ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
SOUTENIR LE MAGAZINE
(don défiscalisé)
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Économie

L'aérien entre reprise et incertitudes

Le secteur aérien a été l'un des plus touchés par la pandémie mondiale. Les restrictions sanitaires et les confinements ont quasiment mis le secteur à l'arrêt un peu partout sur la planète. Le trafic reprend aujourd'hui progressivement en Chine et aux Etats-Unis. En Europe, il est inférieur de 64% à son niveau de 2019. Les prévisions pour 2021 restent pessimistes.

Temps de lecture : 1 minute(s) - Par | Publié le 26-04-2021 14:11, Mis à jour le 26-04-2021 14:22
Photo : Adobe Stock  

Partager

Les États-Unis et la Chine au bord de la reprise

La reprise du transport aérien semble se rapprocher pour certains, quand elle se fait attendre pour d'autres.
Aux États-Unis, le directeur général de United Airlines, Scott Kirby, a annoncé entrevoir enfin « un chemin pour renouer avec la rentabilité ». Celui de Delta Air Lines, Ed Bastian, espère lui aussi renouer avec les gains au 2ème trimestre. En Chine, le trafic aérien est inférieur de seulement 11% à celui de la même période en 2019, c'est-à-dire avant la pandémie.

Alexandre de Juniac, directeur général de IATA, Association internationale du transport aérien, a indiqué qu'il s'attendait à une reprise du secteur au milieu de l'année 2021. Selon lui, l'été sera propice au redémarrage des voyages de tourisme et aux réunions géographiques de familles ou d'amis. L'IATA mise aussi sur le développement de la campagne de vaccination des pays développés, et sur la généralisation du passeport de santé numérique pour appuyer une embellie du secteur.

>> A LIRE : Les SPAC : un pont entre la bourse et les produits financiers non-cotés



Le secteur reste sinistré, particulièrement en Europe

Le contraste est immense en Europe. Selon Eamonn Brennan, à la tête d'Eurocontrol, Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne, le trafic mi-avril était inférieur de près de 64 % à celui de 2019.

A l'échelle du monde, le secteur aérien devrait rester à la peine cette année. Selon les projections, le trafic ne devrait atteindre que 38% de son niveau de 2019, le premier trimestre ayant été catastrophique. Les voyages d'été ne combleront pas le vide laissé par les voyages d'affaires, ceux-ci ne devant reprendre, au mieux, qu'en 2022. Le trafic pourrait ainsi atteindre seulement 43 % de son niveau de 2019, contre 51 % prévus en novembre dernier.

Selon l'IATA, les pertes du secteur avoisineront les 47,7 milliards de dollars cette année, soit 9 milliards de plus que prévus initialement. Le chiffre d'affaires potentiel du transport aérien est, à ce stade, estimé à 458 milliards de dollars, en baisse de 45 % par rapport à 2019, et en progression de seulement 23 % par rapport à 2020. Des chiffres loin d'une reprise...

>> A LIRE : Aviation privée : les tendances 2021






   

A propos de l'auteur
Hélène Rossi est rédactrice spécialiste des finances personnelles, de l'assurance et l'économie.



Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !





S'abonner à la newsletter