ideal investisseur

Le magazine qui donne du sens à votre argent

twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

Salaire des joueurs, organisation, pub : les chiffres fous de la Coupe du monde au Qatar



Quels sont les impacts financiers de l'évènement pour les joueurs, le pays organisateur, les diffuseurs et l'économie ?

Temps de lecture : 3 minute(s) - | Mis à jour le 16-12-2022 15:05 | Publié le 16-12-2022 14:45
Photo : Shutterstock  

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur

Les joueurs gagnent 400.000 euros si la France remporte le mondial

Annonce

La Fifa a prévu une enveloppe de 424 millions d'euros à répartir entre les équipes qualifiées lors de la Coupe du monde de football au Qatar. C'est 40 millions de plus qu'en 2018 en Russie et... 4 fois plus qu'en 1998 lors du mondial en France.

Les dotations sont proportionnelles au classement des équipes. Celles éliminées en phase de poules toucheront 9 millions de dollars chacune. Le montant grimpe à 13 millions pour les malheureux éliminés en huitièmes de finale et 17 millions pour ceux qui ont échoué aux portes de la 1/2 finale.

Les quatre équipes finalistes se verront attribuer une dotation de 25 à 42 millions de dollars. Ainsi, l'équipe vainqueur du match France-Argentine ce dimanche 16 décembre remportera 42 millions de dollars et celle qui sortira vice-championne du monde percevra 30 millions.

La majorité de cette somme va être encaissée par les fédérations pour couvrir leurs coûts. Chacune peut choisir les primes qu'elles vont accorder aux joueurs. La FFF reverse 30% de ces gains aux joueurs depuis 2018. Il y a 4 ans, les Champions du monde avaient donc perçu environ 350.000 euros chacun. Cette année, ils devraient toucher environ 400.000 euros réussissent à « ramener la coupe à la maison ».

Rappelons que les joueurs sélectionnés en équipe de France perçoivent un cachet de 10.000 à 30.000 € par match. La majorité de leurs revenus provient donc de leur club et de leurs contrats publicitaires. La plupart gagnent un salaire supérieur à plusieurs centaines de milliers d'euros par mois, voire plusieurs millions. Leurs gains en équipe de France restent donc annexes.

En 2018, la plupart des Champions du monde avaient décidé de donner leur gain à des associations. Ils feront de même cette année. Dans une lettre collective publiée en novembre, ils ont annoncé vouloir soutenir des ONG luttant pour « la protection des droits humains » grâce à leur fonds de dotation « Génération 2018 ».

>> A LIRE : Ballon d'Or : de l'argent pour les joueurs, les clubs et les équipementiers

630 millions d'euros bruts en 3 ans
Kylian Mbappé est actuellement le joueur le mieux payé du monde avec 100 millions d'euros bruts par an, loin devant Neymar. Son salaire est donc d'environ 270.000 euros bruts par jour, auquel il faut retrancher les cotisations sociales et impôts sur le revenu.
Ajouté à ses 300 millions de prime à la signature du contrat avec le PSG, le joueur international va émarger à 630 millions d'euros bruts en 3 ans.



220 milliards d'euros pour l'organisation et...17 milliards de recettes attendues

Le mondial au Qatar restera probablement l'un des plus chers de l'Histoire de la Coupe du monde de football. Son organisation aura coûté environ 220 milliards de dollars. À titre de comparaison, la Coupe du monde 1998 n'avait coûté que l'équivalent de 2,3 milliards et il y a 4 ans, le mondial en Russie avait été estimé à un peu moins de 12 milliards.

Il faut dire que le pays a dû se doter de toutes les infrastructures pour accueillir l'un des évènements sportifs le plus importants. 7 des 8 stades ont été construits pour l'occasion. Après la compétition, 5 seront vraisemblablement démontés, repensés ou réinstallés dans d'autres pays.

