ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
twitter @idealinves instagram Facebook @idealinves
SOUTENIR LE MAGAZINE
(don défiscalisé)
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Économie

« Suprématie quantique » : quand la physique impacte l'économie

La mécanique quantique est aujourd'hui au coeur d'une lutte acharnée pour atteindre ce que l'on appelle désormais « la suprématie quantique ». La science se heurte parfois à notre esprit cartésien tant la notion implique la naissance d'un nouveau paradigme et la fin des algorithmes tels que nous les connaissons. Mais les applications économiques sont réelles, grâce à l'émergence d'ordinateurs surpuissants d'une précision sans équivalent.

Temps de lecture : 1 minute(s) - Par | Mis à jour le 31-03-2021 10:50 | Publié le 31-03-2021 10:34
Photo : Shutterstock  

Partager

Vers la « suprématie quantique »

Les applications issues de la physique quantique sont multiples, et ses préceptes sont déjà tout autour de nous. Les cellules photovoltaïques avec l'effet photoélectrique, le laser, les éclairages LED ainsi que notre téléphone mobile sont autant d'éléments truffés de physique quantique. D'autres inventions sont également attendues dans le secteur des communications, où la cryptographie quantique permet déjà un encodage quasi-inviolable.

En janvier 2021, Emmanuel Macron a doté la France d'un « plan quantique » de 1,8 milliard d'euros. Ces fonds seront alloués à la recherche et serviront à développer un ordinateur quantique qui devrait, à terme, bouleverser l'informatique. Ce super ordinateur permettra une révolution dans le traitement de l'information et du calcul.

Car à l'heure actuelle, des ordinateurs puissants sont utilisés pour modéliser des voitures, des médicaments, des cargos, étudier les variations du climat... et cette liste loin d'être exhaustive. Mais les possibilités de ces machines se heurtent au mur de leur capacité maximale de calcul. La résolution de ce problème donnerait à un État (ou à une entreprise privée) une avance concurrentielle importante. La course à la « suprématie quantique » fait donc rage.

L'ordinateur quantique permet de démultiplier la puissance de calcul dans des proportions immenses. En 2017, Google révélait avoir atteint « la suprématie quantique », en réalisant en seulement 3 minutes 20 une opération qui aurait pris plus de 10.000 ans à l'ordinateur le plus puissant du monde. L'information avait néanmoins été jugée improbable par IBM. En décembre 2020, la Chine a annoncé avoir réussi en 200 secondes un calcul hors de la portée du supercalculateur le plus puissant.





Une meilleure anticipation des phénomènes financiers et économiques

Les lois traditionnelles de l'économie sont le plus souvent abstraites, décrivant en général des hypothèses parfaites qui n'existent pas en réalité. Nous savons que l'être humain est imprévisible et souvent irrationnel, d'où la récente montée en puissance de l'économie « comportementale ».

L'économie comportementale se rapproche de ce que le grand public peut percevoir de la physique quantique, intégrant le principe d'incertitude. Tel l'effet papillon, un évènement peut provoquer des scénarios insoupçonnés et donner naissance à de multiples probabilités. La mécanique quantique repose sur cette dualité, selon laquelle une entité peut se retrouver dans plusieurs états à la fois.

La prochaine révolution du monde économique et financier concerne donc l'arrivée de l'ordinateur quantique. Il devrait permettre, à terme, de résoudre des problématiques actuellement trop complexes pour nos machines. L'informatique quantique pourrait conduire à l'analyse d'un vaste espace de données a priori sans rapport entre elles. Cela permettra de réaliser des prévisions financières et d'anticiper certains phénomènes économiques. Pour l'heure, nul ne sait toutefois si cette nouvelle technologie réduira, in fine, l'incertitude.






   


Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !