ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
twitter @idealinves instagram Facebook @idealinves
SOUTENIR LE MAGAZINE
(don défiscalisé)
ideal-investisseur.fr
Le magazine qui donne du sens à votre argent
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Suppléments

Quelles démarches pour créer une entreprise à Dubaï ?



Destination incontournable du tourisme de luxe, l'Émirat de Dubaï est surtout reconnu dans le monde entier pour les projets immobiliers et commerciaux extravagants qui y voient le jour année après année. Il peut alors être intéressant pour un investisseur étranger de démarrer une activité économique dans ce pays, où les nombreuses opportunités d'affaires ne demandent qu'à être saisies. Comment s'y prendre pour créer une entreprise à Dubaï quand on est étranger ?

Temps de lecture : 4 minute(s) - Contenu proposé par | Mis à jour le 27-06-2021 17:55 | Publié le 27-06-2021 17:50
Photo : Shutterstock  

Les atouts de Dubaï pour le commerce international

Dubaï profite de l'emplacement géographique stratégique des Émirats Arabes Unis qui constituent une passerelle obligatoire entre l'Asie, l'Europe et l'Afrique. Grâce au port de Jebel Ali, premier port du golfe persique, mais aussi à l'aéroport international de Dubaï, l'un des plus fréquentés au monde, cet Émirat s'impose désormais comme une capitale mondiale dans le secteur de la réexportation.

La ville-émirat prône une économie libérale axée sur l'attraction des capitaux étrangers par la mise en place de zones franches et d'une fiscalité avantageuse. L'impôt sur le revenu n'est pas pratiqué. Par ailleurs, la construction d'infrastructures routières, sociales, hôtelières et commerciales à la pointe de la technologie facilite grandement l'activité dans tous les secteurs (énergies fossiles, travaux publics, commerce, transport, tourisme...).

Tout ceci combiné à la performance du secteur bancaire et un allègement des conditions de création d'entreprise encourage l'émergence de startups dans l'Émirat. D'ailleurs, Dubaï est classée 11e pays au monde en matière de facilité des affaires (Banque Mondiale, 2019). Aujourd'hui, il s'agit d'un centre névralgique privilégié par les chefs d'entreprise du monde entier pour la tenue des plus grandes rencontres business, expositions et conférences.





1. Bien spécifier en amont son projet

Il est important de bien étudier la matrice SWOT (forces-faiblesses-opportunités-menaces) de l'activité à mener à Dubaï. On peut en déduire les besoins en ressources logistiques et humaines nécessaires. Tout ceci permet de décider du statut adéquat de l'entreprise à créer : société offshore, société freezone ou société Mainland.


2. Création de l'entreprise à Dubaï

Pour créer une entreprise à Dubaï, l'aide d'un professionnel qui maitrise parfaitement l'environnement des affaires dans l'Émirat peut s'avérer capitale. En effet, s'engager soi-même dans des démarches administratives, légales et fiscales en terre émiratie peut rapidement devenir complexe et chronophage pour une personne non initiée. Le processus peut durer plusieurs mois, et un résultat satisfaisant n'est pas pour autant garanti.

Le recours à un professionnel spécialisé est avantageux parce que les experts-juristes et experts-comptables s'occupant des opérations disposent d'une connaissance approfondie de l'administration émiratie. Outre les compétences de ses spécialistes, le réseau de partenaires de ce type d'agence permet de réduire significativement la durée des démarches (4 semaines maximum selon l'importance du dossier). À chaque étape, le futur chef d'entreprise bénéficie d'un accompagnement personnalisé pour optimiser l'efficacité de ses actions.

La rédaction des statuts de la société
En se basant sur son business plan, le futur entrepreneur doit rédiger le "memorandum & articles of association" qui mentionne selon le cas :

- l'objet de la société,
- sa dénomination,
- son siège,
- le montant du capital social,
- l'identité des apporteurs de capitaux,
- les conditions d'apports de capitaux,
- les dates de début et de fin de l'exercice social.
Cette tâche peut toutefois être déléguée à un juriste ou à un expert-comptable.

