Disponible sur Google Play
Download on the App Store 
ideal investisseur
ideal investisseur
Annonce




🏠 Accueil   ➤    Immobilier


Comment assurer sa location saisonnière ?



Si les assurances ne sont pas obligatoires pour mettre un logement en location saisonnière, elles restent vivement conseillées. Explications.

Temps de lecture : 2 minute(s) - | Mis à jour le 19-07-2023 14:58:00 | Publié le 19-07-2023 14:46  Photo : Shutterstock  
Comment assurer sa location saisonnière ?

Faut-il une assurance pour les locations saisonnières ?

Les propriétaires peuvent garantir leur logement mis en location saisonnière grâce au choix d'une assurance habitation complète. Celle-ci couvre la plupart des risques pesant sur le logement, voire sur les tiers.

L'essor de AirBnB et d'autres plateformes a permis à de nombreux propriétaires de mettre leur logement en location saisonnière. Certains louent leur propre résidence principale pour la durée des vacances, d'autres disposent d'une résidence secondaire qu'ils mettent à disposition au jour ou à la semaine.

Les facilités de mise en location ne doivent toutefois pas faire oublier que les particuliers doivent anticiper les problèmes en se dotant d'une bonne assurance. D'autant que les garanties adéquates peuvent être incluses dans les contrats d'assurance multirisque habitation (MRH). Elles viennent couvrir les éventuels dommages que le locataire peut engendrer sur la propriété, ainsi que contre ceux éventuellement causés aux tiers voire aux locataires eux-mêmes.

Il faut savoir qu'il n'existe aucune obligation légale d'assurance pour les locations saisonnières, que le logement concerné soit une maison ou un appartement. Il est donc possible de louer sans assurance, mais attention : en cas de dommage, l'intégralité des frais sera alors à la charge du propriétaire. Or, la facture peut vite être très salée, notamment dans le cas d'un incendie, d'un dégât des eaux ou d'un accident survenu aux locataires du fait d'un défaut du logement.

L'absence d'assurance n'est pas recommandée, également parce que tous les dommages causés aux tiers (notamment aux voisins) peuvent être mis à la charge du propriétaire. Celui-ci peut aussi demander au locataire de souscrire à une garantie particulière, comme la « garantie assurance villégiature », en option dans les contrats multirisques habitation. Mais elle ne couvrira en général pas tous les éventuels dommages. En pratique, la souscription est donc rarement mise à la charge de l'occupant, et cette demande peut même être peu concurrentielle.
Annonce
Assurance Vie

La location saisonnière peut être couverte par la multirisque habitation du propriétaire

La location saisonnière peut être couverte par le contrat multirisque habitation, souvent déjà souscrite par le propriétaire que le bien immobilier soit une résidence principale ou secondaire.

Dans la plupart des situations, deux cas de figure se présentent. Le propriétaire possède un contrat doté soit d'une clause « d'abandon de recours », soit d'une condition de garantie « pour le compte de qui il appartiendra ».

Dans les deux cas, l'assurance couvre la location temporaire, mais chacune des options emporte des conséquences différentes. Dans la première situation, le propriétaire et l'assureur renoncent d'avance à tout recours contre le locataire s'il cause un dommage fortuit au logement (dégâts des eaux, incendie...), mais celui-ci reste redevable en cas de dommage causé aux tiers. Dans le second cas, l'assurance du propriétaire couvre les dommages causés par le locataire au logement et aux tiers, à condition que sa responsabilité ne soit pas engagée (auquel cas c'est lui qui doit répondre des dommages).

Pour les propriétaires qui souhaitent trouver une assurance de location saisonnière, le plus simple reste de comparer les offres du marché, notamment grâce aux différents comparateurs que l'on peut trouver sur Internet. Ceux-ci permettront de connaître rapidement les garanties et tarifs.

Les propriétaires peuvent aussi consulter leur propre assureur pour savoir si ce type de location entre déjà dans leur contrat, et éventuellement procéder aux ajustements nécessaires.





La rédaction vous suggère :

-> Rédiger un pacte d'associés : anticiper les mésententes et séparations

-> Piscine naturelle : prix, installation, problèmes

-> Faut-il continuer à investir dans les SCPI ?


Annonce Trading

Votre avis, vos débats, vos questions

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !