ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Patrimoine immobilier : faut-il s'adresser à un gestionnaire locatif ?

| Publié le 09-09-2014 | Mise à jour le 24-05-2019 17:58
Patrimoine immobilier : faut-il s'adresser à un gestionnaire locatif ?
Crédit photo : © Pixabay  

Les propriétaires immobiliers qui viennent d'investir se pose d'emblée la question de la gestion locative de leur bien : faut-il déléguer la gestion ou s'occuper soi-même de ses locataires ? Que le bien soit un appartement, une maison, une villa, des locaux commerciaux, un local professionnel ou encore des parkings, les principes de base sont identiques.

Qu’est-ce qu'un mandataire de gestion locative ?

Un propriétaire immobilier qui ne souhaite pas gérer lui-même la mise en location et la gestion de ses biens peut confier cette mission à un "mandataire", au travers d'un "mandat de gestion". Celui-ci peut par exemple être une agence immobilière, un notaire ou un syndic.

Les missions de cet intervenant sont multiples : envoi de quittances de loyer, gestion de l'état des lieux entrant et sortant, établissement du contrat de bail, gestion des encaissements et du contentieux... C'est également le mandataire qui se charge de trouver un locataire en faisant la promotion du bien à louer, par la diffusion d'une annonce sur son site Internet et diverses plateformes dédiées à la location et à la vente de biens immobiliers.

Qui sont les propriétaires qui ont le plus intérêt à faire appel à un mandataire pour leur gestion locative ? Ceux qui ont plusieurs biens à mettre en location, qui vivent loin de leur(s) bien(s) ou ceux qui n'ont tout simplement pas le temps ou l'envie de gérer eux-mêmes la location.

Avantages et inconvénients de la gestion sous mandat

Avant de faire appel à un mandataire, les propriétaires souhaitent évaluer si cette solution est rentable pour eux. En effet, un professionnel de la gestion locative facture généralement ses prestations entre 3 et 5% TTC du montant des loyers encaissés. De fait, le rendement de l'investissement sera moindre que si le propriétaire opte pour une gestion par lui-même.

Mais si gérer pour son propre compte est plus économique, se passer d'un gestionnaire exige de pouvoir mobiliser du temps pour s'occuper de cette activité : recherche du locataire, gestion de ses problématiques quotidiennes, rédaction du bail.

Une solution intermédiaire peut alors être de gérer certains aspects (comme l'envoi des quittances ou encore la régularisation des charges) et demander l'intervention de professionnels uniquement pour les actes juridiques et les travaux par exemple.

Confier la gestion locative à un professionnel offre ainsi certains avantages appréciables. Le propriétaire n'a pas à s'occuper de la gestion courante ou encore des problèmes liés au logement puisque c'est le rôle du mandataire. De même cet acteur connaît bien les lois et règles relatives au monde de l'immobilier, et permet d'être sécurisé par rapport au respect des normes et règles en vigueur.

Pour répondre à cette question délicate en fonction de sa propre situation, des professionnels peuvent vous donner leur avis en fonction du bien. Si vous optez pour les informations présentées sur Internet, assurez-vous toujours que les sites web que vous consultez soient sérieux et régulièrement mis à jour.

A lire également : Gestion locative : Comment rédiger soi-même ses états des lieux


Article noté  4/5 (1 avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site





S'abonner à la newsletter


Mieux comprendre l’article

Les mots soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

Rendement :
En finance, le rendement est le rapport entre le revenu obtenu sur une période et le capital total qui a été investi. Dans le langage courant, le rendement est synonyme de la rentabilité. Cependant ce n'est pas tout à fait exact, puisque financièrement parlant, le rendement fait référence à un flux de court terme (par exemple les loyers perçus chaque année ramenés au prix d'achat du bien), alors que la rentabilité englobe l'intégralité des flux générés sur toute la période d'investissement (donc le rendement, la plus-value suite à la revente du bien).
Par exemple, pour une action, le rendement correspond au ratio dividende / prix d'achat de l'action, alors que la rentabilité est la somme des rendements à laquelle on ajoute les plus-values et retranche les moins-values.

Le retour sur investissement (de sigle "ROI" pour "Return On Investment" en anglais), est une notion qui permet de mesurer la rentabilité d'un investissement à moyen ou long terme. Il est calculé en faisant la somme des flux financiers nets générés directement par l'investissement.