ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

« La gestion indicielle va s'imposer grâce à ses faibles frais et sa forte diversification »

| Publié le 12-11-2020 12:45 | Mise à jour le 12-11-2020 13:55
🏠 Accueil   ➤    Bourse ➤   Placements
Propos recueillis par Caroline Courvoisier
Crédit(s) photo(s) : Guy Parent, Responsable France de Vanguard  

INTERVIEW. - La gestion indicielle, notamment représentée par les ETF, voit son succès grandir auprès des investisseurs. Rencontre avec Guy Parent, responsable France de Vanguard, société pionnière en la matière.

Ideal-Investisseur.fr. – Vanguard est l'un des plus grands gérant d'actifs au monde. Quelles sont les spécificités qui font ce succès ?

Guy Parent. - Vanguard est une société de gestion créée en 1975 aux États-Unis sous forme d'une mutuelle. Son capital est détenu par des particuliers à travers les fonds d'investissement. De là s'est développée une culture très forte, qui a pour objectif d'apporter à nos clients et actionnaires des solutions d'investissement pérennes, peu chères et adaptées à l'épargne longue.

Nous cherchons avant tout à construire des produits qui ont du sens pour les investisseurs. Nous proposons des univers larges et de la diversification, à l'opposé des produits spéculatifs qui proposent de faire des paris sur l'évolution des marchés. Nous pensons en effet que plus l'univers est large, plus il est possible d'aller chercher de la performance de manière pérenne tout en limitant la volatilité. Cela nous permet d'offrir une gamme de produits assez concentrée, entre des fonds classiques et des fonds côtés (ETF)*.

Au fil des années, Vanguard est devenue une référence sur le marché américain, où se trouve encore la majeure partie de nos clients. Notre activité internationale a été créée au milieu des années 2000, avec un développement en Europe, en Asie et en Australie. A ce jour, notre encours est de 6400 milliards d'actifs dans le monde, dont 200 milliards environ en Europe. Notre développement a permis de réduire les frais de manière très importante et de devenir un leader en la matière.

>> A LIRE : Covid-19 : comment planifier ses investissements à long terme ?


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Ideal-Investisseur.fr. – Le fondateur de Vanguard, John Bogle, est réputé être l'inventeur de la gestion indicielle. Est-ce là votre marque de fabrique ?

Guy Parent. - Trois quarts de nos encours sont effectivement investis en gestion passive indicielle. Ces produits sont très porteurs, peu chers, et donnent un accès facile à des classes d'actifs d'habitude plus difficile à mettre en oeuvre.

Sur le marché, l'enveloppe « ETF » peut revêtir deux stratégies opposées. La première étant d'investir dans des produits très pointus qui vont permettre de spéculer sur un univers particulier, en tentant de faire le bon choix au bon moment. Ce n'est pas la vision de Vanguard. Nous adoptons la seconde stratégie, en choisissant d'investir dans un nombre de titres très important.

En gestion active, un fonds d'investissement comporte rarement plus d'une centaine de titres. Notre ETF Monde All Countries, qui gère 4 à 5 milliards d'euros, détient par exemple 3474 actions. L'ETF Global Agregate, son équivalent obligataire et couvert contre le risque de change, a investi dans 5365 obligations issues de nombreux pays.

Mais les frais bas sont aussi définitivement une de nos marques de fabrique. Nous nous situons toujours parmi les acteurs les moins chers du marché. Les frais de nos ETF sont par exemple de 0,22% sur Monde All Countries et de 0,10% sur Global Agregate.

>> A LIRE : Vent d'optimisme pour l'économie française, malgré le reconfinement



Ideal-Investisseur.fr. – La gestion indicielle a pour but de reproduire les performances d'un indice donné. Mais en pratique, qu'est-ce qui la différencie autant de la gestion active ?

Guy Parent. – Un indice donné, pondéré par les capitalisations, représente la moyenne du marché, donc la moyenne de ce qu'obtiennent l'ensemble des investisseurs. En gestion active, il n'y a par conséquent que la moitié des investisseurs qui peuvent faire mieux que l'indice, c'est-à-dire la moyenne, et l'autre moitié est en dessous. Mais après frais, plus de 50% d'entre eux se retrouvent mécaniquement à moins bien performer que la moyenne.

De même, lorsque vous investissez sur des secteurs spécifiques, il faut mener des analyses précises pour aller chercher la meilleure performance possible. Des éléments très rationnels aident à faire des choix, mais les grandes évolutions macro-économiques sont difficiles à anticiper. Il est donc compliqué de savoir avec certitude si c'est le moment d'acheter ou de vendre.

A l'inverse, les produits de gestion indicielle sont très simples d'emploi, et ne supposent pas que l'on fasse des paris tactiques. Pour ceux qui sont sur un large univers, la volatilité et leurs à-coups sont, par définition, beaucoup plus faibles que si vous n'achetez que certaines actions.

Sur ces produits diversifiés, nous nous contraignons à un rebalancement systématique entre classe d'actifs : régulièrement, nous remettons le portefeuille en phase avec la composition de l'indice, quoi qu'il se passe. Nous sommes dotés d'une organisation très minutieuse pour acheter tous ces titres dans les bonnes proportions, expertise qui utilise beaucoup de technologie et que nous avons développée depuis plus de 45 ans.

>> A LIRE : Le label ISR immobilier va estampiller les SCPI et fonds « responsables »

Ideal-Investisseur.fr. – Quelle est la meilleure des enveloppes pour investir dans des produits de gestion indicielle ?

Guy Parent. - Si l'on est dans une approche comme celle que Vanguard préconise, à savoir investir régulièrement, avec une vision long terme et avec peu de mouvements, investir avec un simple compte titres est intéressant et peu couteux.

Aujourd'hui, un certain nombre d'assureurs ouvrent également leurs contrats d'assurance-vie à des ETF, notamment ceux qui travaillent avec des conseillers en gestion de patrimoine, ce qui est une opportunité pour les épargnants. Dans un univers de taux faibles et avec des actions qui paraissent chères, les fonds en euros sont coûteux pour les assureurs et de moins en moins accessibles. Même s'il y a eu des belles performances ces dernières années, les rendements attendus deviennent plus faibles. Les produits diversifiés et qui ont peu de frais vont donc être de plus en plus intéressants. Ils vont même peut-être devenir incontournables pour le coeur des portefeuilles. L'investissement en gestion indicielle prend donc tout son sens dans ce nouvel environnement.


Soutenez notre indépendance !

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ideal-investisseur.fr et nous vous remercions. Pour nous aider à vous offrir un contenu gratuit tout en conservant notre indépendance, vous soutien est précieux. Vous pouvez désormais nous soutenir en faisant un don défiscalisé. Cela ne prend qu’une minute !
Don réalisé par l'intermédiaire de l'association de soutien de la presse en ligne J'aime l'info, défiscalisable à hauteur de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.




S'abonner à la newsletter

Mieux comprendre l’article

Les mots marqués d'un * ou soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

ETF (Exchange Traded Funds) :
Les ETF sont des organismes de placement basés sur des indices. Ces titres financiers suivent les performances d’un panier d’actions sur une thématique particulière.