À côté de ces dépenses pharaoniques, les recettes semblent bien faibles : 17 milliards de dollars de retombées économiques sont attendus à court et moyen terme, selon Nasser Al-Khater, le président du comité d'organisation du Mondial.

>> A LIRE : Argent dans le sport : des chiffres fous

La coupe du monde des équipementiers

L'évènement est une réelle vitrine publicitaire pour les marques. Ainsi la finale de la coupe du monde 2022 sera aussi un match d'équipementiers entre Nike, partenaire de l'équipe de France, et Adidas qui équipe l'Argentine.

Nike et l'équipe de France ont signé le 2ème partenariat le plus cher du football, avec 42,5 millions pour la période 2019 à 2026. La première marche du podium est occupée par Adidas et son contrat avec l'équipe Allemande pour 56 millions d'euros entre 2020 à 2030.

>> A LIRE : Comparez les plateformes de crowdfunding



Un spot de pub à 330.000 € les 30 secondes pour la finale

En 2014, TF1 décrochait l'exclusivité de la diffusion des matchs de la Coupe du monde à la télévision au prix de 130 millions d'euros. Les Bleus sont éliminés en quarts de finale. La chaîne avait revendu en catastrophe une partie des matchs à la chaîne (qatarie) BeIn Sport. Malgré un spot de publicité facturé 357.000 euros les 30 secondes lors de la finale selon Le Figaro, l'opération s'était soldée par une perte sèche d'environ 30 millions d'euros.

L'inflation avait été sûrement trop forte depuis 1998, où les droits de rediffusion des matchs avaient été achetés 15 millions d'euros. Échaudées, les chaînes ne s'étaient pas précipitées pour acheter les droits TV en 2018. TF1 avait tout de même déboursé plus de 70 millions pour les matchs et vendu ses spots de publicité jusqu'à 280.000 euros en moyenne lors de la finale France-Croatie.

Si le montant exact payé par TF1 pour 2022 reste flou, il est probable qu'ils soient dans le même ordre que celui de 2018. À la mi-temps du match final de la Coupe du monde au Qatar, le spot de publicité sera vendu 286.000 euros en moyenne, voire jusqu'à 330.000 euros pour les mieux placés.

Même si la chaîne estime ne pas être rentable selon les informations du Parisien, elle est cependant « satisfaite » du parcours des Bleus et de ses audiences selon François Pellissier, directeur des sports du groupe.



>> A LIRE : Argent dans le sport : des chiffres fous

Malgré un appel d'offres peu fructueux et sans engouement de la part des diffuseurs, TF1 a acheté l'intégralité des droits de diffusion des matchs de l'équipe de France jusqu'en 2028. Le prix reste à ce jour confidentiel. Canal+ a acquis les droits de la Ligue des champions (C1), de la Ligue Europa (C3) et de la Ligue Europa Conférence (C4) jusqu'en 2027.


La Coupe du monde aura peu de conséquences sur l'économie

Une idée veut que le pays qui sort gagnant de la coupe du monde de football voie une certaine embellie de son économie. La réalité est plus contrastée. Si certains secteurs d'activité constatent un impact favorable en raison de l'évènement (vente d'équipements TV, produits de consommation festifs...), la croissance ne semble pas directement liée à une victoire ou une défaite.

À l'inverse, la finale de la Coupe du monde peut avoir de véritables conséquences sur les marchés financiers. Si une analyse de la Banque Centrale Européenne estime que les marchés locaux peuvent voir leurs volumes d'échanges baisser de moitié durant les matchs, la banque Goldman Sachs a observé qu'entre 1974 et 2014, les marchés nationaux des équipes gagnantes ont réalisé des performances supérieures aux marchés mondiaux durant les semaines suivant le mondial...

Cette année, l'analyse des retombées économiques va être d'autant plus difficile que la finale 2022 tombe en hiver et juste avant Noël.

Annonce


Partagez sur les réseaux sociaux !
merci magazine ideal investisseur


Envie de donner votre avis ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !




Etoro