ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Investir en ligne : actions ou crypto ?

| Publié le 08-05-2020 10:12 | Mise à jour le 08-05-2020 10:30
Investir en ligne : actions ou crypto ?
Crédit(s) photo(s) :  

Les possibilités d'investissement en ligne sont nombreuses. Parmi elles, les actions traditionnelles et les cryptomonnaies sont 2 types de supports risqués dont les principes et la réponse apportée aux objectifs patrimoniaux sont radicalement différents. Les particuliers doivent veiller à ne pas céder au mirage de l'argent facile, notamment véhiculé par des sites frauduleux, comme l'explique le site investir-sur-internet.com.

Les actions : investir en bourse en misant sur la performance d'entreprises

Investir dans des actions, c'est acheter une petite part d'une entreprise et partager chaque année une partie de son éventuel bénéfice, dans la limite de sa quote-part. Ces titres financiers permettent donc dans l'idéal de s'enrichir grâce à la valorisation du prix des actions et au rendement perçu chaque année.

Les actions cotées en bourse sont échangées par divers investisseurs sur les marchés boursiers. La confrontation de l'offre et de la demande fixe le cours de ces titres : lorsque l'offre dépasse la demande, les prix baissent, et vice-versa. L'évolution des cours est aussi corrélée à l'activité de l'entreprise, à son potentiel de développement et de résultats sur son marché. Pour bien choisir ses actions, il est donc nécessaire de pouvoir anticiper les performances de la société et de son secteur. Pour cela, il faut se renseigner et se tenir au courant en lisant la presse économique.

Si les actions sont des supports d'investissement traditionnels, elles n'en restent pas moins risquées. Lorsqu'une action perd de la valeur, lorsque l'entreprise enregistre des pertes, les investisseurs voient la valeur de leur portefeuille baisser.

Parmi les placements, les actions ont cependant enregistré l'un des meilleurs rendements à long terme, en tous cas jusqu'à maintenant. Loin du mythe des traders, investir dans un panier de 5 à 6 actions maximum sur quelques années peut permettre d'encaisser une plus-value intéressante. Ce qui est crucial, c'est de bien sélectionner ses titres selon le potentiel de chacun, et être prêt à les conserver malgré les fluctuations quotidiennes en se fixant des plafonds et des planchers d'achat et de revente.

A lire : Initial Coin Offering (ICO) : comprendre les levées de fonds en crypto-actifs


Les cryptomonnaies : un investissement très risqué purement spéculatif

Les cryptomonnaies sont monnaies virtuelles qui s'échangent sur Internet par un système de blockchain. Ce sont des actifs purement spéculatifs. Contrairement aux actions, elles ne produisent aucun rendement et ne représentent aucun actif sous-jacent. Ces monnaies virtuelles n'ont pas de valeur d'usage, puisqu'il est rarement possible de procéder à des paiements par ce moyen. Ainsi, les investisseurs qui choisissent d'acheter des cryptommonaies le font majoritairement en espérant pouvoir les revendre plus cher pour encaisser une plus-value.

Pour le moment, ces monnaies virtuelles n'ont aucun cours légal. Leur valeur dépend uniquement de l'offre et de la demande. Elle peut donc varier beaucoup et très rapidement.

Investir dans les crytpomonnaies est donc très risqué. Certains investisseurs ont réussi à gagner beaucoup d'argent, d'autres en ont perdu énormément. En novembre 2015, 1 Bitcoin valait 307 euros. Le 7 mai 2020, il valait 9.000 euros, soit quasiment 30 fois plus. Un investisseur qui aurait investi il y a 5 ans aurait donc encaissé une belle plus-value en revendant. A contrario, en décembre 2017, un Bitcoin valait 16.720 euros après une hausse vertigineuse sur plusieurs mois. Un an plus tard, son prix s'était écroulé jusqu'à atteindre 2987 euros. De nombreux investisseurs qui avaient acheté lors de l'euphorie ont donc enregistré des pertes importantes.

Ces variations extrêmes marquent la volatilité des cryptomonnaies, et le risque réel de perte en capital. Néanmoins le potentiel de gains peut séduire. Comme pour les actions, l'important est de ne miser que de l'argent dont on n'a pas besoin et dont la perte ne remet pas en cause le train de vie.

Enfin, l'investissement en Bitcoin ou toute autre cryptomonnaie doit être réalisé en portant une attention particulière à l'intermédiaire et à la plateforme sur laquelle l'achat est effectué. Certains sites Internet cachent en réalité des arnaques : leur objectif est uniquement d'encaisser l'argent des particuliers sans jamais l'investir. Se renseigner sur la plateforme prend donc une importance particulière, en prenant l'avis des Internautes, en vérifiant l'existence de la société et en évitant les sites frauduleux recensés sur la liste noire de l'Autorité des Marchés Financiers.

Investir en ligne : actions ou crypto ?

Source : CoinGecko

Cet article est sponsorisé.



NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !

Soutenez notre indépendance !

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ideal-investisseur.fr et nous vous remercions. Pour nous aider à vous offrir un contenu gratuit tout en conservant notre indépendance, vous soutien est précieux. Vous pouvez désormais nous soutenir en faisant un don défiscalisé. Cela ne prend qu’une minute !



Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site




Mieux comprendre l’article

Les mots soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

Autorité des Marchés Financiers (AMF) :
L'AMF (Autorité des Marchés Financiers) est chargée de réguler les acteurs de la finance. Parmi ses principales missions, l'institution créée les règles à respecter, surveille les acteurs, autorise la mise sur le marché de produits financiers, sanctionne ceux qui ne respectent pas les règles, et informe les épargnants.

Crypto-actifs :
Les « crypto-actifs » sont des actifs virtuels, accessibles seulement depuis une plateforme Internet. Il s'agit par exemple des cryptomonnaies comme le Bitcoin. Ils n'ont actuellement pas d'existence légale en France, bien qu'ils soient utilisés pour spéculer.

Spéculation :
La spéculation est une activité financière consistant à tenter de tirer profit de l'évolution des prix à la hausse, en achetant uniquement dans un but de revente à court terme. La spéculation peut être observée sur de nombreux marchés : actions, obligations, matières premières, options, monnaies... Tous les supports financiers peuvent prêter à la spéculation.
Cette activité à grande échelle peut mener à un effet de "bulle", déconnectant la valeur d'échange de la valeur réelle des biens échangés.


Titre vif :
Un titre vif désigne un actif financier qui est détenu en direct par une personne physique ou morale (une entreprise, un fonds...). Il peut être négocié sur les marchés ou de gré à gré. L’expression désigne le plus souvent une action. Par opposition, les fonds ou OPCVM ne sont pas des titres vifs.