ideal investisseur

Le magazine qui donne du sens à votre argent

twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Bourse & Cryptomonnaies

Bourse : 3 actions à suivre ces prochaines semaines



Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, les marchés sont très volatiles. Cela n'empêche pas certaines actions de conserver un potentiel à moyen – long terme.

Temps de lecture : 1 minute(s) - | Mis à jour le 15-03-2022 13:42 | Publié le 14-03-2022 10:27
Photo : Shutterstock  

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur

Abivax (biotechnologies)

La biotech française vient d'annoncer des résultats encourageants pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde à l'issue de la phase 2 d'un essai clinique de sa molécule « ABX464 ».

Il y a quelques mois, ce puissant anti-inflammatoire avait déjà enregistré des résultats prometteurs pour le traitement de la rectocolite hémorragique. La molécule pourrait aussi traiter « un large éventail de maladies inflammatoires chroniques », comme la maladie de Crohn. Le marché potentiel dans les pays du G7 serait de 50 milliards de dollars en 2026.

À l'annonce de ces résultats le 10 mars, le cours de l'action a bondi de près de 16%. Les essais cliniques de phase 3 devraient débuter cette année. Un nouveau succès serait susceptible de faire encore progresser le titre.

>> A LIRE : Flat tax (PFU) : ce choix qui peut réduire vos impôts


Etoro pas de commissions


Eramet (métaux)

Eramet est le premier producteur mondial d'alliages de manganèse, mais aussi de fer et de nickel. Le groupe s'est par ailleurs associé au chinois Tsingshan pour exploiter une mine de lithium en Argentine. Ces activités lui permettent, entre autres, de miser sur l'explosion de la demande de voitures électriques dont les batteries nécessitent à la fois du nickel et du lithium.

Les résultats 2021 ont mis en évidence un chiffre d'affaires en hausse de 31% et un bénéfice net de près de 300 millions d'euros, après une perte de 675 millions l'année précédente. Conséquence directe du conflit entre la Russie et l'Ukraine, le cours des matières premières va probablement être tiré à la hausse à moyen voire long terme. Eramet pourrait en tirer des bénéfices en 2022, bien que ceux-ci puissent être freinés par l'envolée du coût du transport lié au prix du pétrole.

>> A LIRE : La bourse à l'épreuve de la guerre


Vivendi (médias)

Le titre Vivendi semble résister aux fluctuations du marché, notamment grâce à un résultat 2021 multiplié par 2,2 en un an (en dehors de la vente exceptionnelle de UMG). Porté par les bonnes performances du Groupe Canal +, de Havas Group et d'Editis, le chiffre d'affaires enregistré sur l'année a été supérieur aux attentes et prévisions des investisseurs.

Si, pour le moment, Vincent Bolloré a annoncé qu'il n'était pas en mesure d'évaluer les conséquences de la guerre en Ukraine sur ces chiffres, l'exposition du groupe à la Russie resterait « faible ». En 2022, le groupe Vivendi pourrait donc à nouveau voir progresser ses résultats, en partie grâce à la réduction des coûts de diffusion de la L1 et si le rachat de Lagardère devient effectif (Europe 1, Le Journal du Dimanche, Paris Match et l'éditeur Hachette, ce qui génère toutefois des problèmes). Oddo estime ainsi que le groupe pourrait atteindre une croissance de 45% en 2022.

>> A LIRE : L'ESS : un secteur d'avenir sur lequel mise l'Union européenne

etoro-stocks





Partagez sur les réseaux sociaux !


merci magazine ideal investisseur


Envie de donner votre avis, de partager un commentaire ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !




E-toro