ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
twitter @idealinves instagram Facebook @idealinves
SOUTENIR LE MAGAZINE
(don défiscalisé)
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Immobilier




Cet article est sponsorisé.

L'immobilier de luxe reste une valeur refuge pour les plus fortunés

Le marché des biens immobiliers de prestige ne connaît pas la crise : la demande augmente, notamment en Aquitaine et en Bretagne. Les châteaux sont plébiscités.

Temps de lecture : 2 minute(s) - Par | Mis à jour le 08-07-2021 16:30 | Publié le 08-07-2021 16:05
Photo : Adobe Stock © Zhu Difeng  

Partager

La confiance est de retour, le nombre de ventes atteint un record

Le marché de l'immobilier de luxe se porte à merveille. Malgré les effets de la pandémie, la demande est repartie de plus belle. Selon le dernier baromètre de Belles Demeures, site spécialisé dans les biens de prestige, la confiance des porteurs de projets est de retour : 83 % d'entre eux considèrent la pierre française comme une valeur refuge, contre 67 % il y a deux ans.

Le site fait état d'une hausse de ses visites de 23% depuis la rentrée 2021, et enregistre 2,5 millions de connexions par mois. Pour autant, la plate-forme indique que les internautes ne sont pas uniquement des « rêveurs » : 80.000 demandes qualifiées lui sont parvenues selon Solange Roblot, chef de marché de la marque.

Le constat est le même pour la maison de vente Sotheby's, spécialisée dans l'immobilier haut de gamme. Plus de 400 millions d'euros de biens ont été vendus au premier trimestre, établissant le record de ces 20 dernières années. Les chiffres attendus du deuxième trimestre devraient s'inscrire dans la même tendance.

Malgré cette relative euphorie, les prix restent stables selon l'analyse de Séverine Amate, porte-parole de Belles Demeures. En un an, ils ont progressé de seulement 1 % et atteignent en moyenne près de 8900 euros par mètre carré.

Le marché des châteaux et manoirs fait néanmoins une percée notable. Les achats de demeures à la fois luxueuses et historiques sont en hausse, notamment en Touraine. Et les prix pourraient augmenter : la demande tend désormais à dépasser l'offre sur ce marché de niche.

>> A LIRE : Maisons à Paris : ces rues privées hors marché

A la découverte de PureConcept, le groupe immobilier d'ultraluxe d'Eric arnoux





L'Aquitaine et la Bretagne montent en puissance sur les biens de luxe

À elle seule, la région Île-de-France représente un peu plus de 40% des recherches des futurs acheteurs. La demande de biens de luxe reste élevée à Paris. Dans le réseau d'agences immobilières Féau, qui a fait des biens d'exception sa spécialité, le nombre des transactions supérieures à 3 millions d'euros a été multiplié par 2,5 au premier trimestre 2021 par rapport à 2019. Les appartements avec un extérieur ou une vue, les hôtels particuliers, les biens dans des quartiers privés enregistrent des délais de ventes raccourcis.

La grande nouveauté du marché immobilier de luxe de l'ère post-covid est l'absence de la clientèle étrangère, qui tirait jusqu'à maintenant les prix vers le haut. Mais celle-ci semble compensée par le regain d'intérêt des porteurs de projets français, dont 38% cherchent à « changer de vie » à la faveur du télétravail qui facilite les choses.

Le mouvement s'étend donc bien au-delà du périphérique. Selon le baromètre, 77 % de la clientèle qui cherche en Ile de France souhaite s'installer en dehors de la capitale. Les banlieues chics arrivent en tête, avec les villes de Neuilly-sur-Seine, Boulogne-Billancourt, Versailles, Saint-Cloud, Vincennes ou encore Saint-Germain-en-Laye.

Mais la région capitale n'est pas la seule à observer une croissance de la demande. La clientèle fortunée plébiscite également les côtes. La région Provence-Alpes-Côte d'Azur est la deuxième plus recherchée, talonnée par celles qui bordent l'Atlantique. La Bretagne et l'Aquitaine tirent ainsi leur épingle du jeu.

>> A LIRE : Immobilier : le lent déclin de Paris





Ce contenu est proposé par notre partenaire Getfluence.
La rédaction n'a pas participé à sa réalisation.

Sources et références complémentaires    




   


Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !