ideal investisseur

Le magazine qui donne du sens à votre argent

twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

Taux de crédits qui remontent : économisez sur l'assurance emprunteur




Temps de lecture : 3 minute(s) - | Mis à jour le 17-01-2023 13:11 | Publié le 17-01-2023 13:02
Photo : Shutterstock  

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur
Annonce

Cela n'aura échappé à personne, les taux de crédits remontent à mesure que l'inflation continue de s'implanter en France et ailleurs. Si ces choses peuvent sembler fréquentes et que le pourcentage des taux a historiquement été pris en boucle avec des variations facilement observables sur plusieurs mois ou années, il n'est tout de même jamais agréable de faire face à des taux de crédits particulièrement importants.

Lorsque l'on cherche à acquérir un bien ou une résidence principale, on souhaite avant tout pouvoir bénéficier d'un argent aisé à rembourser et donc, sans un taux trop extravagant. Il est d'autant plus vrai d'affirmer une telle chose lorsque les fins de mois sont difficiles et que l'on doit ajouter à ces mêmes prêts, différentes assurances obligatoires.

C'est notamment le cas de l'assurance emprunteur qui cependant, est souvent mise en avant d'une drôle de manière de la part des organismes prêteurs. Grâce à plusieurs solutions à ce sujet, il est possible d'économiser des frais et intrinsèquement, de baisser le prix général de son crédit. Explications.

>> A LIRE : Comparez les PER du marché



Pourquoi les taux de crédits remontent-ils ?

Les raisons sont nombreuses et s'expliquent comme toujours lorsque les taux remontent, par diverses actualités internationales et financières. Depuis plusieurs mois, les taux d'intérêt augmentent considérablement à cause de l'inflation présente en masse sur le continent européen. Cette dernière s'explique dans un premier temps par la sortie de crise du Covid-19 mais également, suite au déclenchement de la guerre en Ukraine.

Naturellement, les conséquences sont importantes sur l'évolution monétaire et la valeur d'une monnaie comme l'Euro. Les répercussions sont ensuite observables directement auprès des banques et des organismes capables de prêter de l'argent qui doivent augmenter les taux pour pouvoir plus aisément amortir les sommes sur plusieurs années. Un modèle logique qui existe depuis toujours et qui s'adapte, en fonction des évolutions monétaires et financières.

>> A LIRE : Prix de l'immobilier en baisse : vers le point de rupture ?


Qu'est-ce que l'assurance emprunteur ?

Or et comme annoncé en introduction, il est toutefois possible de quelque peu amortir personnellement ces taux excessivement hauts. Bien entendu, il n'est pas possible d'obtenir un taux préférentiel à l'heure actuelle mais il est tout de même envisageable d'économiser de l'argent sur d'autres pans liés à ce même crédit. C'est le cas de l'assurance emprunteur. Mais que représente-t-elle ?

Comme son nom l'indique, il s'agit tout simplement d'une assurance quasi-obligatoire (la loi ne le dispose pas) et systématiquement demandée par les banques lors d'un prêt. En cas d'incapacité de travail, d'un accident, d'une maladie ou dans le pire des cas d'un décès, l'assurance peut prendre la relève pour rembourser, par exemple chaque mois, le coût du prêt en direction de la banque. Il s'agit d'une protection pour les deux parties en fonction des aléas de la vie.

Cependant, les banques ont tendance à également charger les taux de celle-ci tant les consommateurs ne connaissent pas systématiquement les obligations légales à ce sujet. Pourtant, il existe, notamment dans le cadre d'une assurance pour un prêt immobilier, des solutions ô combien attractives pour le client et toujours, capables de répondre aux demandes du prêteur.

>> A LIRE : Investir dans l'immobilier locatif : intérêt et démarches



Puis-je passer par un autre organisme que ma banque pour mon assurance de prêt ?

La question peut paraître compliquée mais la réponse est bien plus simple qu'imaginé. S'il est en effet légal de voir une banque réclamer ce genre d'assurances pour un prêt, rien n'oblige le client à sélectionner celle de la banque en question, bien au contraire. Logiquement, cette dernière va souvent mettre en avant ses garanties et vous pousser à le faire mais il est possible de passer par une autre banque ou naturellement, par un prestataire externe. Dans quelles conditions ?

Profiter de la délégation d'assurance lors de la souscription

Les organismes externes au monde de la banque ne manquent pas et permettent depuis plusieurs années, de faire la différence au niveau du prix payé pour son assurance de prêt.

Généralement, celles-ci s'avèrent être très intéressantes et la plupart des groupes vous proposent même de gérer l'ensemble des démarches administratives auprès de la banque ou dans certains cas, de l'ancien assureur…

Changer quand bon nous semble

Il peut arriver d'avoir fait le mauvais choix et de s'en apercevoir trop tard. En ce qui concerne l'assurance de prêt, le « trop tard » n'existe plus depuis 2014 et surtout, depuis 2017. Ce sont à ces dates que deux lois fondamentales ont été approuvées au sein de l'État français pour permettre à la personne se voyant créditer de l'argent, de pouvoir changer son assurance sous certaines conditions et garanties.

En 2014, il était possible de l'effectuer lors de la première année de contrat mais depuis 2017, il est possible de le faire à chaque date anniversaire du contrat. Pour des raisons évidentes, cela permet de mettre en concurrence plusieurs offres et surtout, de s'assurer d'obtenir le meilleur prix à ce sujet. Au final, les économies réalisées sont parfois extrêmement avantageuses.




Annonce


Partagez sur les réseaux sociaux !
merci magazine ideal investisseur


Envie de donner votre avis ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !




Etoro