ideal investisseur
Magazine économie et finances personnelles accessible à tous
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Économie

Les Français fâchés avec leur banquier ?

Selon une étude de la néo-banque Moneway, près des trois-quarts des Français se sentent mal accompagnés par leur banque. En demande de services innovants, ils sont de plus en plus tentés par les néo-banques.

Temps de lecture : 1 minute(s) - Par | Publié le 16-09-2019 10:30, Mis à jour le 31-12-2020 09:55
Photo : © Shutterstock  

Partager

Un manque d'accompagnement dans les projets

L'enquête lancée par Moneway sur plus de 3500 personnes a de quoi faire frémir les banques de détail : « Globalement les Français sont très peu satisfaits des services bancaires traditionnels. La grande majorité réclame du changement et de l'innovation. Dans l'ensemble, les Français sont ultra-connectés et attendent encore plus d'évolutions de la part des acteurs Fintech », explique Noémie Nicod, Co-fondatrice et Directrice générale de Moneway.

Seul un tiers des personnes interrogées considère que leur banquier les accompagne facilement dans leurs projets, et pire, seulement 1 sur 5 pense qu'il est force de proposition. Un constat probablement accentué par le contexte de taux d'intérêt très bas, qui attise la concurrence entre les établissements bancaires sur les crédits et réduit le rendement des placements sans risques à peau de chagrin.

A lire également : Stabilité des tarifs bancaires en 2019



Des conseillers bancaires souvent considérés comme incompétents

Dans le détail, l'étude révèle que près de 7 Français sur 10 considèrent que leur banque ne les accompagne pas suffisamment. Dans la même lignée, environ 8 sur 10 pensent que leur conseiller n'est pas force de proposition. Les plus jeunes, et notamment les moins de 18 ans, sont les plus déçus de leur relation avec leur banquier.

Point inquiétant : plus de la moitié des Français considère que leur banquier... manque de compétences. Ce constat est encore plus cinglant chez les plus de 60 ans, qui sont plus de 6 sur 10 à penser que leur conseiller ne peut leur apporter qu'un conseil limité du fait de leur incompétence.

Dans ce contexte, rien d'étonnant à ce que 64% des Français, tous âges confondus, se déclarent attirés par les néo-banques. Mais malgré ces opinions peu flatteuses, les clients des établissements bancaires semblent vouloir leur rester fidèles, puisque la plupart n'ont pas prévu d'en changer dans les 12 mois qui viennent.

Sur le thème de la Banque : Les comptes courants bientôt taxés par les banques ?



Cet article vous a été utile ?

      
  Dîtes-nous en plus dans les commentaires !



Partager




Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !





S'abonner à la newsletter


Mieux comprendre l’article
Les mots marqués d'un * ou soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

Néobanque :
Banque 100% mobile qui propose des services en ligne et une offre bancaire de base gratuite ou à très faible coût.