L'enregistrement de la société
Il faut fournir au bureau d'immatriculation des sociétés de Dubaï les documents suivants : copie d'une pièce d'identité (passeport notamment) et copie d'un justificatif de domicile (attestation de Mairie, Consulat ou d'Ambassade datant de moins de 3 mois ou facture d'eau/électricité). Notons cependant que certaines pièces justificatives supplémentaires peuvent être demandées par les autorités selon les spécificités du projet. Il faut généralement 2 jours ouvrés pour obtenir les documents d'immatriculation (MAO, certificat d'incorporation et licence) pour une société offshore et 7 jours ouvrés pour obtenir ceux d'une société Mainland ou freezone.




3. Ouverture d'un compte bancaire pour une société à Dubaï

Cette démarche concerne principalement les LLC et les sociétés freezone. Une fois que l'entreprise est enregistrée et que le tampon est obtenu, la prochaine étape concerne la création d'un compte bancaire professionnel. Après avoir étudié les offres de différentes banques sur place, l'entrepreneur choisit l'établissement dont les services ou la marque sont compatibles avec le développement de sa société. Il faut alors prendre un rendez-vous avec le banquier en vue de discuter plus amplement des modalités de partenariat. Les documents souvent exigés sont :

- les documents d'immatriculation de la société
- le tampon de la société
- un justificatif valide de domicile
- un passeport original avec tampon de l'immigration des Émirats
- une copie du business plan
- un relevé bancaire personnel du créateur d'entreprise et justificatif d'activité (selon la banque).

L'obtention d'un numéro de compte bancaire, d'un accès e-banking et d'une carte bancaire se fait en moins de 3 semaines.




4. Effectuer certaines démarches supplémentaires

Si le chef d'entreprise prévoit de résider sur le territoire émirati pour une longue période, il doit faire établir un visa de résidence pour sa propre personne et pour chaque membre de sa famille. Le dossier est à déposer auprès des Services de l'immigration de Dubaï. Il comporte généralement la copie du passeport en cours de validité, un certificat médical et un justificatif d'activité.

Il est délivré dans un premier temps l'EmiratesID qui permet d'obtenir le permis de conduire local (UAE driving licence) auprès de la Police de l'Émirat. Lorsque le visa est finalement délivré, il sera alors possible d'ouvrir un compte bancaire personnel sous un délai de 3 jours auprès de la banque choisie. Par la suite, le créateur d'entreprise pourra se concentrer sur la recherche des bureaux pour son activité et d'un logement. L'obtention d'un certificat de résidence fiscale est aussi prévue.

Les statuts de société pour une création d'entreprise à Dubaï

La société offshore convient aux personnes désireuses de bénéficier des avantages commerciaux de Dubaï sans pour autant y résider physiquement. La société Mainland, encore appelée LLC, est conseillée pour le commerce physique, la distribution de biens/services, la restauration, les professions libérales, etc. Pour sa création, elle requiert toutefois la participation obligatoire d'un sponsor émirati devant détenir au moins 51% des parts de l'entreprise. L'entrepreneur peut choisir lui-même cette personne ou laisser un professionnel s'en charger.

Le grand avantage de la LLC est qu'elle permet de développer son business dans tous les émirats de la fédération. Enfin, la société freezone correspond aux activités B2B ou B2C concernant le trading, le holding, le consulting, le dropshipping, l'e-commerce, l'import-export, la communication... La flexibilité et les avantages fiscaux multiples de ce statut font de lui le plus choisi par les entrepreneurs.


Ce contenu sponsorisé est proposé par un de nos partenaires.
La rédaction n'a pas participé à sa réalisation.


Partagez sur les réseaux sociaux !


   


Envie de donner votre avis, de poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !