ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Les prix des logements anciens en hausse de 1,8% sur un an

| Publié le 23-02-2017 10:53 | Mise à jour le 22-05-2019 10:56
Les prix des logements anciens en hausse de 1,8% sur un an
Crédit(s) photo(s) : © Pixabay  

Les prix des logements anciens en France ont augmenté de 1,8% au quatrième trimestre 2016 sur un an, et ont continué de progresser par rapport au trimestre précédent, selon l'indice Notaires-Insee publié jeudi.

Des prix en hausse sur tous les segments

La hausse enregistrée d'octobre à décembre, comparée à la même période de l'an dernier, est marquée par une augmentation quasiment équivalente des prix des appartements (+1,9%) et des maisons (+1,7%), selon un communiqué.

Comparée au troisième trimestre, la hausse (+0,7%) est surtout due aux prix des appartements (+0,9%), celle des maisons étant un peu plus modérée (+0,5%), selon ces données provisoires corrigées des variations saisonnières.

NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Les prix de l'immobilier parisien progressent plus fortement qu'en province

En Ile-de France, les prix des logements anciens ont progressé de 0,9% par rapport au troisième trimestre, la hausse s'amplifiant encore sur un an (+3,1%). Cette augmentation est soutenue par les prix des appartements (+3,5%), notamment des appartements parisiens, qui augmentent de 4,4% en un an.

Les prix des maisons en Ile-de-France augmentent également, mais de façon moins marquée (+2,3% sur l'année), soulignent les notaires.

En revanche en province, les prix des logements anciens progressent bien moins (+0,6%) entre les troisième et quatrième trimestres. Sur une année, ils restent plus élevés qu'en 2015 (+1,3%), la hausse étant, contrairement à la région francilienne, tirée par le prix des maisons (+1,6%).

Le volume annuel de transactions a continué de croître, atteignant le niveau historique de 848 000 fin décembre. "Il dépasse donc le précédent point haut de 837 000 en mai 2006", observent les notaires.


Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site