Idéal Investisseur
Idéal Investisseur
Annonce
CORUM ORIGIN - souscrire



🏠 Accueil   ➤    Business

Chinese Business Club : au coeur du premier réseau d'affaires de France

Dans l'univers des affaires, le réseau représente un atout inestimable. Le Chinese Business Club est un vecteur essentiel à ces connexions stratégiques, offrant une opportunité unique pour des échanges efficaces.

Temps de lecture : 2 minute(s) - Par C Courvoisier | Mis à jour le 28-06-2024 10:44 | Publié le 27-06-2024 11:18  Photo : Chinese Business Club  
Chinese Business Club : au coeur du premier réseau d'affaires de France
Réservé aux abonnés Réservé aux inscrits

Créer des opportunités de rencontres et de dialogue avec des acteurs clés

Harold Parisot sait toute l'importance de disposer d'un réseau solide pour développer tout le potentiel de son entreprise. Son Chinese Business Club, dont Laurent Dassault fut l’un des premiers soutiens, est devenu en une décennie un lieu incontournable du paysage des affaires en France.

La mission est simple mais ambitieuse : créer des opportunités de rencontres et de dialogue avec des acteurs du monde économique. Cela passe par l'organisation d'événements exclusifs qui favorisent les interactions de qualité. Le club offre ainsi un cadre prestigieux où les échanges se font de manière naturelle.

Les cocktails et déjeuners d'affaires, en particulier, sont des moments où les rencontres sont favorisées. Ces instants de convivialité sont essentiels pour bâtir des relations de confiance et préparer de futures collaborations. Le concept semble très efficace : 90% des membres renouvellent leur adhésion chaque année.

Un carnet d'adresse influent

Le réseau offert par le Chinese Business Club est un atout majeur. Ses membres, notamment des hauts décideurs, chefs d'entreprises, investisseurs et journalistes, sont d’horizons très divers. Harold Parisot revendique 130 entreprises adhérentes et un carnet d’adresses influent : parmi les habitués, Michelle Alliot-Marie, Jacques Séguéla, Guillaume Sarkozy ou Bernard de la Villardière, par ailleurs président du Press Club de France.

Chaque déjeuner mensuel met à l’honneur un invité qui vient partager ses analyses et expériences. Le club a ainsi reçu, entre autres, le Prince Albert II de Monaco, Tony Parker, Edouard Philippe, Sophie Marceau et, ce 24 juin, Eric Larchevêque, fondateur de la licorne Ledger. Le déjeuner du 30 septembre mettra à l’honneur le professeur de criminologie Alain Bauer.

Au-delà de l'accès à un réseau de qualité, les membres bénéficient de la notoriété et de la crédibilité associées au réseau d'affaires. Participer à ces événements, c'est se positionner comme un acteur majeur de son secteur, se faire connaître et reconnaître, et élargir ses horizons.

Un accélérateur pour les start-ups et PME

Conscient des défis contemporains, le Chinese Business Club, désormais “franco-français à 90%”, a également décidé d'ouvrir ses portes aux start-ups et PME prometteuses. C’est l’occasion pour elles d’avoir accès à un réseau puissant. Selon Harold Parisot, le club donne accès à « un carnet d’adresses clé en main et un réseau d'investisseurs à disposition des entrepreneurs, des start-up avec un focus pre-seed et seed, et des TPE et PME pour rayonner en France et à l'international ».

L'ouverture du club aux PME est une initiative particulièrement bienvenue. Ces entreprises peuvent y échanger avec des personnes clés dans une ambiance propice à l'attention. Certaines choisissent de se mettre en avant lors des déjeuners mensuels, s’octroyant une visibilité auprès de 300 décideurs en seulement 2 heures. Au-delà de cette opportunité, leur présence leur permet de se faire connaître, de nouer des relations stratégiques et de bénéficier de conseils précieux.

Vous devez être connecté pour continuer la lecture.
(GRATUIT)

Apple sign-in

Continuer avec Apple



OU

S'inscrire par email



La rédaction vous suggère :

Le Yacht Club de Monaco navigue vers la durabilité nautique

Doctolib, Dassault Systèmes... l'intelligence artificielle va bouleverser la santé

Annonce
Assurance Vie


Votre avis, vos débats, vos questions

* Information obligatoire
10000

Commentaires (26)

On a vraiment besoin de réseaux pour ouvrir des portes et créer des opportunités internationales.

Je me demande si le Chinese Business Club est vraiment aussi influent qu'ils le disent. On n'est pas au Siècle ?

Très intéressant cet article ! Le Chinese Business Club semble être une mine d'or . J'aimerais savoir s'il y a des critères d'admission spécifiques pour y adhérer ?

Ce club est vraiment un levier puissant pour toutes entreprises voulant s'internationaliser et obtenir des contacts précieuses rapidement. Ça ouvre des portes que seul, on mettrait des années à ouvrir.

y a t il une sélection drastique ?