ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
twitter @idealinves instagram Facebook @idealinves
SOUTENIR LE MAGAZINE
(don défiscalisé)
ideal-investisseur.fr
Le magazine qui donne du sens à votre argent
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Suppléments

Performance énergétique : 4 étapes pour améliorer la RSE



La RSE est de plus en plus au centre des préoccupations de nombreuses entreprises. Apparu dans les années 1960 aux États-Unis, le concept est encore peu exploité en Europe et particulièrement en France. Nombreuses sont les entreprises qui ont encore du mal à comprendre ses enjeux et ses implications. Même si le concept est compris et mis en place en entreprise, il doit être amélioré à divers niveaux. Améliorer les conditions de travail ou encore intégrer les pratiques écologiques sont autant de points à envisager dans le cadre d'une démarche RSE. Voici les étapes qui vous permettront d'améliorer efficacement la RSE dans votre entreprise.

Temps de lecture : 5 minute(s) - Contenu proposé par | Mis à jour le 05-07-2021 18:07 | Publié le 05-07-2021 17:59
Photo : Shutterstock  

Audit de la performance énergétique et d'autres fonctions RSE de l'entreprise

La première étape dans la démarche d'amélioration de la RSE dans l'entreprise, c'est de procéder à un état des lieux de l'existant. L'audit permet de faire un bilan de la situation actuelle en vue d'envisager des solutions. Il porte sur les conditions de travail, la performance énergétique, la culture d'entreprise, la chaîne d'approvisionnement et de production, etc. L'audit prend en compte, de façon générale, tous les points qui concernent la RSE.

Le point sur lequel il faudra insister particulièrement concerne la performance énergétique. Cet examen, qui est d'une grande importance, permet non seulement de réduire la consommation en énergie, mais il permet également d'améliorer les conditions de travail des salariés et d'accroître le rendement. L'auditeur examinera le système de chauffage, celui de la ventilation, le chauffe-eau, les isolations. Cela va lui permettre de détecter les anomalies en vue de vous proposer des solutions personnalisées qui vous permettront de faire des économies d'énergie et de rentabiliser votre consommation.

En allant sur le site https://www.geo-energie-services.fr, vous trouverez des professionnels qui pourront vous orienter.

En effet, l'audit doit être mené par un professionnel extérieur à l'entreprise et qualifié par les organismes compétents afin que ce dernier puisse émettre un avis motivé sans parti-pris. Pour cela, nous vous recommandons de faire appel à un organisme réputé. L'auditeur énergétique doit être un architecte ou un thermicien qui dispose d'une certification RGE délivrée par les autorités compétentes.

À noter que l'audit se déroule en plusieurs étapes : l'analyse de la construction, la compréhension du fonctionnement du bâtiment et des installations, la mise en place de plan d'optimisation et l'élaboration du calendrier de mise en ?uvre du projet.





L'analyse des données stratégiques

Le développement de l'intelligence artificielle et du Big Data fait croire que le traitement et l'analyse des données ne reposent que sur des algorithmes. Ceux-ci à eux seuls ne permettent pas une analyse pertinente des données énergétiques de l'entreprise. Il faut toujours une intervention humaine. Afin que les analyses aboutissent à une amélioration des performances énergétiques des installations, il faut que l'entreprise ait la mainmise sur l'ensemble des process en rapport avec la réalité opérationnelle et les objectifs : qualité des données, traitement et agrégation.

L'analyse des données énergétiques commence par un dialogue et des échanges avec l'équipe opérationnelle. Cette étape est indispensable et permet de connaître les enjeux de l'entreprise, ses attentes, ses contraintes et les actions à mettre en place.

L'analyse consiste aussi à repérer les stratégies de conduite opérationnelle afin de définir la meilleure stratégie à adopter. La démarche d'efficacité énergétique demande d'exploiter plusieurs données qui proviennent de sources diverses comme : les outils de production, les compteurs et les débitmètres. Elle nécessite aussi l'appréciation de plusieurs paramètres indispensables à la conduite du projet.


