futur diagnostiqueur et répartis sur plusieurs modules (diagnostic plomb, certification DPE...). Chaque candidat peut choisir de passer un ou plusieurs modules. Les différentes certifications sont acquises pour une durée limitée à 7 ans, à l'issue de laquelle le diagnostiqueur devra renouveler sa certification.

Il existe 2 types de certifications. Celles « sans mention », qui permettent d'effectuer des diagnostics sur les logements et de travailler en maison mais aussi en appartement, et celles « avec mention » qui autorisent à établir des diagnostics sur tout type de bâtiments (bureaux, bâtiments industriels...).


Quel est le prix d'une formation de diagnostiqueur immobilier ?

Pour une formation longue, il faut compter entre 5000 et 7000 euros. Pour la certification d'un module, un budget de 1000 à 2000 euros est nécessaire.

Différentes aides financières peuvent être envisagées, notamment un financement via le Compte personnel de Formation (CPF, ancien « droit individuel à la formation » ou « DIF »). Pour les demandeurs d'emplois, des aides de Pôle Emploi peuvent être accessibles. Enfin, les OPCA peuvent également financer la formation de diagnostiqueur immobilier dans certains cas.


Sources :
Diagnostics obligatoires pour la mise en location : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33463
Diagnostics obligatoires pour la vente https://www.notaires.fr/fr/immobilier-fiscalit%C3%A9/diagnostics/les-diagnostics-techniques-immobiliers



Cet article vous a été utile ?

      
  Dîtes-nous en plus dans les commentaires !



Partager

Ce contenu a été conçu et proposé par Brisbane Services.
La rédaction de ideal-investisseur.fr n'a pas participé à la réalisation de cet article.



Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !