Ouvrir
Ouvrir
Disponible sur Google Play
Download on the App Store 
ideal investisseur
ideal investisseur
Annonce
Assurance Vie



Annonce Assurance Vie
🏠 Accueil   ➤    Bourse & Cryptomonnaies

ISR : les fonds durables ne séduisent plus autant



Pour la première fois, le marché des fonds durables a constaté un recul au dernier trimestre 2023 avec une baisse de flux nets de 2,5 milliards de dollars. Cette tendance est visible malgré une augmentation globale des actifs des fonds durables dans le monde.


Temps de lecture : 1 minute(s) - | Publié le 31-01-2024 11:00 

Une diminution mondiale

Le contexte macroéconomique et géopolitique actuel, marqué par des complications constantes, a généré une dynamique négative pour les fonds ESG. Selon le rapport Global Sustainable Fund Flows de Morningstar, malgré les 63 milliards de dollars recueillis au cours de l’année 2023, ces fonds ont enregistré des sorties nettes de capitaux pour la première fois au quatrième trimestre 2023.
Les investisseurs ont retiré 2,5 milliards de dollars, suivant ainsi la tendance du marché mondial des fonds ouverts et des ETF qui ont également subi des rachats.
Annonce
Assurance Vie

Les fonds durables en Europe, une exception

En Europe, les fonds durables ont néanmoins su résister à la vague. Cela est en grande partie dû aux fonds passifs qui ont perçu des flux nets de 21,3 milliards de dollars. Même si dans le même temps, les supports gérés activement ont subi des pertes significatives, évalués à près de 18 milliards de dollars.
Ainsi, sur l'ensemble de l'année 2023, les fonds durables européens ont collecté 76 milliards de dollars alors que l'ensemble des fonds régionaux ont enregistré une décollecte annuelle de 50 milliards de dollars.

Les fonds durables aux États-Unis, un recul préoccupant


Le dernier trimestre de l’année 2023 a été marqué par des retraits conséquents des fonds durables américains, atteignant le montant record de 5 milliards de dollars. Le total des retraits de l’année 2023 s'élève à 13 milliards.

Malgré les chiffres négatifs, les actifs des fonds durables mondiaux ont augmenté de 8 % au cours du dernier trimestre pour atteindre près de 3 000 milliards de dollars à la fin du mois de décembre. 120 nouveaux supports ont été lancés, rien que sur le dernier trimestre.

Selon Hortense Bioy, directrice de la recherche sur l'investissement durable chez Morningstar, malgré les rachats notables, le tableau global n'est pas si sombre. Elle pointe notamment la bonne résistance des fonds ESG en Europe. Les actifs des fonds ESG mondiaux ont également continué à augmenter. La déception vient des gestionnaires actifs qui, malgré la facilité de prouver leur valeur dans ce segment du marché, n'ont pas réussi à empêcher les rachats. Les fonds passifs, quant à eux, ont démontré une constance dans la résistance.

Ces constatations interviennent dans un contexte où les investissements ESG attirent de plus en plus d'attention, tant des investisseurs que de la réglementation. Le défi réside maintenant dans l'adaptation du marché à ce nouvel environnement.


La rédaction vous suggère :

-> L'investissement socialement responsable à la conquête du grand public

-> L'Europe veut stimuler le secteur spatial au sein de l'Union


Annonce Trading

Et vous, qu'en pensez-vous ?

*Informations requises.
10000

Vos avis, vos débats, vos commentaires...

CarpeDiem
Ah et bien ça alors! Ils font moins les malins avec leurs ISR... On verra bien comment ça se passe pour les fonds durables aux US, pas vrai ? Si ça commence à dégringoler, peut-être que tout le monde ouvrira les yeux ! En revanche, au niveau européen, ça tient encore la route apparemment. A suivre...
DefiVert
C'est du grand n'importe quoi ! En pleine crise climatique, on constate une baisse de flux nets dans les fonds durables, sérieusement ? On devrait tous investir dans ces fonds pour soutenir les entreprises qui respectent notre environnement. L'Europe semble avoir compris l'importance de ces fonds, contrairement aux États-Unis. Sacrée ironie pour le pays de l'oncle Sam, n'est-ce pas ?
VoileVerte
Moi qui pensais que l'investissement durable était l'avenir, cet article me fait carrément tiquer. On dirait que les investisseurs ne sont pas prêts à renoncer à leurs précieux profits pour le bien de notre pauvre planète. C'est quand même dingue, vous trouvez pas ?







x


Newsletter ideal investisseur
Pas encore abonné(e) à la Newsletter ?

Rejoignez la communauté Idéal investisseur !

Merci d'entrer votre mail
Merci d'accepter les conditions pour vous inscrire J'accepte de recevoir la newsletter, je pourrai me désabonner quand je veux. Mon adresse ne sera pas communiquée à des tiers.