Le coût de l'énergie

La facture énergétique est l'un des plus importants postes du budget d'une entreprise. Le coût de l'énergie n'a pas cessé d'augmenter au cours des dernières années et impacte lourdement les activités de l'entreprise. Selon un rapport de la Commission européenne, le montant de la facture énergétique occupe une part importante dans le coût global de production. Cette part varie selon le secteur d'activités. Dans les entreprises qui évoluent dans le secteur de l'hébergement et de la restauration, cette part peut aller à 5% et elle peut monter à 20% dans le secteur industriel. Il importe que les chefs d'entreprises puissent optimiser deux éléments importants pour réduire ces coûts : l'efficacité énergétique et des contrats en fournitures plus avantageux sur le long terme.

L'audit énergétique et l'analyse des données n'ont d'autres objectifs que de réduire la consommation et le montant de la facture d'énergie. Il existe plusieurs sources de consommation d'énergie dans un bâtiment professionnel : l'éclairage, la ventilation, le chauffage, les ordinateurs et appareils électroniques, etc.

Pour éviter le gaspillage énergétique et faire des économies, la structure doit répartir les consommations d'énergie en fonction des besoins. Nous recommandons d'installer des capteurs connectés qui assureront le suivi de la consommation de tous les équipements en temps réel. Il s'agit de solutions intelligentes et ultra performantes qui vous permettent de faire d'importantes économies sur la consommation d'énergie. Si vous arrivez à identifier les sources de forte consommation d'énergie, il vous sera plus facile d'élaborer un plan d'action qui permettra de réduire la consommation d'énergie dans le bâtiment.




Le choix et l'utilisation des équipements

Pour réduire la consommation d'énergie et faire des économies, plusieurs éléments doivent être pris en compte :

Le chauffage

Ce poste représente 50% de la consommation d'énergie en milieu professionnel. Optimiser son utilisation aidera à réduire ce poste budgétaire. Il faudra donc :

- circonscrire le périmètre du chauffage : certaines parties d'un local professionnel n'ont pas besoin de chauffage. Les escaliers de service par exemple ou la réserve sont des endroits qui peuvent être privés de chauffage.
- permettre la diffusion optimale de la chaleur : vous ne devez rien installer devant les émetteurs de chaleur. Un objet déposé devant le radiateur (rideau, meuble, accessoire, etc.) empêche la diffusion de la chaleur qui s'amasse en grande partie à la surface de l'objet.
- aérer les salles lorsque le chauffage est éteint permet de renouveler l'air, car une baisse brutale de la température peut provoquer la surconsommation énergétique.

Évitez également les déperditions thermiques du soir. La température extérieure est généralement basse le soir. À ce moment, vous devez descendre les stores ou fermer les volets pour éviter la perte de chaleur par la fenêtre. Pensez également à installer les postes de travail à proximité des fenêtres pour faciliter leur aération.

La climatisation

Cet équipement représente en moyenne 20% des dépenses énergétiques en entreprise. Pour ne rien diminuer au confort du personnel tout en réduisant la consommation d'énergie, vous devez prendre certaines mesures. Tout d'abord, commencez par optimiser la climatisation. Évitez les fluctuations de températures et il ne doit pas avoir une trop grande importance entre la température extérieure et celle de l'intérieur. L'écart de température ne doit pas dépasser les 4°C. En outre, vous ne devez allumer la climatisation que lorsque la température à l'intérieur est vraiment élevée. Lorsque la température est acceptable, privilégiez plutôt le ventilateur qui est moins énergivore que la climatisation. Aux heures les plus fraiches de la journée, arrêtez les ventilateurs et la climatisation pour profiter de la température ambiante. Profitez également des heures de pause pour fermer les volets afin de réduire l'apport de la chaleur qui vient de l'extérieur. Pensez également à bien choisir vos climatiseurs. Ceux de la classe du label énergétique sont les moins énergivores.

L'éclairage

Pendant la journée, il est souhaitable de privilégier l'éclairage naturel qui n'entrave en rien le confort des collaborateurs. Celle-ci est en effet suffisante et vous évite de recourir à l'éclairage artificiel. Il est également important de choisir un éclairage performant et adapté aux locaux. Tenez compte de plusieurs critères lors de l'achat de vos luminaires : puissance, durée de vie en heures des ampoules, étiquette énergie, température? sont autant d'éléments à analyser avant d'opter pour un type d'éclairage.





Ce contenu sponsorisé est proposé par un de nos partenaires.
La rédaction n'a pas participé à sa réalisation.


Partagez sur les réseaux sociaux !


   


Envie de donner votre avis, de poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !