ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

L'accès au crédit immobilier plus cher pour les femmes que pour les hommes

| Publié le 08-03-2019 14:16 | Mise à jour le 08-03-2019 22:34
L'accès au crédit immobilier plus cher pour les femmes que pour les hommes
Crédit photo : © pixabay  

En 2019, le crédit immobilier reste plus coûteux pour une femme que pour un homme. La faute aux inégalités salariales, mais aussi aux effets pervers d'une décision européenne sensée protéger le principe d'équité.

Une égalité des sexes fictive

Les femmes ne sont pas discriminées dans l'accès au crédit immobilier. Mais les inégalités salariales impliquent qu'elles ont une capacité d'emprunt moindre que les hommes. D'après différentes études, une femme gagne en moyenne 12,8% de moins qu'un homme, à poste et temps de travail équivalent. Les dossiers de crédits s'en ressentent. Une étude du comparateur d'assurances Magnolia relève que le montant moyen emprunté par un homme seul est de 174 000 €, contre 157 000 € pour une femme. Environ 10% de moins.

Les inégalités se reflètent jusque dans les taux de crédit : 1,6% en moyenne pour un homme seul, contre 1,76 % pour une femme seule. Ces différences s'expliquent aussi par le statut des emprunteurs : Magnolia indique que 20% des hommes contractant des emprunts sont cadres, tandis qu'elles ne sont que 15% chez les femmes.

Des disparités sur les assurances liées au crédit

Plus surprenant, les femmes ont globalement de moins bons taux d'assurance sur leurs crédits (0,172% en moyenne contre 0,16% pour les hommes). L'emprunt leur coûte donc plus cher : elles versent des primes plus élevées (4931 contre 4589 pour les hommes) tout en étalant leurs crédits sur des périodes plus longues (en moyenne 211 mois pour les femmes et 190 mois pour les hommes).

Jusqu'à récemment, les femmes payaient des primes d'assurance plus faibles que les hommes en raison de critères bien spécifiques : espérance de vie supérieure et profils généralement moins à risques. Mais depuis le 21 décembre 2012, une décision de la Cour de justice de l'Union Européenne rend illégal l'écart de prime au nom du principe d'égalité entre les sexes. Magnolia explique qu'en conséquence, les primes d'assurance des femmes ont augmenté.


Article noté  4.7/5 (6 avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site