ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
twitter @idealinves instagram Facebook @idealinves
SOUTENIR LE MAGAZINE
(don défiscalisé)
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Suppléments




Cet article est sponsorisé.

Les salaires des agents immobiliers ont-ils augmenté suite au Covid ?



Aucun secteur d'activité n'a été épargné par la crise sanitaire, mais du côté de l'immobilier français, l'impact négatif post-Covid semble plus modéré. En effet, l'immobilier reste un besoin intemporel, car la nécessité de se loger sera toujours présente et de plus en plus de Français souhaitent devenir propriétaires. La demande de logements dans les très grandes agglomérations est en baisse, tandis que celle pour les villes moyennes augmente de plus en plus. Focus sur l'après-Covid dans le secteur de l'immobilier.

Temps de lecture : 5 minute(s) - Contenu proposé par | Mis à jour le 12-10-2021 14:58 | Publié le 11-10-2021 17:26
Photo :  

Partager

Le marché de l'immobilier après la Covid-19

Toutes les activités du marché de l'immobilier se sont arrêtées durant la crise sanitaire. La fin du confinement a signé la reprise qui fut encourageante en raison de la demande qui ne cesse de croître. En effet, on enregistre un nombre très important d'acheteurs qui contactent les agences pour acquérir un logement.

Le salaire des agents immobiliers après la crise
Après la crise, l'immobilier a plus que jamais pris son sens de valeur refuge. Le nombre de transactions immobilières a augmenté après le confinement et par conséquent l'activité des agences également. Pour en savoir plus sur le salaire d'un agent immobilier, il faut noter que celui d'un salarié qui exerce en agence varie en fonction de plusieurs paramètres. Il s'agit de ses années d'expérience, de son cursus académique et de l'enseigne pour laquelle il travaille. Les agents immobiliers indépendants, quant à eux, perçoivent un salaire en fonction de la rentabilité qu'ils tirent de leur activité.

Les conséquences de la Covid-19 sur l'immobilier
La clôture de l'année immobilière de 2019 s'est faite en grande pompe avec un prix médian de l'ordre de 2 110 euros par mètre carré et une hausse de 3,7 %. Durant les premiers mois de 2020, les notaires et les agents immobiliers ont tablé pour poursuivre cet élan, mais les opérations ont été stoppées net par les mesures de confinement. Bien que les transactions réalisées étaient l'aboutissement d'achats déjà décidés avant la pandémie, le marché est redevenu actif avec un nombre de transactions en hausse.

En résumé, le marché immobilier français s'est arrêté lors du premier confinement avant de connaître un boom en mai 2020. Il a accusé un nouveau ralentissement en novembre, puis est reparti de plus belle au début de cette année. Le télétravail a fortement influencé les attentes des nouveaux acheteurs qui se sont davantage tournés vers les maisons dotées d'un jardin situées loin des grands centres-villes. Ils demandent des logements beaucoup plus spacieux qui possèdent un coin bureau ainsi qu'une bonne connexion internet, mais qui sont surtout énergiquement économes.





L'augmentation des ventes immobilières après la pandémie

Les acquisitions et les ventes immobilières ont été dopées par la pandémie de coronavirus. Cette dernière a également boosté les achats de résidences à la campagne. Les Français habitant en ville ont appris à apprécier les grands espaces au point d'en faire un critère d'acquisition important. Le nombre de transactions en hausse est enregistré pour les résidences secondaires et principales dans les campagnes, mais aussi dans les plus petites villes.

Les acquéreurs face à la pression des prix
Suite au confinement, les acquéreurs privilégient désormais un meilleur environnement. La hausse constante des prix de l'immobilier en raison de la forte demande ne les a pas découragés. Aujourd'hui, un logement à la campagne se négocie aux alentours de 182 000 euros, soit une hausse de 6,4 % par rapport à 2019. Les acheteurs s'intéressent de plus en plus aux biens situés dans les départements qui étaient avant la Covid-19 moins recherchés. Sur près de quinze territoires ruraux, dont l'Yonne, les Yvelines, la Somme et la Côte d'Or, cette augmentation dépasse les 10 %.

