ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

LDDS : comprendre le livret développement durable et solidaire

| Publié le 09-03-2019 09:49 | Mise à jour le 18-03-2019 13:47
LDDS : comprendre le livret développement durable et solidaire
Crédit photo : (c) Shutterstock  

Le LDDS (livret de développement durable et solidaire), anciennement LDD, lui-même ex-CODEVI, est un produit d'épargne rémunéré dont les fonds sont disponibles à tout moment. Tout comme le Livret A, les intérêts générés sont exonérés d'impôt sur le revenu et de prélèvement sociaux. C'est un livret proposé par tous les établissements bancaires, qui permet de contribuer au financement de PME oeuvrant dans les secteurs des économies d'énergie dans les logements et de l'économie sociale et solidaire.

Carte d'identité du LDDS

Somme pour démarrer :
Durée de placement :
Disponibilité des fonds :
Risque :
Rentabilité potentielle :
Avantage fiscal :
Faible
Court à long terme
Oui
Aucun
0,75% par an
Oui

Qui peut ouvrir un LDDS ?

Tout le monde peut ouvrir un livret développement durable et solidaire, il suffit d'avoir son domicile fiscal en France. Les mineurs doivent impérativement disposer de revenus personnels et avoir demandé une imposition séparée.
Comme le livret A, vous ne pouvez détenir qu'un seul LDDS par personne. Deux maximum par foyer fiscal.

A noter :
Tous les établissements bancaires français peuvent proposer un Livret Développement Durable et Solidaire. Le livret étant règlementé, les conditions et les taux sont exactement les mêmes d'une banque à l'autre.

Comment fonctionne un LDDS ?

Pour ouvrir ce livret, la plupart des établissements bancaires demandent un versement initial de 15€. Vous êtes ensuite libre de verser des fonds et de faire des retraits sur ce compte à tout moment. Les sommes que vous versées peuvent provenir d'un virement, d'espèces ou de chèques. Votre établissement bancaire peut vous fournir une carte bancaire pour effectuer des retraits directement sur votre livret mais vous ne pouvez l'utiliser que dans les distributeurs de son réseau.

Chaque année, la somme présente sur votre compte génère des intérêts.

Les sommes présentes sur le livret peuvent être retirées à tout moment.

Vous pouvez facilement clôturer votre livret soit par simple lettre soit en vous déplaçant dans votre banque. Il suffit alors de préciser les références du LDDS et le numéro de compte où doivent être déposées les sommes restantes.

En cas de clôture en cours d'année, les intérêts accumulés depuis le début de l'année seront crédités au moment de la clôture.

A noter : certaines banques peuvent délivrer une carte de retrait aux détenteurs de livret développement durable et solidaire.

Quel est le plafond des dépôts ?

Le plafond de dépôt s'élève à 12 000 €.

Quel est le taux de rémunération annuel ?

Le taux d'intérêt annuel est identique à celui du Livret A, soit 0,75%.
Soyons directs : ce taux d'intérêt n'est pas intéressant. A ce jour le LDDS doit se contenter d'être un compte de transit, pour mettre quelques mois de cotés de l'argent plutôt que de le laisser sur son compte courant. En effet, le taux de rémunération est nettement inférieur à l'augmentation des prix (l'inflation, aux alentours de 1,6%). Cela veut dire que chaque année, l'argent déposé sur un tel livret perd en pouvoir d'achat. A ce stade, tous les livrets réglementés (Livret A notamment), subissent le même sort.

Les intérêts sont calculés entre le 1er et le 16 de chaque mois. Les sommes prises en compte dans le calcul sont celles qui sont placées pendant 15 jours consécutifs. Chaque 31 décembre, les intérêts acquis sur toute l'année viennent s'ajouter au capital. C'est ce que l'on nomme la capitalisation des intérêts.

Dois-je payer des impôts sur mon LDDS ?

Non, ce compte fait partie des placements règlementés, il n'est par conséquent pas soumis à l'impôt sur le revenu, ni aux prélèvements sociaux.

Le LDDS est-il cumulable avec d'autres produits d'épargne ?

Oui, il est possible de le cumuler avec d'autres produits d'épargne tels que : le Livret A, le Plan d'épargne logement (PEL), le livret Bleu ou le livret d'épargne populaire (LEP).

Que se passe-t-il si je ne touche pas à mon compte ?

Si aucune opération n'est effectuée sur une durée de 5 ans, votre livret devient inactif. Votre établissement bancaire se doit alors de vous en informer.
Si au bout de 10 ans, le titulaire ou un de ses proches ne s'est pas manifesté, les fonds de ce compte seront obligatoirement transférés à la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). La CDC conserve alors ces fonds pendant 20 ans et si le titulaire ou un des ayants-droits ne les a pas réclamés, les fonds sont définitivement conservés par l'Etat.

Pour vérifier si vous êtes bénéficiaire d'un livret inactif, il suffit de vous rendre sur le site internet Ciclade.

Le LDDS est-il un bon placement ?

Oui et non.
Oui car c’est un placement réglementé et sécurisé. Les fonds sont disponibles à tout moment et sont garantis par l’Etat. De plus, les intérêts générés ne sont pas fiscalisés.

Non car le taux de rémunération, 0,75%, est relativement faible, et même inférieur à l'inflation. C’est néanmoins un placement intéressant pour mettre de l’argent de côté tout en ayant la possibilité de le récupérer rapidement si besoin.

Article noté  5/5 (11 avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site