ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

États-Unis : comment investisseurs et entrepreneurs peuvent obtenir leur visa

| Publié le 30-08-2019 08:13 |
États-Unis : comment investisseurs et entrepreneurs peuvent obtenir leur visa
Crédit(s) photo(s) : © Pixabay  

Une des manières d'émigrer aux États-Unis est de demander un des deux « visas investisseurs » existants. Mais à moins que vous n'ayez 500 000 dollars à investir, le parcours peut être semé d'embûches. Focus sur le « Visa Investisseur », et « la Carte Verte des Grands Investisseurs ».

Le « Visa Investisseur », aussi appelé Visa E-2, pour les entrepreneurs

Le Visa Investisseur est très utilisé par les Français. C'est le seul visa qui permet d'être entrepreneur indépendant aux US. La demande se fait toujours à l'ambassade américaine à Paris et il n'y a pas de montant minimum à investir, tout dépend du projet. Les deux conditions primordiales pour l'obtention de ce Visa sont de créer de l'emploi pour les Américains et que la société soit rentable pour assurer votre rythme de vie et celui de votre foyer (sachant que le niveau de vie change énormément d'une ville à l'autre sur le territoire américain).

Si vous décidez de créer votre entreprise, vous devez bien préparer votre business plan. Vous aurez besoin de présenter le budget nécessaire, une étude de marché, vos dépenses, les locaux que vous allez utiliser, et la projection de votre société sur 5 ans. Le montant minimum que vous devrez investir pour obtenir votre visa sera ensuite déterminé par les autorités pour être aligné à vos idées si celles-ci sont cohérentes.

Si vous vous lancez dans le rachat d'une entreprise, il vous faudra généralement plus d'argent que lors d'une création. Il vous faudra bien vérifier les bilans déclarés de l'entreprise et ses bénéfices avant imposition, en étant attentif à ce qu'ils soient conformes à la réalité (notamment le nombre de salariés, car avoir des employés non-déclarés peut être fréquent dans certains endroits, en Floride par exemple).

Vous avez la possibilité de racheter l'entreprise en imposant une condition d'obtention du Visa, c'est-à-dire que le dirigeant précédent vous vendra sa société seulement si vous obtenez le E-2. Souvent, si les chiffres de la société ne sont pas très bons, le vendeur acceptera facilement cette condition. Mais vous devrez préparer votre dossier en démontrant comment vous allez être en mesure de remonter l'affaire.

Pour l'obtention du E-2, il est important que l'argent que vous comptez investir soit placé AVANT de réaliser la demande de Visa.

Ce n'est qu'après avoir placé votre argent que l'ambassade étudiera votre dossier. Votre CV doit leur être présenté, de manière complète et détaillée pour qu'ils puissent témoigner d'une expérience en gestion. Si ce n'est pas le cas, vous devrez employer un manager qui a cette expérience et le présenter dans le dossier. Il faut aussi démontrer votre volonté d'embaucher au minimum 2 personnes, que ce soit des employés ou même des sous-traitants. Après 4-5 ans dans votre affaire aux États-Unis, il vous faudra embaucher plus.

Environ un mois après la réception du dossier par l'ambassade, celle-ci vous convoquera pour un entretien de 5-10 minutes, réalisé en anglais. Vous devez donc vous préparer, ou prendre des cours si vous ne maîtrisez pas assez la langue pour être capable de répondre.

Le Visa Investisseur vous autorise à travailler, mais seulement pour vous-même. Il permet aussi à votre famille (les « dépendants ») de vous accompagner sous certaines conditions. Votre mari/femme peut avoir un permis de travail, mais ça n'est pas automatique et dans ce cas le mariage est obligatoire. Vos enfants, en revanche, ne peuvent pas travailler ; ils resteront dépendants de vous jusqu'à leurs 21 ans.

Le renouvellement du Visa se fait tous les 5 ans, et ce, indéfiniment si rien ne change à votre situation. Attention, tout le processus est à refaire depuis Paris. Les autorités vont à nouveau regarder si vous êtes en mesure de subvenir à vos besoins sur place, et comment se porte votre société… À partir de ce Visa, vous pouvez quand même obtenir la fameuse Greed Card (Carte Verte) si vous êtes parrainé, ce qui peut être utile si vous avez des enfants en bas âge par exemple.

Le Visa E-2 est accessible ou non en fonction du pays d'origine du demandeur. Il faut que l'État ait signé un traité avec les États-Unis. Ainsi les conditions changent ainsi d'un pays à l'autre. Par exemple, quand pour un Français le Visa doit être renouvelé tous les 5 ans, un Polonais doit le renouveler tous les ans, et un Égyptien tous les 4 mois.


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


La « Carte Verte des Grands Investisseurs », autrement dit le Visa EB-5

A la différence du Visa E-2, le Visa EB-5 permet d'obtenir directement la Green Card et son fonctionnement est bien différent. Il a été mis en place en 1990 dans le but de stimuler l'économie et de créer de l'emploi aux États-Unis grâce aux investisseurs étrangers.

Pour l'obtenir, vous devez avoir 500 000 $ disponibles pour investir dans un programme régional ou dans un projet personnel, de sorte à créer 10 emplois dans l'une des zones définies. Si vous réalisez l'investissement hors des zones préétablies, vous devrez alors investir 1 million de dollars. A partir de novembre 2019, les montants requis et les zones vont être modifiés.

Si vous optez pour un projet personnel, vous devez déposer votre dossier à l'ambassade avec votre business plan, vos projections pour le futur et la façon dont vous comptez employer 10 personnes. Vous aurez 2 ans pour faire vos preuves sur le terrain, puis 3 ans pendant lesquels vous devrez maintenir un bon rythme de croissance pour votre société et conserver les 10 employés (au minimum).
Si vous remplissez tous les critères, vous obtiendrez alors la Green Card pour 10 ans.

Si vous choisissez plutôt d'investir dans un programme régional, vous avez le choix entre plusieurs centres spécialisés, reconnus par l'USCIS (Service de Citoyenneté et d'Immigration Américaine). Différents projets y sont proposés pour investir votre argent. Dans ce cas, vous n'avez rien à gérer, c'est le centre qui se charge de l'investissement et de la création d'emplois.

La « Carte Verte des Grands Investisseurs » présente des avantages par rapport au Visa E-2. L'investisseur obtient par ce biais une Carte Verte pour lui, mais aussi pour toute sa famille qui a ainsi le droit de travailler et d'être scolarisé. Il n'y a pas de renouvellement à demander et il est possible d'obtenir la nationalité américaine après 5 ans.

A propos des Etats-Unis :
Quelles précautions prendre pour investir en immobilier à Miami
Où investir à Miami ?
Comment investir à New York ?


Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site