ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Forte progression pour les collectes en capital-risque au 1er semestre

| Publié le 04-09-2019 11:31 |
🏠 Accueil   ➤    pros
Forte progression pour les collectes en capital-risque au 1er semestre
Crédit(s) photo(s) : (c)Shutterstock  

Refinitiv, spécialisé dans la production de données et de solutions sur les marchés financiers, présente les principaux résultats publiés dans ses rapports semestriels : « European Private Equity Buyout Review » et « European Venture Capital Review ». Il en ressort notamment pour les entreprises françaises une hausse de 58% des fonds levés en capital risque et, à l'inverse, un recul de 18% des montants alloués au capital investissement.

Capital risque : hausse de 58% des fonds levés par les entreprises françaises au 1er semestre 2019

Les entreprises françaises ont levé 2,2 Mrd€ auprès de fonds de capital risque au premier semestre 2019, un montant en hausse de 58% par rapport à celui du premier semestre 2018. Les levées de fonds ont été en moyenne de taille supérieure, le nombre d'opérations ayant baissé de 15% à 178 et, plus de la moitié de ces opérations (59%) ont financé des entreprises régionales.

Ces données placent la France en seconde position du classement européen, derrière le Royaume-Uni et devant l'Allemagne (cf annexes pages 3, 4).

Le Royaume-Uni est en tête avec 4,3 Mrd€ levés (+100% vs S1-2018) et 268 opérations réalisées; en Allemagne, 70 opérations ont été recensées pour un total de 1,1 Mrd€ levés (+2%).

Deux entreprises françaises mènent le classement des acteurs du capital risque les plus dynamiques en Europe sur le semestre : Bpifrance avec 37 tours de table et un montant investi estimé à 141 M€, Idinvest Partners avec 23 opérations pour un montant total estimé à 184 M€. Deux autres acteurs français figurent par ailleurs au top 10 : M Capital Partners et Kima Ventures.

A l'échelle européenne, les fonds levés atteignent un montant record de 10,6 Mrd€ sur les 6 premiers mois 2019, en hausse de 61% par rapport aux fonds levés au premier semestre 2018. Au-delà de ce record, le volume d'opérations a quant à lui baissé de 7% (683 levées de fonds) et marque le plus lent début d'année depuis 2009.

Moteur de la croissance de ces investissements, les entreprises technologiques européennes ont levé 8,4 Mrd€ (+86% vs S1-2018), suivies principalement par des entreprises du secteur de la santé et des sciences de la vie (1,1 Mrd€). La levée de fonds réalisée en France par Doctolib (150 M€) figure notamment au top 10 des levées de fonds européennes.

A lire également : Pourquoi le private equity séduit les investisseurs


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Capital investissement : la France n°2 en nombre d'opérations et n°3 en montants investis au 1er semestre

184 opérations de capital investissement ont été menées en France au premier semestre 2019, soit un volume en croissance de 11,5% par rapport au premier semestre 2018. Les investissements reculent toutefois de 18,4% en valeur à 3,2 Mrd€, dans une même tendance que sur l'ensemble de l'Europe.

Ces données placent la France en deuxième position du classement européen en nombre d'opérations et en troisième position en valeur, derrière le Royaume-Uni puis l'Espagne et devant l'Allemagne.

Le Royaume-Uni mène le classement en valeur et en volume avec 23,3 Mrd€ investis (+122% vs S1-2018) et 198 tours de table. L'Espagne compte 35 opérations pour un montant total de 5,7 Mrd€ et l'Allemagne 51 opérations pour un montant total de 2,5 Mrd€.

Sur l'ensemble de l'Europe, 41,6 Mrd€ ont été investis à travers 624 tours de tables durant le semestre. En valeur, la zone enregistre un recul de 19% par rapport au premier semestre 2018 alors que le nombre d'opérations augmente de 13%. La majeure partie des investissements a été allouée à des entreprises des secteurs de l'industrie/énergie, des biens de consommation et logiciels, ces derniers représentant respectivement 9,5 Mrd€, 8,1 Mrd€ et 7,1 Mrd€ d'investissement. En volume, les secteurs logiciels et biens de consommation ont été les plus actifs avec respectivement 99 et 90 tours de table. Le tour de table réalisé par e-front en France (1,2 Mrd€) figure au classement des 10 premières opérations européennes.

Sur le même thème : La finance alternative : un boom sans précédent dans le monde


Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site




Mieux comprendre l’article

Les mots soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

BPI (Banque Publique d'Investissement) :
La Banque Publique d’Investissement (BPI) est une institution financière. Elle soutient des projets d’entreprises au travers de crédits ou d’investissement au capital, des stades de création à la cotation en bourse.

Capital risque :
Le capital risque est une branche de l'investissement qui consiste à prendre des parts au capital d'entreprises qui sont en développement et n'ont pas encore atteint la rentabilité.