ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Les propriétaires immobiliers, loin des clichés

| Publié le 20-02-2019 15:42 | Mise à jour le 05-03-2019 12:19
Les propriétaires immobiliers, loin des clichés
Crédit photo : © Pixabay  

Les propriétaires immobiliers ne sont pas tous millionnaires. Une étude réalisée par l'Insee démontre que la classe moyenne est bien représentée parmi les propriétaires.

Contexte tendu pour l'immobilier

Depuis le début de l'année 2019, de nouvelles idées de taxes sur l'immobilier apparaissent au sein de la classe politique : taxer les droits de succession davantage, soumettre les plus-values sur les résidences principales à l'imposition, supprimer les niches fiscales ...

Dans ce contexte particulier pour le secteur immobilier, le Ministre du Logement, Julien Denormandie, soucieux de le stabiliser, a souligné que «la majeure partie des propriétaires fait partie de la classe moyenne voire de la classe moyenne inférieure. Ils ont travaillé dur pour se constituer un patrimoine et le transmettre à leurs enfants ».

Des propriétaires pas forcément riches

L'étude de l'INSEE a permis de définir le profil type des propriétaires occupants français en fonction de leur âge, situation familiale, professionnelle et leurs revenus.
Deux tiers des propriétaires se situent entre les classes moyennes et inférieures. Ce résultat peut conduire à reconsidérer certains préjugés qui établissent que des personnes détenant un bien immobilier sont forcément riches, même si la part des propriétaires aisés a augmenté entre 2010 et 2015. « L'accès à la propriété est devenu plus sélectif, nécessitant de la part des ménages des revenus et un montant d'apport personnel plus élevé », explique l'Insee.

Le nombre de jeunes propriétaires en augmentation

L'âge aussi est un élément d'information : deux tiers des propriétaires ont plus de 50 ans alors que les moins de 30 ans ne représentent que 3%. Leur part a connu une belle progression entre 2010 et 2015 : +3,4%.

« Ces générations ont continué d'acheter, au prix d'un endettement plus long, de la mobilisation d'un apport personnel plus élevé, en profitant des taux d'intérêt en baisse et des aides à la pierre comme le prêt à taux zéro », explique l'Insee.

Des situations familiales diverses

En ce qui concerne la situation familiale, les résultats sont équilibrés : les couples sans enfant, les couples avec un ou plusieurs enfants et les personnes seules représentent chacun un tiers. Entre 2010 et 2015, la part de ménages propriétaires a augmenté concernant les couples (+3,3 points pour les couples sans enfant et +2,5 points pour ceux avec un ou des enfants), alors qu'elle est quasiment stable pour les personnes seules (-0,5 point).

De quels types de biens sont-ils les propriétaires ?

Neuf fois sur dix, les propriétaires ont des appartements. Le bien type comporte en moyenne 2 pièces et a une surface de 41 m² (Insee).
L'étude montre que le coût moyen de l'opération se situe autour de 160.000 euros. Ce niveau médian est d'ailleurs resté à peu près stable au cours des dernières années.




Article noté  4.7/5 (6 avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site