Si l'on fait un point sur le salaire des agents immobiliers, cette hausse des prix ne s'y applique pas, puisque l'économie reste encore en mauvais état. Afin de maintenir l'activité du secteur en vie, des aides ainsi que des dispositifs financiers ont été présentés aux professionnels de l'immobilier impactés par la crise. Le gouvernement a notamment proposé de soutenir les micro-entreprises et de délayer les impôts et les cotisations. Concernant les mesures prises par les agences vis-à-vis de leurs équipes, on peut citer le chômage partiel ou encore l'indemnisation à 100 % des heures chômées. On peut comprendre que l'activité a tant bien que mal continué avant de reprendre une vitesse de croisière.

L'accélération des ventes immobilières en ligne
Durant le premier confinement en France, les ventes de biens immobiliers se sont effondrées. Après la première vague, les acquéreurs ont décidé de faire appel aux agences en ligne pour trouver le logement qui leur convient et avancer dans la concrétisation de leurs projets. Les Français ont été séduits par les néo-agences, ce qui a plus ou moins relancé l'activité.

Les néo-agences se trouvent à mi-chemin entre les entités entièrement digitales et les agences physiques. Toutes deux proposent un accompagnement dans la réalisation du projet. Les visites se sont alors faites de manière virtuelle si bien qu'en 2020, 90 % des transactions immobilières déjà attendues ont pu avoir lieu. Les courtiers en crédit immobilier ont, de leur côté, pu gérer les dossiers à distance au moyen des signatures électroniques des mandats de représentations qui n'ont pas été problématiques juridiquement parlant.


Le point sur la rémunération d'un agent immobilier

Le salaire perçu par un agent immobilier dépend largement de certains critères et le statut joue également un rôle important. Les agences appliquent librement leurs grilles salariales, mais sont toutefois tenues de se conformer aux réglementations.

Les commissions suivant les ventes réalisées
Il est bienvenu de se renseigner sur la rémunération des agents immobiliers cette année suite à la crise de Covid-19 qui a frappé de plein fouet le secteur. Une fois le cap du confinement passé, les ventes ont repris de plus belle. Des changements au niveau de la demande ont été enregistrés et les agents immobiliers se sont de plus en plus investis dans le virtuel. Il faut savoir que, pour sa rémunération, un agent immobilier touche une commission en fonction du montant de la transaction qu'il aura réalisée. Le nombre de ventes ayant augmenté après le confinement, il va sans dire que les commissions perçues par les agents également.

Les écarts de salaire entre les agents immobiliers
Actuellement, le nombre d'agents immobiliers qui possèdent le statut de salarié est très réduit. En effet, la plupart exercent ce métier en tant qu'indépendants et sa rémunération varie selon ses ventes d'une part et de son parcours d'autre part. Ceux qui travaillent au sein d'une agence touchent un salaire qui dépend de leurs diplômes ainsi que des études qu'ils ont suivies.

Plus un agent est diplômé, plus il a de chances d'accéder rapidement à des postes rémunérateurs. La possession d'une licence ou d'un master facilite par ailleurs l'évolution professionnelle dans ce milieu et au début, il n'y a pas de salaire prédéfini. Il faut noter également que la rémunération diffère en fonction de l'agence qui l'emploie, du lieu de travail ou encore de l'expérience acquise. En général, un débutant perçoit 1 800 à 3 000 euros brut par mois.

Le statut d'un agent immobilier et son salaire
Pour ceux qui travaillent en agence immobilière, les honoraires sont légalement fixés entre 11 et 15 euros le mètre carré dans le locatif. S'il est impliqué dans une transaction, l'agent immobilier perçoit un pourcentage. Concrètement, le montant du salaire qu'il touche varie en fonction des opérations réussies ainsi que des ventes réalisées.

Un agent qui travaille en tant qu'indépendant compte uniquement sur l'aboutissement de ses transactions pour être rémunéré. Ses commissions de vente lui assurent ses revenus et la rémunération dans ce cadre est essentiellement basée sur les performances commerciales du concerné. Malgré la pandémie, le nombre de ventes immobilières a augmenté, entraînant du même coup plus de commissions pour les agents immobiliers. Ces derniers ont ainsi pu bénéficier d'un meilleur salaire.





Ce contenu est proposé par notre partenaire Semjuice.
La rédaction n'a pas participé à sa réalisation.



   


Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !