ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
twitter @idealinves instagram Facebook @idealinves
SOUTENIR LE MAGAZINE
(don défiscalisé)
ideal-investisseur.fr
Le magazine qui donne du sens à votre argent
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Suppléments

Fiduciaire en Suisse : le rôle de conseil pour les entreprises



Compte tenu de ses nombreuses attributions, le chef d'entreprise est constamment occupé. L'évolution technologique et le dynamisme du marché compliquent souvent sa tâche. Alors pour rester focus sur leurs principales missions, nombreux sont les chefs de TPE et de PME, notamment ceux qui ont une entreprise en Suisse, qui choisissent de faire appel à une fiduciaire. Et ce, afin de bénéficier d'un allié de confiance dans la gestion de l'entreprise. Si la fiduciaire s'occupe généralement des tâches comptables, ses missions ne se limitent pas à cela. Elle occupe une grande place dans le développement de l'entreprise faisant appel à son expertise. Explications.

Temps de lecture : 4 minute(s) - Contenu proposé par | Mis à jour le 11-10-2021 09:19 | Publié le 26-04-2021 10:01
Photo : Adobe Stock  

Pour un accompagnement personnalisé dans le domaine comptable, légal et fiscal

L'entreprise fiduciaire est une structure offrant un accompagnement aux dirigeants de TPE ou de PME. Elle prend en charge la comptabilité, la fiscalité et le domaine légal de l'entreprise en Suisse. En général, la fiduciaire collabore avec des entrepreneurs indépendants, des sociétés civiles et des sociétés commerciales. Elle les assiste dans le développement de leur structure. Sur le plan fiscal, par exemple, la fiduciaire met son expertise au service de l'entreprise la sollicitant pour optimiser la fiscalité de celle-ci.

Pour les entreprises, la fiduciaire est une personne physique ou morale chargée de la gestion de son patrimoine. Elle joue également un rôle de conseiller et de consultant. L'entreprise lui accorde sa confiance pour bénéficier de son accompagnement lors de toutes les actions qu'elle mènera.

Chez les particuliers, elle s'occupe plutôt des déclarations d'impôts. En tant qu'experte fiscale, la fiduciaire aide ses clients à profiter des diverses carottes fiscales.

>> A LIRE : Les SPAC : un pont entre la bourse et les produits financiers non-cotés





Fiduciaire en Suisse : bien plus qu'un rôle de conseil

Les entreprises fiduciaires en Suisse ont finalement plusieurs rôles et missions. Elles s'occupent notamment de la fiscalité et de la comptabilité de l'entreprise ayant recours à ses services. Certaines structures proposent également à leurs clients des consultations juridiques et un service de courtage. Concrètement, la fiduciaire en Suisse s'adapte aux besoins de son client. Ses prestations sont très variables. Alors, renseignez-vous auprès d'une société fiduciaire en Suisse pour savoir tout ce que ce type d'entreprise peut apporter pour optimiser la gestion d'une entreprise : administration de société, conseil financier, fiscal, juridique...

Une fiduciaire en Suisse a pour mission de conseiller les entreprises qui font appel à ses services.

Un rôle de représentant fiscal

La fiduciaire peut représenter l'entreprise sur le plan fiscal. En Suisse, le domaine fiscal est fortement réglementé. Pour les entreprises et même les particuliers, il est donc préférable de recourir à un professionnel dans le domaine. D'ailleurs, la législation de ce pays exige qu'un chef d'entreprise installé à l'étranger ait un représentant fiscal légal. La personne désignée peut occuper le rôle de directeur, de gérant ou de simple administrateur au sein de l'entreprise. Celui-ci se charge de toutes les missions liées à la fiscalité de son mandataire.

Parmi les fonctions de la fiduciaire figure notamment l'analyse de l'assujettissement de la structure à la TVA et la déclaration de cette taxe. Elle réalise également les démarches nécessaires pour inscrire l'entreprise au registre des assujettis TVA. La vérification des documents fiscaux et des taxations fait partie des attributions de la fiduciaire.

Un rôle de comptable pour l'entreprise

La fiduciaire s'occupe de la comptabilité de l'entreprise. Elle est responsable de toutes les opérations concernant les comptes de celle-ci. Elle élabore notamment les comptes annuels de l'entreprise. Les informations communiquées par la fiduciaire permettent aux dirigeants de l'entreprise de bien gérer la structure. Grâce aux données comptables, ils pourront prévoir les impacts financiers des décisions qu'ils vont prendre. Par ailleurs, une entreprise fiduciaire fournit à son client des données exploitables sur le plan légal.



Une possibilité de délégation des tâches administratives

La fiduciaire peut prendre en main les tâches administratives dont son mandataire ne peut s'occuper. En général, les entreprises délèguent les tâches chronophages. Il est par exemple possible de confier la gestion des ressources humaines ou de la paie à la fiduciaire. Ainsi, l'entreprise peut se concentrer sur des tâches plus stratégiques pour son développement.

Un accompagnement dans la prise de décision importante

Les décisions prises par les dirigeants de l'entreprise impactent nécessairement son développement. Chacune d'elle doit alors être réfléchie. C'est justement dans cette optique que la fiduciaire intervient. Elle aide les dirigeants de l'entreprise à prendre les bonnes décisions, et ce, en se basant sur des données comptables exactes.

Cela permet à l'entreprise de prendre des mesures pertinentes et basées sur des chiffres. Elle a plus de chance d'accroître ses activités et de développer son chiffre d'affaires en partant de données financières fiables.

>> A LIRE : 5 choses à savoir sur la création d'entreprise aux USA


Collaborer avec une fiduciaire en Suisse : des avantages conséquents pour l'entreprise

La collaboration avec une fiduciaire en Suisse offre divers avantages pour une entreprise. Outre la possibilité de déléguer les tâches chronophages, cela constitue un investissement intéressant.

En sollicitant une fiduciaire, l'entreprise gagne du temps. En effet, les missions secondaires sont externalisées. Le chef d'entreprise et son équipe peuvent davantage se concentrer sur les missions plus importantes, notamment le développement de la structure.

En général, les entreprises délèguent à la fiduciaire les tâches n'ayant pas forcément de valeur ajoutée. Elles réduisent ainsi leur personnel tout en profitant de l'expertise d'un professionnel compétent.

Si de nombreuses TPE et PME en Suisse choisissent aujourd'hui de faire appel à une fiduciaire, c'est également pour des questions d'optimisation fiscale. Cette solution permet d'économiser sur les impôts. Étant une experte dans le domaine fiscal, la fiduciaire peut faire profiter à l'entreprise des meilleurs avantages fiscaux. Elle est à l'affût des réformes fiscales, ce qui lui permet de saisir toutes les opportunités de réduction d'impôt.

Par ailleurs, la fiduciaire est apte à donner des conseils personnalisés au gérant de l'entreprise. Ce point est particulièrement important pour les structures en difficulté. En sollicitant une fiduciaire, elles peuvent trouver une issue favorable à leur situation. Dans certains cas, la société fiduciaire propose même un plan d'action financier pour redresser l'entreprise.

Enfin, la fiduciaire en Suisse est la garantie d'une bonne gestion comptable. La comptabilité étant l'un des principaux outils de développement, sa gestion doit être confiée à un professionnel. La fiduciaire est en mesure de garantir la santé financière de l'entreprise.





Ce contenu sponsorisé est proposé par un de nos partenaires.
La rédaction n'a pas participé à sa réalisation.


Partagez sur les réseaux sociaux !


   


Envie de donner votre avis, de poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !