ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Assurance : attention aux exigences pour votre porte d'entrée

| Publié le 07-10-2020 13:24 | Mise à jour le 08-10-2020 15:18
🏠 Accueil   ➤    Quotidien
Sylvain Zaffini
Crédit(s) photo(s) :  

Selon le Ministère de l'Intérieur, sur le demi-million de cambriolages qui ont lieu chaque année, 41% des effractions se font par la porte d'entrée. Cette menuiserie est un point faible pour la sécurité des logements et de leurs occupants. Il est important de soigner la sécurité de cet équipement, dont le niveau de performances est d'ailleurs souvent imposé par les assurances.

La sécurité de la porte d'entrée : obligatoire ?

Sans parler de sécurité accrue, la plupart des logements disposent d'une porte d'entrée avec un système de fermeture à clé. C'est un minimum obligatoire, que l'occupant soit le propriétaire ou le locataire des lieux.

Mais les assureurs ont des exigences supplémentaires que chaque assuré doit respecter s'il veut pouvoir être indemnisé en cas de cambriolage. Il ne s'agit pas d'obligations légales, mais simplement d'un niveau de performance à atteindre pour pouvoir faire jouer l'assurance.

Il est donc préférable de suivre ces prescriptions pour obtenir la meilleure indemnisation en cas d'effraction. Attention, car celles-ci peuvent varier en fonction de la compagnie d'assurance ou de la région. Il est donc vivement recommandé de lire attentivement chaque ligne du contrat d'assurance habitation : certaines disposent de clauses très précises.

>> A LIRE : Travaux de rénovation : comment éviter pièges et arnaques ?


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Quelle porte d'entrée privilégier ?

Il existe différents modèles de porte d'entrée, de la plus basique à la plus performante.

Les assurances requièrent le plus fréquemment des portes blindées, aussi nommées « bloc portes blindées ». Il s'agit d'un ensemble comprenant une porte blindée ainsi que son cadre. Cette association présente l'avantage de former un tout à la sécurité cohérente. Il est ainsi beaucoup plus difficile pour un cambrioleur de forcer la porte, de la dégonder ou de plier son cadre.

Ces kits disposent le plus souvent d'une serrure multipoints, de manière à offrir une cohérence dans leurs performances.

De surcroît, les blocs portes blindées peuvent bénéficier d'un grand nombre de gonds qui assurent à la fois une meilleure sécurité et une facilité de manipulation accrue pour l'utilisateur.
« Pour bénéficier d'une sécurité totale, certains assureurs exigent que la pose d'une porte blindée soit réalisée par un professionnel », explique-t-on chez Prix Pose, site spécialisé dans l'estimation du coût des travaux pour les particuliers.

>> A LIRE : Travaux d'isolation : une bonne ou une mauvaise idée ?



La serrure : un élément capital

La serrure est une pièce très importante, sur laquelle les assurances ont de hautes exigences. En règle générale, il est obligatoire d'installer une serrure trois-points a minima. Dans certaines régions où l'on observe un taux de cambriolage élevé, le nombre de points requis peut fréquemment passer de 3 à 5.

Ces points sont autant d'éléments d'accroche qui maintiennent la porte solidement fermée dans son cadre. Avoir une serrure 3 points, est un peu comme installer 3 verrous en périphérie de la porte.

Les assureurs demandent également souvent que les serrures soient certifiées par le CNPP (Centre National de Protection et de Prévention) qui dresse des listes des équipements bénéficiant du niveau de performance A2P.

Les performances A2P, qui sont des certifications nationales se découpent de cette manière :
A2P* : Équipement qui résiste au moins à 5 minutes de tentative d'effraction.
A2P** : Équipement qui résiste au moins à 10 minutes de tentative d'effraction.
A2P*** : Équipement qui résiste au moins à 15 minutes de tentative d'effraction.

>> A LIRE : Loi Denormandie : ce que les décrets précisent sur la défiscalisation

La porte secondaire est également concernée

Lorsqu'une maison dispose d'une porte secondaire ou d'autres menuiseries permettant un accès piéton, l'assurance peut également exiger un niveau minimum de performances en matière de sécurité.

Le plus souvent, il exige que les accès secondaires soient soumis aux mêmes dispositions que la porte d'entrée. Cette demande implique de facto des frais plus élevés qui peuvent amener certains particuliers à négliger ces accès.

Là encore, il est préférable de consulter son contrat d'assurance pour savoir comment sécuriser ces menuiseries.

>> A LIRE : Les logements privés soumis à une contrainte de rénovation énergétique

Propriétaire ou locataire : qui règle la facture ?

Si vous êtes locataire, vous vous demandez certainement à qui incombe la sécurité de votre porte d'entrée.

Le propriétaire doit vous fournir une porte d'entrée dont la fermeture est opérée par une serrure. C'est là le seul niveau de sécurité que l'on exige de lui. Si vous devez installer une porte plus sécurisée pour satisfaire votre assurance, les frais sont à votre charge. Vous pouvez néanmoins récupérer votre porte blindée en cas de déménagement si vous réinstallez l'ancienne porte.

Notez qu'en cas d'effraction, si vous pouvez prouver qu'un tiers a endommagé la porte, les frais de réparation doivent être pris en charge par le propriétaire, ou son assurance. Le plus souvent les assurances du locataire et du propriétaire communiquent directement entre-elles pour faciliter le traitement du dossier.

Soutenez notre indépendance !

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ideal-investisseur.fr et nous vous remercions. Pour nous aider à vous offrir un contenu gratuit tout en conservant notre indépendance, vous soutien est précieux. Vous pouvez désormais nous soutenir en faisant un don défiscalisé. Cela ne prend qu’une minute !