Idéal Investisseur
Idéal Investisseur
Annonce
CORUM ORIGIN - souscrire



Dissolution de l'Assemblée nationale : risque ou opportunité pour l'épargnant ?

Selon Guillaume Truttmann, directeur et gérant chez Eiffel Investment Group, la dissolution présente peut-être des opportunités pour investir en obligataire.

Temps de lecture : 2 minute(s) - Par Guillaume Truttmann | Mis à jour le 12-06-2024 18:05 | Publié le 12-06-2024 17:57  Photo : Shutterstock  
Dissolution de l'Assemblée nationale : risque ou opportunité pour l'épargnant ?

L’annonce de la dissolution de l’Assemblée Nationale a pris à contrepied des investisseurs portés jusqu’alors par l’absence de ralentissement économique sévère et la perspective d’un assouplissement monétaire dans les pays développés. Avant les élections européennes, le risque politique sur le Vieux Continent était relégué au second plan par les stratégistes, derrière les risques géopolitiques globaux, les élections aux Etats-Unis, l’erreur de politique monétaire… Ce qui peut sembler être un coup de poker de la part d’Emmanuel Macron alimente aujourd’hui une incertitude politique qui a, par le passé, laissé de mauvais souvenirs aux investisseurs européens lorsque le risque d’une fragmentation de la zone Euro était aigu.

Sans remonter à la crise de la zone Euro des années 2011-2013, l’arrivée au pouvoir de Giorgia Meloni en Italie en 2022 avait provoqué une hausse significative des taux d’emprunt italiens avec un taux à 10 ans supérieur de 250 points de base (+2,5%) au taux allemand contre 90 points de base un an auparavant. Outre-Manche, l’éphémère gouvernement de Liz Truss avait affronté une crise politique majeure dans la foulée de la présentation de son projet de budget. Les marchés avaient perdu confiance dans la crédibilité de sa trajectoire financière, provoquant un krach éclair des obligations du Royaume-Uni dont les rendements s’étaient envolés de près de 150 points de base (+1,5%) en 15 jours.

Annonce
Assurance Vie

L’histoire est-elle en train de se répéter, en France cette fois-ci ? Le flou règne sur l’issue des prochaines élections législatives. Déjà affaibli par la dégradation de la note de la France par S&P à AA-, le taux d’emprunt de l’Etat français à 10 ans a augmenté de près de 20 points de base (+0,20%) depuis dimanche, autour de 3,25%. Sur une semaine, l’écart avec l’Allemagne s’est creusé pour atteindre 60 points de base. Enfin, alors qu’on attend plusieurs baisses de taux de la part de la BCE cette année, le rendement à 10 ans des OAT (Obligations Assimilables au Trésor) a progressé de 70 points de base environ depuis le début de l’année !

Cela représente-t-il un risque ou une opportunité pour l’épargnant ? Si l’incertitude politique peut significativement peser sur les actions des grandes capitalisations, valeurs bancaires en tête, l’histoire récente nous a appris que la volatilité sur les marchés obligataires européens était souvent éphémère. En zone Euro, la BCE a plusieurs fois rappelé qu’elle disposait de nombreux outils pour éviter l’instabilité financière induite par un écartement trop important des rendements obligataires de certains pays vis-à-vis de l’Allemagne. Ce nouvel épisode de volatilité peut donc être une opportunité pour l’épargnant de renforcer l’obligataire au sein de son allocation. D’autant qu’au-delà des obligations d’État, les obligations d’entreprises constituent une opportunité attractive dans un contexte de tension sur les taux. Ces dernières offrent aujourd’hui des rendements compris entre 3,5% et 7% selon la qualité de crédit. Ce qui permet de continuer à profiter de la remontée des taux d’intérêt pour investir son épargne.

Achevé de rédiger le 11/06/2024 après fermeture des marchés. Source : Eiffel Investment Group, Bloomberg








Votre avis, vos débats, vos questions

* Information obligatoire
10000

Commentaires (32)

Il faut vraiment être attentif à la conjoncture politique. Les obligations peuvent sembler sûres, mais avec les incertitudes politiques, qui sait ? Y a-t-il des secteurs spécifiques où l'investissement obligataire serait plus stable en cette période ?

C'est vraiment une bonne idée d'investir dans les obligations en ce moment ? J'ai lu que les taux risquent de fluctuer avec cette dissolution... Je reste sceptique.

C'est vraiment une période compliquée pour prendre des décisions d'investissement ! Entre les risques politiques et les opportunités en obligataire, comment savoir ce qui sera le plus rentable à long terme ?

Faut vraiment être attentif aux mouvements de marché en ce moment il n'y a pas que la France !

C'est pas trop risqué avec toute cette instabilité politique ? Je cherche un avis éclairé pour bien comprendre, c'est pas clair...