ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
twitter @idealinves instagram Facebook @idealinves
SOUTENIR LE MAGAZINE
(don défiscalisé)
ideal-investisseur.fr
Le magazine qui donne du sens à votre argent
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    bourse

Les valeurs cycliques et les actions « value » surfent sur une dynamique bénéficiaire

Les secteurs de l'industrie, des matériaux, de l'énergie et de la finance sont les plus porteurs, selon le chef économiste de BNY Mellon Investment Management.

Temps de lecture : 1 minute(s) - | Mis à jour le 19-10-2021 15:35 | Publié le 19-10-2021 15:30
Photo : Shutterstock  

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur

Dans l'ensemble, les actions demeurent la catégorie d'actifs risqués la plus attrayante, estime Shamik Dhar, chef économiste de BNY Mellon Investment Management, dans un point consacré aux actions américaines. Le cycle économique est encore loin d'être terminé et les actions seront soutenues par la croissance du PIB réel et par la légère augmentation des rendements obligataires, ajoute l'expert. Par conséquent, la carte thermique de ce trimestre met toujours en évidence un score attrayant pour les actions américaines.

Cela dit, le niveau de risque a augmenté par rapport au troisième trimestre. Le marché table de plus en plus sur un fléchissement de la croissance lié à des difficultés d'approvisionnement durables, souligne Shamik Dhar. De plus, les incertitudes s'accumulent (Chine, Covid-19, plafond de la dette) et les multiples de valorisation sont élevés.

" Cet environnement se prête particulièrement bien à une gestion de portefeuille active, caractérisée par une sélection plus drastique des secteurs et des titres ", indique le chef économiste. Les valeurs cycliques et les actions " value " surfent sur une belle dynamique bénéficiaire : la croissance de leurs bénéfices s'annonce significative en cette fin d'année 2021 et en 2022.

L'expert a toujours une préférence pour les secteurs de l'industrie, des matériaux, de l'énergie et de la finance, mais avec une approche plus sélective qu'au troisième trimestre.

Les valeurs qui surfent sur la croissance séculaire restent soutenues par la faiblesse des rendements obligataires. " Ces derniers devraient rester volatils si l'inflation dérape car les participants au marché tablent sur une inflation modérée sur le long terme ", conclut Shamik Dhar.

>> A LIRE : SWEN Capital Partners lance SWEN Exclusive Infrastructures








Partagez sur les réseaux sociaux !


merci magazine ideal investisseur
merci magazine ideal investisseur

   


Envie de donner votre avis, de poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !




ideal investisseur magazine banniere