ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Pourquoi opter pour le regroupement de crédit immobilier ?

| Publié le 30-04-2019 12:07 | Mise à jour le 16-07-2019 10:24
Pourquoi opter pour le regroupement de crédit immobilier ?
Crédit(s) photo(s) : © Pixabay  

Lorsqu'un rachat de crédit comprend plusieurs prêts, on parle de regroupement. Il s'agit de rassembler dans un seul et même crédit au moins deux prêts en cours afin de renégocier un taux plus faible. Ce regroupement peut également prévoir un rallongement de la durée, afin de réduire de façon significative vos mensualités. Il existe deux types de regroupement, le regroupement de prêts à la consommation et le regroupement de prêts immobiliers, ce dernier étant le plus courant. Mais quels sont vraiment les avantages d'un regroupement de prêts immobiliers ?

Regroupement de crédits immobiliers, de quoi s'agit-il ?

En principe, vous pouvez rassembler dans un seul rachat toute dette de toute nature. Vous pouvez regrouper crédits à la consommation et crédits immobiliers. La qualification du regroupement dépendra essentiellement de la part des encours immobiliers. Lorsque les encours immobiliers dépassent les 60% des dettes reprises, la qualification retenue est celle de regroupement de crédits immobiliers. Dans le cas inverse, il s'agira d'un regroupement de prêts à la consommation.

A lire également : Denormandie : un des premiers investissements éligibles lancé par Buildinvest


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !

Quelles sont les conséquences d'un regroupement de prêts immobiliers ?

Avec un regroupement de prêts immobiliers, vous bénéficiez d'un taux plus faible pour toutes vos dettes en cours. Le taux appliqué est un taux immobilier, nettement plus faible que le taux habituellement appliqué pour les crédits consommation. Vous passez ainsi d'un taux de 4 ou 5% à un taux proche de 2% pour l'ensemble de vos prêts en cours.

Le regroupement de prêts immobiliers peut reprendre toute sorte de crédit consommation dont les prêts personnels, les prêts affectés, mais aussi les découverts. Reprendre les découverts dans un regroupement de crédits immobiliers vous fera passer d'un taux variable à un taux fixe, toujours plus sécurisant pour ne pas être affecté par les caprices du système financier.

A quoi faut-il faire attention lors d'un rachat de prêts ?

Tout rachat de prêts implique nécessairement des charges supplémentaires. Les banques et établissements de crédit prévoient en amont des pénalités en cas de remboursement anticipé pour se prémunir d'un éventuel manque à gagner. Ces pénalités qui sont dues lors d'une renégociation auprès d'un organisme de crédit ou d'un rachat de crédit constituent environ 3% du capital restant dû.

Plus particulièrement pour un rachat de crédit immobilier, l'opération implique des procédures spécifiques concernant les garanties immobilières. Vous devrez supporter les charges de main levée d'hypothèque et les frais d'une nouvelle inscription.

Enfin, le rachat étant assimilé à un nouveau contrat de prêt, vous devrez probablement vous acquitter de frais de dossier et souscrire une nouvelle assurance emprunteur. L'ensemble de ces charges doivent être prises en compte avant de décider d'un regroupement de prêt immobilier.

Simulation de crédit

Pour déterminer l'opportunité de l'opération, il est fortement conseillé de recourir préalablement à un simulateur de crédit qui vous dévoile le coût total de l'opération en fonction des conditions émises pour l'offre de rachat. En règle générale, le différentiel de taux optimal doit être supérieur à 0,5% pour couvrir tous les frais liés au rachat de crédit.

A lire également
Rachat de crédit : le décompte de remboursement anticipé est-il payant ?


Article noté  4.7/5 (6 avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site






Mieux comprendre l’article

Les mots soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

Crédit immobilier :
Un crédit immobilier est un prêt accordé par une banque ou un établissement de crédit dans le but d'acheter un bien immobilier.
La banque prête alors un capital à l'emprunteur pour une certaine durée. En échange, l'emprunteur doit rembourser cette dette majorée d'intérêts calculés annuellement.
En France, les crédits immobilier peuvent être garantis par hypothèque, par la garantie crédit logement, par nantissement ou caution. Cela permet d'assurer à la banque que le crédit sera remboursé.
Les crédits immobiliers sont généralement souscrits pour 10 à 20 ans, parfois même 30 ans, ce qui est une tendance récente. Ils permettent de financement un achat de résidence principale, résidence secondaire, investissement locatif ou parts de SCPI. Pour obtenir un accord de prêt, les particuliers doivent généralement disposer d'un emploi et de revenus stables, et les remboursements mensuels du crédit ne doivent égénralement pas dépasser 30% du revenu net disponible.
Depuis 1991, les taux des crédits immobiliers en France ont constamment baissé, passant de plus de 9% à environ 1,6% par an en 2016. Ces taux d'emprunt suivent les taux directeurs et peuvent être fixes ou variables. Le crédit peut également être aménagé grâce au prêt à taux zéro. En tout état de cause, le coût d'un crédit doit toujours être étudié par l'emprunteur sous l'angle du Taux Effectif Global (TEG), qui inclue les frais et l'assurance emprunteur.

Comment bien choisir sa durée de remboursement ?

Il n’y a pas de durée de remboursement idéale pour un crédit immobilier. Toujours est-il qu’il est conseillé d’observer certaines règles de base du crédit immobilier. Il faut alors savoir que plus la durée de remboursement est courte, moins les intérêts sont élevés. En revanche, plus le remboursement est étalé à long terme, plus la mensualité baisse, mais les intérêts pourront dans ce cas atteindre des sommets astronomiques en proportion du capital emprunté. C’est surtout le cas pour un crédit immobilier dont la durée dépasse les 30 ans. Il s’agira alors de rechercher le meilleur équilibre pour les mensualités, le capital emprunté et le coût global du crédit immobilier selon les objectifs de l’emprunteur.



Encours :
Le mot encours désigne le montant total qu'une personne physique, morale ou un autre organisme détient ou doit à un tiers. En comptabilité, il fait référence à la valeur monétaire de ce qui est sur un compte en banque ou en stock.