ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
twitter @idealinves instagram Facebook @idealinves
SOUTENIR LE MAGAZINE
(don défiscalisé)
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Économie numérique

Crowdfunding : Sowefund rachète SmartAngels à la barre du tribunal

Lancée en 2012, la société pionnière de l'equity crowdfunding SmartAngels avait annoncé sa liquidation judiciaire en mars 2019.

Temps de lecture : 1 minute(s) - Par | Mis à jour le 21-01-2020 13:07 | Publié le 21-01-2020 12:56
Photo : Shutterstock  

Partager

SmartAngels avait stoppé ses activités de crowdfunding fin 2018

Depuis son lancement en 2012, SmartAngels avait financé 70 entreprises et levé 38 millions d'euros. L'aventure avait subi un premier coup d'arrêt en décembre 2018, après que la société ait annoncé abandonner ses activités de crowdfunding au profit de l'édition de logiciels. Détenue par Y Capital, SmartAngels souhaitait alors se consacrer à la fourniture de services grâce à sa plateforme de titres non cotés nommée « Securities ».

Son président Benoît Bazzochi invoquait alors « la baisse des volumes du marché depuis plusieurs trimestres », qui ne permettait pas, selon lui, de continuer l'activité. Selon le baromètre de KPMG, les volumes de collecte en investissement participatif avaient en effet baissé de 50% au premier semestre 2018 par rapport à la même période de 2017. Les évolutions fiscales comme la suppression de l'ISF et la disparition des incitations à l'investissement dans les PME avaient également pesé dans cette décision.

En mars 2019, soit 3 mois plus tard, SmartAngels annonçait toutefois sa mise en liquidation judiciaire.

A lire également : Le marché du crowdfunding immobilier continue d'accélérer





Des actifs repris par une autre société d'equity crowdfunding : Sowefund

A l'issue de cette procédure de liquidation, Sowefund est devenue le repreneur officiel des actifs de la société Y Capital, dont SmartAngels fait partie. Créée en 2014, la société est elle aussi spécialisée sur le créneau de l'investissement participatif dans les startups françaises, qu'elle a contribué à financer à hauteur de 35 millions d'euros.

« L'ensemble de ces actifs, que ce soit le nom de domaine, la marque SmartAngels, les bases de données ou encore la plateforme Securities dans laquelle beaucoup d'argent semble avoir été investi sont des assets non négligeables pour renforcer un peu plus le positionnement de Sowefund et envisager de nouveaux services », indique Benjamin Wattinne, cofondateur de la société.

Après l'annonce du lancement de son activité de leveur de fonds Sharpn il y a quelques semaines, Sowefund poursuit donc une dynamique de développement et continue de renforcer sa position dans le paysage de l'investissement participatif dans l'innovation, tout en permettant à l'un des précurseurs du secteur de ne pas disparaître.

« Nous sommes aujourd'hui le leader du financement participatif dans les startups innovantes et voir un des pionniers de notre métier disparaître nous semblait illogique. SmartAngels, avant le choix de ses dirigeants de changer d'activité, par le montant de fonds levés au cours des dernières années et leur spécialisation sans faille sur les métiers du financement des entreprises innovantes, a pu se créer une image de marque positive qui s'est répercutée sur notre secteur entier et c'est sur cela que nous souhaitons capitaliser en réalisant cette opération », précise Georges Viglietti, Président de Sowefund.

Sur le même thème : Un record de collecte à 4,4 millions d'euros pour un projet de crowdfunding immobilier






   


Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !






Mieux comprendre l’article
Les mots marqués d'un * ou soulignés dans l'article sont brièvement définis ici.

Private equity :
Le Private Equity est une activité financière qui consiste à investir dans des entreprises non cotées en bourse. L'objectif est de financer le lancement ou le développement de ces entreprises sur une période limitée (5-10 ans), et de revendre ses parts afin de réaliser une plus-value.