Disponible sur Google Play
Download on the App Store 
ideal investisseur
ideal investisseur
Annonce




🏠 Accueil   ➤    Placements & épargne


Le cours de l'or a (encore) atteint un niveau historique



Depuis février, la valeur de l'once d'or a bondi de près de 20%, marquant les fortes tensions géopolitiques en cours.

Temps de lecture : 1 minute(s) - | Mis à jour le 16-04-2024 11:49 | Publié le 16-04-2024 11:35  Photo : Shutterstock  
Le cours de l'or a (encore) atteint un niveau historique

L'augmentation du prix de l'or à des niveaux records illustre généralement le niveau des tensions internationales, beaucoup d'investisseurs cherchant un effet protecteur en misant sur cette valeur dite "refuge". Porté par un contexte géopolitique de plus en plus brûlant et complexe, le cours de l'once du métal jaune dépasse désormais largement ses précédents niveaux historiques et ne cesse de progresser depuis quelques semaines.

Juste avant les frappes iraniennes sur Israël ce week-end, l'or a atteint un pic à 2.401 dollars. La prévision de ces représailles avait déjà instauré un climat d'inquiétudes, poussant les prix vers des sommets historiques.

Mais les fluctuations du cours de l'or ne se limitent pas uniquement aux facteurs immédiats. D'autres crises, comme la guerre en Ukraine et les tensions entre la Chine et Taïwan, continuent d'influencer le marché depuis des mois. En outre, la forte demande d'or de la part des banques centrales, qui continuent d'augmenter leurs réserves pour diversifier leurs actifs en réponse à des marchés instables, contribue significativement à la hausse des prix. En février, la Chine a par exemple augmenté ses réserves de 19 tonnes, marquant le neuvième mois consécutif d'achats nets.
Annonce
Assurance Vie

Progression du cours de l'or : un paradoxe économique ?

L'ascension du prix de l'or se produit dans un contexte où les indicateurs macroéconomiques habituels ne le favorisent pas, tels que le renforcement du dollar américain et la montée des rendements obligataires. Néanmoins, Goldman Sachs observe un marché haussier "imperturbable" pour l'or, avec des projections de prix atteignant 2 700 dollars l'once d'ici fin d'année.

Le ratio or/argent est un autre indicateur clé du marché. Actuellement à 82, il dépasse de 20 % la moyenne des quarante dernières années, indiquant que l'argent est relativement peu cher comparé à l'or... ou que l'or est hors de prix. Ce ratio fluctue en fonction de la volatilité du marché et des applications industrielles de l'argent, reflétant la complexité des dynamiques de ces deux métaux précieux.

Mais l'avenir du marché est conditionné par un équilibre entre la demande accrue en tant que valeur refuge et les défis posés par la concurrence d'autres investissements sans rendement, comme les obligations. Là encore, la donne pourrait changer rapidement. L'essor du bitcoin et d'autres actifs numériques pose par exemple une question de taille quant à la domination traditionnelle de l'or dans l'esprit des investisseurs en cas de crise, particulièrement auprès des nouvelles générations.










Annonce Trading

Votre avis, vos débats, vos questions

* Information obligatoire
10000

Commentaires (4)

La béta est au rendez-vous encore une fois pour l'or... Pour un actif supposé être refuge et stable, on a encore une belle illustration de son manque de fiabilité prédictive. Les tensions géopolitiques n'ont pas fini de jouer au yo-yo avec notre patrimoine. D'un côté on a l'économie qui semble boiter et de l'autre côté l'or qui atteint des sommets... Ça ne vous interpelle pas, vous, ce grand écart ?

Je me demande si cette hausse continue de l'or ne révèle pas surtout notre incapacité actuelle à anticiper les risques majeurs. Est-ce que l'or restera toujours un refuge en cas de crise ? Si quelqu'un a la réponse, je suis preneur.

Ah la la, sacré or qui grimpe en flèche! Je me demande vraiment jusqu'où ça va aller cette affaire. On se croirait en pleine montagne russe. Vraiment déconcertant, non?

C'est impressionnant de voir le cours de l'or grimper comme ça, non ? Est-ce que c'est vraiment un bon indicateur des tensions géopolitiques ou juste une bulle spéculative ?